Ethologie et intelligence des dauphins

Accueil/Ethologie et intelligence des dauphins

Étiquetage par fléchette des cétacés : une pratique dangereuse, selon une association

L'Association Pacific Whale Watching (PWWA), qui représente 36 entreprises britanno-colombiennes et américaines d'observation des baleines, appelle à un moratoire sur l'étiquetage par fléchette des cétacés. Cette pratique courante sert à la collecte de données à

Les dauphins reconnus comme « personnes non humaines » par l’Inde

Le ministère de l’environnement et des forêts indien vient de décider que les dauphins sont des “personnes non humaines”. A ce titre, ils ne doivent pas être maintenus captifs pour le seul plaisir des humains, aussi la construction des delphinariums est-elle désormais interdite dans le pays.

Sociétés de dauphins : deux groupes autrefois distincts s’unissent

Une division sociale unique parmi la population de dauphins de la baie de Moreton en Australie vient de prendre fin selon une étude récente. Les dauphins vivaient séparés en deux groupes qui se fréquentaient rarement, l’un d’entre eux s’alimentant sur les prises accessoires des chalutiers.

Les Einstein des océans : Les dauphins peuvent résoudre des problèmes mathématiques qui déroutent nos ordinateurs

Les dauphins peuvent résoudre des problèmes de maths qui déroutent nos ordinateurs. Cette découverte force les scientifiques à réévaluer l’intelligence de ces animaux.

5 Comments

  1. […] Pour conclure, je vous invite à lire l’interview de Ric O’Barry, dans laquelle il explique que c’est en diffusant à Cathy des images de Flipper qu’il s’est rendu compte que les dauphins étaient des êtres conscients… ou encore à explorer les articles liés à l’éthologie et l’intelligence animale. […]

  2. […] Ethologie […]

  3. Les métiers autour des cétacés 10 février 2013 à 7 h 38 min- Répondre

    […] Intelligence des dauphins […]

  4. […] températures dans l’océan, etc.) sur le comportement des mammifères marins. Les débouchés en éthologie des mammifères marins sont quasi inexistants en France mais un peu plus nombreux à l’étranger. Pour devenir […]

  5. jacquet chantal 5 septembre 2014 à 22 h 18 min- Répondre

    Laissez les vivre tranquilles,un jour nos enfants ne les verront plus, comme pleins d’autres animaux d’ailleurs, jamais mes petits enfants irons dans ses parcs et bravo à tous ces gens qui nous ouvrent les yeux ,qui se battent pour leur sauver la vie,je vous aimes pour ce que vous faites

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.