Les delphinariums en France : Marineland, Parc Astérix et Planète Sauvage

Home/Delphinariums et dauphins captifs,  Actualités/Les delphinariums en France : Marineland, Parc Astérix et Planète Sauvage

Les delphinariums en France : Marineland, Parc Astérix et Planète Sauvage

Un texte d’Yvon Godefroid

La France possède 3 delphinariums sur son territoire et un quatrième en Polynésie française. Un projet d’ouverture d’un 5ième établissement de ce type a été annoncé par le Zoo d’Amnéville mais n’a encore reçu aucune suite concrète.

Le Marineland d’Antibes

Le Marineland d’Antibes possède actuellement 13 grands dauphins, dont 3 ont capturés soit à Cuba soit en Floride dans les années 1980. Il s’agit de Malou, Sharky et Eclair. Les autres dauphins sont nés dans les bassins du parc. La naissance la plus récente est celle de l’enfant de Malou en avril 2014. Les décès les plus récents sont ceux d’Ecume (né en 1981, morte en 2013) et de Joséphine, morte à 38 ans en 2011 et devenue célèbre grâce au film «Le grand Bleu» dont les scènes de plongée profonde ont été tournes de nuit dans les bassins du Marineland.

27 dauphins ont perdu la vie à un âge précoce depuis l’ouverture du Marineland en 1970. 19 d’entre eux avaient été capturés.

Le Marineland Antibes propose au public des séances de contact avec les dauphins ou d’apprentissage du métier de dresseur.

France Antibes pettingpool

Avec Loro Parque en Espagne, le Marineland Antibes est le seul delphinarium européen à posséder des orques. En 2014, 6 épaulards captifs occupaient ses bassins : Freya, capturée en Islande en 1982 et 5 nés captifs, dont le petit Keijo, né de l’union incestueuse de Wikie et de son demi-frère Valentin. 9 orques sont mortes depuis l’ouverture du Marineland en 1972.

Orca en Antibes

Le delphinarium du Parc Astérix

Le Parc Astérix est situé dans la zone touristique de Paris. Parc Astérix détiendrait 9 grands dauphins : 3 ont été capturés soit à Cuba, soit en Floride, et 6 sont nés en captivité. 11 dauphins sont morts au Parc Astérix. Parmi les victimes, 5 étaient nés en mer et 2 de ces décès ont eu lieu lors de fausses couches.

6 dauphins ont été transférés de Paris vers divers delphinariums européens (Kolmarden en Suède, Hardewijk aux Pays-Bas, Boudewijn Seapark en Belgique) ou prêtés à Planète Sauvage.

Parc Asterix, France

Le delphinarium de Planète Sauvage

Planète Sauvage est situé près de Port Saint Père, non loin de Nantes. Cet établissement, ouvert à la force du poignet malgré les interdits ministériels, détient actuellement 6 dauphins, tous nés captifs en divers points de l’Europe. Ces dauphins exécutent des shows 6 jours par semaine et 7 jours sur 7 pendant l’été.

Planète Sauvage prétend également être impliquée dans une recherche scientifique relative à la communication des dauphins, mais aucune publication sérieuse n’est jamais sortie de ces prétendues études.

Planete Sauvage, France

Le Moorea Dolphin Center, en Polynésie française

Il enferme aujourd’hui 3 dauphins,  dont une retraitée de la US Navy, Hina. Malgré des conditions de vie relativement meilleures que dans un bassin chloré, son compagnon Aïto, lui aussi dauphin soldat à la retraite, n’y est pas moins mort à 28 ans, plutôt qu’à 60. 4 dauphins Tursiops et 3 dauphins sténo sont également décédés dans ce petit lagon fermé d’où les détenus voient l’océan lorsqu’ils sautent durant le show.

Comme tous ses homologues des grands spots touristiques, le «Centre» propose des séances de contact et de delphinothérapie.

Moorea Dolphin Center, France

Dossiers CETA BASE

http://www.ceta-base.com/phinventory/ph_mlf.html

http://ceta-base.com/orcensus/kw_mlf.html
http://www.ceta-base.com/phinventory/ph_pa.html
http://www.ceta-base.com/phinventory/ph_ps.html

Dossier WDC

http://us.whales.org/captivity-in-europe-france

Autres articles et dossiers
http://www.blog-les-dauphins.com/orques-marineland-antibes/

http://www.blog-les-dauphins.com/un-bebe-dauphin-nait-au-parc-asterix/

http://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/12/11/bebe-orque-au-marineland-dantibes-lannonce-officielle/

http://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/09/22/parc-asterix-2013/

http://www.dauphinlibre.be/antibes.htm

http://www.dauphinlibre.be/asterix.htm

http://www.dauphinlibre.be/planetesauvage.htm
http://www.reseaucetaces.fr/archive/2013/01/22/6819.aspx
http://www.mooreadolphin.com/articles.php

http://www.ladepeche.pf/article/moorea-maiao/aito-meurt-a-28-ans

Orque en Antibes, France

Contacts locaux
La Dolphin Connection
http://www.ladolphinconnection.com/

Réseau Cétacés

http://www.reseaucetaces.fr/

Retrouvez le dossier complet de la Dolphin Connection sur les delphinariums en Europe

About the Author:

Auteur du site Dauphin Libre et responsable de Free Dolphins Belgium, antenne de La Dolphin Connection en Belgique.

7 Comments

  1. Jovette 28 mai 2014 at 15 h 48 min - Reply

    Sous aucun prétexte les dauphins ou tout autre animal de la planète ne devraient être gardé en captivité pour amuser la galeire,Nous les soi-disant humains moins humains que les animaux , se donnons le droit d’enlever la liberté de vivre décemment à ces animaux .
    Les dauphins sont magnifiques en mer et en liberté, ils sont joyeux et majestueux, en captivité ils amusent les humains en espérant peut-être qu’ un jour ils seront assez cléments pour leur rendre le droit de vivre dans les océans, ce qu’ils ne savent pas c’est que c’est beaucoup plus payant de les exploiter que de les regarder vivre dans leur habitat naturel, nous avons cette chance de décider ou nous voulons vivre, laissons leur la chance de continuer de vivre ou ils doivent vivre, en pleine mer ou ils vont continuer de faire des cabrioles pour nous amuser car il est évident qu’ils aiment les humains, alors aimons-les nous aussi convenablement et laissons la chance de nous donner le spectacle de leur toute leur vie celui de la liberté.

  2. Jovette 28 mai 2014 at 15 h 51 min - Reply

    Correction de mon message .
    Alors aimons-les nous aussi convenablement et laissons leur la chance de nous donner le spectacle de toute leur vie celui de la liberté .

  3. Nefertari17 28 juin 2014 at 14 h 58 min - Reply

    J’ai tellement hâte que les delphinariums de par le monde se voit interdire leurs activités lucratives de spectacles impliquant des cétacés. S’ils se soucient vraiment des animaux, qu’ils les soignent et participent à la préservation des espèces sauvages avant de les remettre à la mer, comme le font de nombreux organismes venant en aide aux animaux marins nécessitant des soins avant de les relâcher. Cela doit cesser, c’est une forme d’esclavage honteuse et inadmissible au 21e siècle, la lutte sera longue, comme toutes les luttes. Mais, comme à l’époque de la lutte pour l’abolition de l’esclavage aux USA, ce qui semble aujourd’hui impossible peut devenir une réalité demain, et j’espère de tout coeur que ce business prendra fin le plus tôt possible. Je salue l’Inde qui a passé une loi interdisant la construction de delphinariums sur son territoire et qui reconnait les cétacés comme étant des personnes non-humaines dotées d’intelligence et de sensibilité.

  4. cecile 29 juin 2014 at 11 h 57 min - Reply

    Enfant (entre 1974 et 1984)des dauphins nageaient en liberté au large des côtes Bretonnes ou je passais mes vacances parfois même à l’avant du bateau pour le plaisir de nous accompagner ….
    Plus tard je suis allée (1980 à 1990 )en Corse et le même spectacle gratuit majestueux des Dauphins libres nageant heureux autour de nous…..
    Aujourd’hui ou que j’aille avec mes enfants il n’y en a plus ni ici ni ailleurs……
    Nous ne savons pas aimer, apprécier, regarder ,ce qui est autour de nous sans le modifier le modeler le « remanier » le posséder le toucher !!!! L’homme est un virus mortel contagieux qui par ses agissements va à la destruction de son environnement et du seul support sur lequel il peut vivre BRAVO !

  5. David 13 octobre 2014 at 22 h 46 min - Reply

    Les trois commentaires précédents me font plaisir et je rejoins particulièrement les deux premiers.
    Il serait temps que l’on ferme ces bagnes à animaux sauvage. Leur place n’est pas ici mais dans les immenses étendues océaniques ou maritimes.
    Les garder en captivité n’apporte rien, pas plus pour eux que pour nous. Leurs comportements en captivité n’a rien à voir avec ceux qu’ils ont en liberté. Dans la très grande majorité des cas ces animaux sont neurasthéniques et développent de graves troubles du comportement. Tout ça pour notre plaisir pervers et égoïste.
    Vivement que tous ces aquariums de toutes sortes soient démontés.

  6. Marsollier 16 juin 2015 at 22 h 52 min - Reply

    Je soutiens la lutte contre la captivité des cétacés, mamiferes et animaux marins comme les dauphins et les orques. Leur place est dans leur milieu naturel préservé le mieux possible, pas dans des zoos et autres parcs d’attractions à touristes.

  7. galathea 27 mai 2017 at 13 h 59 min - Reply

    Le décret Royal (il ne mérite pas d’autre nom) change la donne en France depuis le 3 mai 2017 en blessant à mort l’industrie du delphinarium. Nous nous en réjouissons avec vous. Nous serions heureux que vous soyez à Hyères au Festival international du Monde Marin GALATHEA le Samedi de Pentecôte. On y présentera la projet d’école des dauphins. La conférence (16 à 17 h) sera illustrée du court-métrage DELPHINOROVE, qui décrit le site proposé, tel qu’il se présente d’ans son état actuel.

    On parle beaucoup de la création de « sanctuaires », d’un type voisin du Sugar Loaf Sanctuaire de l’US Navy à Key West en Floride. Certes. Néanmoins il serait plus approprié de ne placer en sanctuaire que le minimum du cheptel français actuellement détenu, en privilégiant la solution du relâcher en mer, après une préparation ad hoc dans cette école.

    Merci de votre référence au Commandant, puisque La Société Cousteau (LSC) a spécifiquement inscrit la protection des Cétacés dans ses statuts. Je crois que vous serez heureux (et soulagé) de savoir que 2 administrateurs du projet d’école sont des anciens de Calypso, parmi les 12 que compte le CA de l’association sans but lucratif qui porte le projet. Toujours très discrets, ils seront dans le public à Hyères. Beaucoup d’autres anciens nous aident, mais surtout le décret du 3 mai 2017 nous autorise à passer le flambeau ou plutôt la torche de magnésium à une génération plus jeune.

    Une école verra le jour, en France – dans le site suggéré ou ailleurs. Il faut maintenant sauver les dauphins et une partie du personnel du navire qui va sombrer. C’est de bonne guerre à la mer, d’autant plus que les soigneurs aiment leurs dauphins, connaissent bien le conditionnement opérant et seraient précieux pour l’école. Lorsque les delphinariums ont fermé au Royaume Uni, les dresseurs furent recrutés à l’étranger pour exercer leur métier dans la continuité. On aurait pu mieux faire, mais il n’y avait pas la volonté, car on n’écouterait guère des gens comme vous. Au contraire, on a privilégié la facilité… En fonctionnant dans l’école, ils découvriront autre chose et on pourrait exporter leur nouveau savoir-faire. Cette voie apaiserait en partie les gestionnaires et mérite réflexion.

    Merci M. Godefroy de me joindre par courrier à helke.peersmann@orange.fr qui transmettra. A bientôt, j’espère.
    Autre citation de JYC que nous aimons particulièrement : « Les choses impossibles sont les seules qui puissent réussir »

Leave A Comment