Les dauphins parlent, de la même manière que les hommes !

Home/Ethologie, L'intelligence animale,  Actualités/Les dauphins parlent, de la même manière que les hommes !

Les dauphins parlent, de la même manière que les hommes !

Une étude vient de révéler que, contrairement à ce que l’on croit, les dauphins ne « sifflent » pas, mais parlent bien, de la même manière que les humains.

Le texte qui suit est la traduction d’un article sur Discovery.com :

[blue]

POINTS-CLEFS :

  • les dauphins produisent des sons de la même manière que les humains, et ne sifflent pas ainsi qu’on le pensait jusqu’ici.
  • Tous les odontocètes communiquent d’une manière similaire, dans la mesure où leur anatomie est comparable à celle des dauphins.
  • Ceci permet d’espérer que les humains finiront par comprendre et potentiellement communiquer avec les dauphins.
[/blue]

Selon une nouvelle étude, les dauphins ne sifflent pas, mais parlent bien entre eux en usant d’un processus très similaire à celui des humains pour communiquer.

Alors que beaucoup de cétacés semblent siffler, l’étude montre que les sons qu’ils émettent sont produits des vibrations analogues au mécanisme des cordes vocales chez les humains et beaucoup d’autres animaux terrestres.

Communiquer de manière similaire à celle des humains résout ce qui serait autrement un problème majeur pour les dauphins.

« Lorsque des hommes ou des animaux sifflent, la hauteur est définie par la fréquence de résonance de quelque cavité contenant de l’air » explique Peter Madsen, l’auteur principal de la recherche publié dans les Royal Society Biology Letters. « Le problème, c’est que quand les dauphins plongent, leur cavité contenant de l’air est compressée à cause de la pression ambiante, ce qui signifie que, s’ils sifflaient réellement, ils devraient produire des sons de plus en plus aigus à mesure qu’ils plongent de plus en plus profond. »

Madsen, chercheur du Département des Sciences Biologiques à l’Université d’Aarhus, et son équipe, ont étudié la manière dont communiquent les dauphins en numérisant et en réanalysant des enregistrements faits en 1977 d’un grand dauphin de 12 ans.

Le dauphin avait inhalé de l’héliox, un mélange composé de 80% d’hélium et 20% d’oxygène – un concoction qui nous fait parler, nous autres humains, et selon l’expression du chercheur, « comme Donald Duck ». La raison en est que le mélange propage le son 1,74 fois plus vite que l’air normal. Si une personne siffle après avoir inhalé de l’hélium, la hauteur du son émis sera 1,74 fois plus haut que si elle sifflait après avoir respiré de l’air.

« Nous avons constaté que la hauteur des sons produits par le dauphin ne changeait pas après qu’il ait inhalé de l’héliox, ce qui signifie que la hauteur du son n’est pas définie par la taille de ses captivité nasale, et par conséquent, qu’il ne siffle pas, » explique Madsen. « Au lieu de cela, il produit du son en faisant vibrait un tissu conjonctif du nez à la fréquence qu’il veut, en ajustant sa tension musculaire et le débit d’air au-dessus du tissu. »

« C’est de la même manière que les humains produisent des sons avec leurs cordes vocales pour parler, » ajoute-t-il.

Le chercheur pense que cette découverte s’applique à toutes les baleines à dents, puisqu’elles ont une anatomie nasale similaire, et qu’elles « font toutes face au même problème concernant la production du son lors des plongées en profondeur. »

En ce qui concerne ce que les dauphins communiquent, on sait qu’ils échangent des informations sur leur identité, ce qui les aident à rester connectés même lorsqu’ils traversent de larges étendues d’eau.

De la même manière que les hiéroglyphes égyptiens ont été déchiffrés, les chercheurs pourraient déduire le sens des signaux sonores des dauphins. En plus des sons simili-sifflés, les dauphins produisent des clics et des pépiements, ce qui suggère qu’ils participent à des interactions sociales très complexes et sophistiquées.

Cymaglyphes d'un dauphin adulte (gauche) et d'un jeune dauphin (droite)

« Il y a de très solides preuves que les dauphins sont capables de « voir » avec les sons, un peu comme les humains utilisent les ultrasons pour voir un enfant dans l’utérus de sa mère, » explique Kassewitz. « Le CymaScope nous donne un premier aperçu de ce que les dauphins peuvent « voir » avec leurs sons. »

Il ajoute : « Je pense que tout le monde adorerait avoir l’opportunité de parler avec un dauphin. Et je suis persuadé que les dauphins adoreraient avoir la chance de parler avec nous – ne serait-ce que pour la raison de leur propre préservation. »

Un autre aspect intéressant de cette nouvelle étude est de démontrer comment les animaux peuvent développer une capacité, la perdre, puis la faire évoluer à nouveau. Les ancêtres terrestres des dauphins  produisaient certainement des sons de la même manière que les humains. Ils ont perdu cette capacité en passant dans le milieu marin, et l’ont ensuite retrouvé, mais « en utilisant une anatomie complètement différente de leur nez, » explique Madsen.

En ce qui concerne le véritable sifflement, les dauphins peuvent l’apprendre, tout comme le font les humains pour s’amuser, mais Madsen « ne pense pas qu’ils le font dans leur milieu sauvage, car ils ont développé au cours de l’évolution une manière beaucoup plus efficace de produire le même son. »

Source :

Dolphins Talk Like Humans

A lire aussi :

Dolphin Whisperer Could Help Us Talk to E.T.

Next time you hear a dolphin whistle, listen closely

Le dossier « Ethologie » du Blog sur les dauphins

 

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

8 Comments

  1. Moukmouk 12 septembre 2011 at 14 h 56 min - Reply

    les dauphins communiquent, il n’y a pas de doute. mais il est encore illusoire de penser faire des traductions. Le problème n,est pas dans la technique (quoique) mais surtout dans l’immense différence de culture entre des êtres qui vivent dans un univers en trois dimensions et nous. Il est déjà difficile de traduire la pensée d’un (par exemple) aborigène, alors un monde aussi différent que celui des mammifères marins rendent les concepts trop loin des nôtres.

    Par exemple le concept de « je », d’individualité, s,appliquera selon toute probabilité au clan d’épaulards (le plus gros des dauphins) et non pas à un membre du groupe. Même chose pour les dauphins à flancs blancs.
    On comprend assez bien le langage des chiens et des chats parce qu’ils partagent notre environnement, mais celui des baleines, nous en sommes très loin.

    • Pierre 12 septembre 2011 at 19 h 03 min - Reply

      Salut Moukmouk,

      Ça fait plaisir de te voir ! 🙂

      Je pense comme toi que nous sommes encore loin de pouvoir décrypter le langage des dauphins et pouvoir discuter avec eux. Ceci étant, je trouve intéressante l’info. On voit ainsi que les dauphins possèdent véritablement un langage articulé, avec des mots, une grammaire.

      En passant, je remets un lien vers ton article sur le langage des épaulards : https://www.blog-les-dauphins.com/moukmouk-de-pohenegamouk-et-le-langage-des-dauphins/ 😉

  2. serge 12 septembre 2011 at 18 h 11 min - Reply

    Bonjour,je trouve que les Dauphins sont de très merveilleux Amis sous marin pour selon qu’ils ont une taille impressionnante et je
    remercie les personnes qui prennent soins des fonds marin c’est un milieux que j’adore et en plus moi qui fait des Musiques j’adore y mettre un fond Musicaux.
    Je trouve se monde merveilleux merci pour votre blog que je trouve très sympas
    Serge de Nathmusique-Production

  3. serge 12 septembre 2011 at 18 h 15 min - Reply

    J’aime votre blog,je le trouve supère merci à vous
    Serge

  4. Moukmouk 13 septembre 2011 at 14 h 52 min - Reply
  5. john 16 septembre 2011 at 10 h 33 min - Reply

    Félicitation pour votre blog qui nous fait mieux connaitre nos amis les dauphins et pour votre action je m’efforcerai de partager le plus possible ces infos

  6. Géraldine 17 septembre 2011 at 19 h 03 min - Reply

    C’est bien cette étude mas cela fait longtemps, pour ceux qui s’interressent, qu’on sait que les dauphins parlent et voient avec les sons !!!! John Lilly l’avait découvert et d’autres légendes plus anciennes parlent de l’intelligence des dauphins et des baleines.

    Il est très important de préserver, sauver, les dauphins et baleines car ils on un pouvoir sur notre planète et notre bien être qu’on imagine même pas…….Ils on été là avant nous, les humains, ils sont très intelligents autant voire plus que les humains…….

    Il faudrait que tout le monde le sache afin de cesser les massacres et surtout les asiatiques…………….

    Géraldine

  7. Seb 16 octobre 2012 at 18 h 49 min - Reply

    Les dauphins peuvent résister à tout ce qu’on peut foutre dans l’océan pour le polluer contrairement à la majeur partie des espèces qui est grandement affectée. Cela va dans le sens d’une médecine qu’ils utilisent, une médecine naturelle, tout comme le font les chimpanzés. Mais l’homme est un animal qui pille son milieu jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Regardez ce qui est arrivé lorsque l’homme à découvert l’Amérique? Des milliers d’espèces ont disparues, les natifs ont été presque totalement exterminés. Ou encore, le rapport de l’homme blanc face aux noirs? Regardez l’état des abattoirs à travers le monde, qui confinent des animaux dans des cages si étroites qu’il ne peuvent même pas bouger! Pensez-vous que ‘parce que les animaux n’ont pas de raison’ ou ‘qu’ils ne sont pas aussi intelligents que nous’ pensez-vous vraiment qu’ils ne souffrent pas horriblement? Si vous avez de la conscience pour la mort d’un proche, vous devriez en avoir pour la mort d’un animal. Je ne suis pas ici pour faire la morale, mais j’aime bien conscientiser parfois. Peut-être qu’au final c’est vrai, peut-être que nous sommes destiné à nous servir de tout ce qui nous est inférieur et la conscience n’est qu’un maux pour le maillon faible de la société.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.