Une journée ordinaire au Marineland d’Antibes, prison pour dauphins et cétacés

Home/Delphinariums et dauphins captifs,  Actualités/Une journée ordinaire au Marineland d’Antibes, prison pour dauphins et cétacés

Une journée ordinaire au Marineland d’Antibes, prison pour dauphins et cétacés

Dans cet article, Malou, qui vient de rejoindre la petite équipe rédactionnelle du Blog sur les dauphins, témoigne de ce à quoi ressemble une journée pour les mammifères marins enfermés au Marineland d’Antibes…

A Antibes, ce n’est ni la vie, ni le paradis

Cela faisait au moins deux ans, si ce n’est trois, que je n’étais pas allée voir les animaux du parc marin d’Antibes. La dernière fois, il y avait des cowboys à l’entrée du parking qui faisaient la circulation et indiquaient aux visiteurs où se garer sans leur laisser le choix… Le Marineland venait d’être racheté par Parques Reunidos.

Une orque du Marineland d'Antibes, derrière la vitre de son bassin...

En cette journée d’août, j’arrive à Antibes après 2 bonnes heures de route. Plus de cowboy à l’entrée ! Je sors de la voiture et me dirige vers les caisses. Il est 10h, l’entrée est déjà bondée. Avec le forfait deux jours, je passe sur une autre file où la queue est moindre, je suis parmi les premières à rentrer.

Je vais immédiatement au bassin des dauphins, que les soigneurs sont en train de nettoyer. Joséphine suit la soigneuse, qui me dit bonjour en passant. Je reste un bon moment appuyée sur le bord du bassin, j’aperçois Malou et la petite Nala, toutes les deux à part dans le bassin du fond tandis qu’un autre dauphin revient régulièrement attendre derrière « la porte » (probablement Eclair). Au bout d’un moment, je quitte ce bassin pour aller voir les autres, entre autres celui des orques. Et la journée passe au fur et à mesure… Un spectacle de dauphins le matin. Je ne vais pas à celui des orques. Deux spectacles des dauphins l’après-midi, deux pour les orques aussi… Puis arrivent les nocturnes.

Autant j’adore ces animaux depuis que je tiens debout (sinon avant), autant je me sens toujours malheureuse pour eux de les voir sauter, danser, chanter… sur commande. Certains diront : « Oui, mais là au moins, ils sont heureux, ils sont bien traités. » Ils ont à manger, sont « à l’abri » des menaces extérieures telles que la pollution, les filets dérivants, etc. ! A en croire certains discours, on serait presque au pays des Bisounours ! Mais c’est FAUX !

Je crois surtout que si l’on pense cela, c’est pour se donner bonne conscience et légitimer le fait d’aller dans ces parcs… Imaginons que pour protéger nos chères têtes blondes des menaces extérieures, on les enferme dans leur chambre en leur apportant un plateau repas, qu’ils soient sages ou pas parce qu’il faut qu’ils mangent pour être en bonne santé, et cela jusqu’à la fin de leurs jours… Certains s’y habitueraient peut-être, mais bon nombre d’autres envisageraient une autre issue… C’est aussi ce qu’il se passe dans ces parcs…

Certains arrêtent de s’alimenter ou de respirer (acte volontaire chez eux, contrairement à nous), d’autres se jettent contre les parois de leur bassin, et d’autres supportent tant bien que mal de vivre dans une flaque d’eau…

On laisse désormais aux dauphins la possibilité de jouer avec les balles utilisées lors des spectacles

Ce que je remarque au cours de l’après-midi, contrairement à mes précédentes visites (aussi peu nombreuses fussent-elles), c’est que les dauphins jouent avec les gens autour du bassin. Les soigneurs leur laissent désormais les petites balles qu’ils utilisent pendant les spectacles et les dauphins les lancent aux gens ! Un échange se crée, comme avec un enfant : je t’envoie la balle, tu me la renvoies, et ainsi de suite…

Après le nocturne, je me dirige vers la sortie et rejoins l’hôtel où je dois passer la nuit.

Le lendemain matin, je suis réveillée tôt : 6h30-7h, je crois.

Je me douche, rassemble mes affaires (il y en a partout vu ma désorganisation reconnue). Un dernier tour dans la chambre pour vérifier que je n’ai rien oublié, je règle l’hôtel, et direction le Marineland pour lever le voile sur cette fameuse journée “VIP”.

8h30, je suis devant le parc. A 9h, deux soigneurs viennent nous chercher, nous sommes un peu moins d’une vingtaine, répartis en deux groupes. Après quoi, les deux groupes se séparent, chacun avec « son » soigneur.

La nôtre est spécialiste des otaries, chargée du bassin de rencontre avec ces animaux. Nous commençons par un petit tour chez les manchots, où on nous explique des choses diverses et variées. Nous nous arrêtons sur les otaries, où on nous parle de différentes espèces : Steller, Californie, Patagonie…

Le bassin des otaries au Marineland d'Antibes

On nous explique également certaines de leurs mœurs, puis on nous parle un peu de l’apprentissage pour les spectacles. Et ici, “elles sont bien parce que justement loin des menaces naturelles…” Tiens, j’ai déjà entendu ça quelque part ! Serait-ce que la soigneuse, fort sympathique au demeurant, a besoin de SE convaincre de la légitimité de son travail, et de NOUS convaincre par la même occasion ? Je me dis qu’en tout cas, elle a bien appris sa leçon…

Ensuite, nous passons chez les phoques, puis à ce que j’appellerais « la cantine des dauphins », l’endroit où les seaux de poissons sont préparés, les fiches de suivi de chaque animal stockées… On nous présente une des fiches, j’observe bien les noms, il y en a certains que je ne connais pas. Tandis que d’autres, que je connaissais, n’y figurent pas… Kaly, où est Kaly ???

Je pose la question à la soigneuse : “Elle est au bassin des rencontres” ! Bah tiens, bien sûr, déjà qu’elle a perdu sa mère, en plus, on la met là où elle se fera pattioler (comme dirait ma grand-mère) par les badauds qui veulent assouvir un vieux rêve de môme : toucher un dauphin ! Je pose la question qui fait mal (même si je connais déjà la réponse, malheureusement) :

– Et Manon, elle est où ?
– Elle est morte depuis un petit moment, maintenant !

Au Marineland, comme ailleurs, il est préférable de ne pas poser les questions...

Après cela, nous voilà en face de la soigneuse et d’une jeune femelle dauphin, Mila.

Un gamin de notre groupe pose LA question qui me taraude moi aussi…

– Qu’est-ce qu’elle a à l’œil ?
– A ton avis, lui répond la soigneuse.
– Elle s’est battue ?
– Bah oui, tu vois, ça arrive chez les dauphins aussi… (avant cela, on nous avait expliqué en début de matinée qu’il y a deux mâles chez les otaries, un père et son fils, et que pour les femelles, le fils a mis son père minable… Résultat, ils ont dû les séparer pour éviter une issue fatale au conflit. A en voir les marques sur le père, effectivement, le combat avait dû être vraiment violent…).

La réponse me laisse perplexe…

Aujourd’hui il y a dans ce bassin, pour assurer les rencontres, Mila, Némo, Alizée et Kaly.

Et nous voilà en train de faire des gestes à Mila pour qu’elle chante, saute… Je souhaite intérieurement  que Mila n’exécute pas les ordres… Mais elle ne se rebiffera pas, et viendra appuyer le bout de son rostre sur la main de la soigneuse, comme l’a fait Isidore avant elle, pour se faire caresser le haut du melon, puis le ventre. Encore une petite caresse et on s’en va quitter nos combinaisons caoutchouteuses et récupérer nos affaires. Je reste à prendre quelques photos en attendant les autres… Au final, ce sont eux qui m’attendent… Oups, désolée ! Mais j’ai mes clichés, tandis que les accompagnateurs du groupe suivant sont en place et les gens de ce groupe en train de se préparer.

Le bassin des rencontres du Marineland d'Antibes

Mes pieds suivent mon groupe, ma tête est restée avec Mila… et ses congénères. Nous, déjà nous étions 7, et j’ai trouvé que ça représentait du monde pour l’animal. Quand on sait que les groupes qui n’achètent qu’une rencontre (sans la visite) débarquent à 20 personnes, et ce à raison de plusieurs fois par jour… Si on se met dans la peau grise et blanche du dauphin, ça fait rêver non ?!…

En attendant, on a changé d’accompagnateur et les deux groupes du départ sont réunis pour aller prendre le petit-déjeuner. Pendant le repas, on nous explique qu’on ne peut pas forcer les orques, dauphins ou autres animaux à exécuter un numéro. Ils l’exécutent s’ils le veulent et s’ils ne veulent pas, on ne peut rien faire…

– Tenez, par exemple hier, pendant le spectacle du matin, les orques sont parties s’expliquer un moment en laissant tout en plan. Je ne pense pas que les gens s’en soient aperçus, mais elles ont réglé un conflit entre elles et sont revenues assurer le spectacle tout de suite après.

On nous dira aussi que :

– Chez les orques, ce sont les femelles qui dirigent le groupe. Ce qui veut dire qu’après Freya, la numéro deux, c’est Wikie, la plus petite. Et Inouk et Valentin n’ont qu’à bien se tenir.

On nous explique comment les reconnaître, selon la dorsale ou la taille.

Et pour les naissances ? Oui, alors pour éviter les consanguinités, on procède par inséminations artificielles ! BAM, BOUM, PATATRA ! Là, j’ai immédiatement une pensée pour l’argument qu’utilisent tous ces parcs : « Oui, mais chez nous, les dauphins sont heureux, il n’y a qu’à voir le nombre de naissances que l’on a chez les orques et les dauphins ! »

Là, je ne sais plus si je dois rire ou pleurer… Nous sommes en 2010, en France et on jure par l’éthique quelque chose qui à mon sens ne l’est pas ! On insémine des animaux pour éviter les consanguinités, on en fait des machines à reproduire, et en plus on en est fier ! Je rêve… ! Non, pardon, je suis en plein cauchemar ! En pleine hallucination ! Je bois la tasse (de café…) !

Des ours polaires à Antibes...

Derrière, on passe chez les ours polaires, nouveaux pensionnaires que le parc exhibe : Flocke et Raspoutine. D’ailleurs, à propos des ours, on nous dit qu’il arrive fréquemment que les parcs se « prêtent » des animaux… Là, c’est à Shouka que je pense, Ona et Silver aussi… Il évoque le cas d’une orque partie aux USA… Je lui réponds : Shouka !

– Oui, c’est ça.
– Et vous avez des nouvelles ??
– Hum… Je crois pas non, mais je ne suis pas là depuis longtemps. Mais je ne crois…

Après les ours, on passe chez les orques pour voir le spectacle du matin depuis le côté du bassin. On assiste donc aux acrobaties de ces géants des mers sur fond – ironie du sort et excusez du peu – de « Will You Be There » ! N’est-ce pas la musique de fin du film Sauvez Willy, une fois que l’orque a retrouvé la liberté ?!…

Les orques du Marineland d'Antibes

Après le spectacle, il y a une séance photo, comme avec Isidore. On fait sortir Inouk plusieurs fois sur la plateforme, en lui faisant lever la queue, pendant que le visiteur s’accroupit à côté. On nous presse car “c’est une position inconfortable pour l’animal…” Bah tu m’étonnes ! Un animal dont le squelette n’est pas conçu pour supporter le poids de son corps en dehors de l’eau…

Dire que lorsque j’ai visité ce parc à l’adolescence, je l’ai trouvé fantastique… En réalité, comme tous les autres, il détient des animaux dont la place est en liberté et certainement pas dans une flaque d’eau, à faire des acrobaties sur commande, à se prêter au « jeu » des caresses par le public juste parce que la personne a payé pour ça… C’est un moyen de faire rentrer de l’argent pour subvenir aux frais de vie des animaux, a-t-on soulevé dans un reportage peu de temps avant ma visite… A cela, j’ai juste envie de répondre : “Laissez ces animaux dans leur habitat naturel, laissez-les choisir de venir ou non rencontrer les gens ! Non seulement vous n’aurez plus à innover en inventant des programmes à la fois « au détriment des animaux, mais aussi pour leur bien » (là aussi, ironie du sort…) mais eux, ils auront enfin gagné le droit de vivre en liberté, ce qui me semble juste être le droit le plus élémentaire de tout être vivant…”

A méditer.

les dauphins n'ont pas leur place dans les flaques d'eau des delphinariums !

About the Author:

Amoureuse des dauphins et cétacés depuis ... mon plus jeune âge!

75 Comments

  1. Poyer 20 octobre 2010 at 18 h 05 min - Reply

    Il faut absolument informer les gens sur la réalité des Marineland et
    arréter de cautionner ses spectacles.

    • magbleu 4 octobre 2015 at 17 h 15 min - Reply

      bonjour à tous…

      Je ne voulais pas intervenir sur le Forum…
      Je ne voulais pas vous répondre car je suis (j’étais jusqu à maintenant)dans le déni tant je suis malheuresue de voir tout

      Cependant,je réagis maintenant car je vois avec désolation et dégoût que 15ans apres mon expérience personnelle aupres des dauphins, ces parcs existent encore aujourd hui et vous tous, vous faites mines de réagir et vous semblez avoir meilleure conscience en ecrivant un petit mot ici mais pourquoi faire?!!pourquoi faites vous cela?
      A quoi pensez vous que cela sert il?!!!
      il faut réagir, agir si vous les aimez vraiment!!!

      Excusez moi de memporter de la sorte, mais à 20 ans(j’en ai 40 aujourd hui) je revais de travaillais dans un parc comme celui de MAryneland qui existait déjà…Moi aussi j’adorais les dauphins depuis toute petite et encore plus à 15ans apres avoir eu la chance d’aller enfin voir les dauphins pour de vraie a Maryneland!!!…
      puis je me suis rendue compte que si l’on aime vraiment un animal il faut aller le voir dans son milieu naturel ou il est heureux et s ‘épanouie n ‘est ce pas?
      Et pourquoi pas vivre avec lui, dans son milieu naturel!!
      Car, qui sommes nous pour vouloir l’ANIMAL A NOUS, RIEN QUE POUR NOUS? reaction egoiste!!!!
      si tu aimes tu dois le laisser vivre la ou il aime vivre en liberté!!! non?
      certains d entre eux se sacrifient pour nous afin de nous montrer leur devotions et amour envers nous, afin que nous les découvrions et apprenions à notre tour à etre généreux gratuitement…et à partager notre générosité envers eux, envers nous autres…et nous devrions faire pareil envers eux et les autre!!!….ils veulent nous transmettre la sagesse et tolerance…A nous les humains egoistes, individualistes et profiteurs…(hélas c’est note nature de base…)

      A 24 ans apres avoir économisé, j’ai decidé de partir sac a dos en Australie puis au Bahamas afin de pouvoir rencontrer ces dauphins vivant dans d autres conditions de vie.
      J’ai reussi à travailler brievement dans « un club » ou les dauphins vivaient bien mieux qu’a maryneland dans un parc plus ou moins délimité par des filets mais directement dans la mer.
      Helas il y avait malgré tout une sorte de barriere, ils n’étaient pas libres bien que leurs conditions me semblaient meilleures qu’ailleurs et j’ai eu la chance tres rapidement de commencer à les entrainer…

      Ce fut une expérience que je n’oublierai jamais ……

      Il est vrai que j’étais heureuse car le dauphin n’acceptait de « travailler » que lorsque c’était un jeu pour lui..On ne pouvait les forcer.Rien que cela me comblait.Il faut avoir bcp de patience, et je crois que dans ce « club » ils étaient un peu heureux car on ne pouvait les forcer…

      Neanmoins, je me souviens malgre tout, que selon les « stand bassins » les dauphins nageaient avec les clients et dans d ‘autres ils etaient amenes à faire un calin « à la queue lele » à des clients assis dans l’eau les uns a cotes des autres, et entre chaque clients petit coup de siflé et petit poissons de reconnaissance…mais honnetement cette scene etait pathetique pour moi….je ne pouvais m’empecher de plaindre ces malheureux dauphins « de cirque » quelque part….

      je dis cela car avant de travailler un bon mois pour eux, je faisais partie de ces clients a qui le dauphin m’a fait un baiser « forcé »!!!!! quel horreur…

      bien que quelque part j’avais ete fiere de moi car j’avais pu travailler un petit peu dans un environnement bien plus sein que maryneland au milieu des dauphins qui apportent tant de douceur, gentillesse et générosité, j’avais mal au coeur de voir cette scène du baiser completement égoiste et débile…

      apres cette expérience j’ai tout arrêté, j’ai culpabilisé et vécu dans le déni car à la fois j’étais perdu sans savoir comment agir et réagir et puis je me suis sentie également coupable d avoir finalement quelque part succomber à ce genre de parc aussi libre soit il qu il pouvait l etre…

      J’ai vécu dans la tristesse et le déni oubliant ma passion, ma croisade seule contre tous et ayant touché aux fruits défendu.

      Aujourd hui il y a internet et tant d outils entre nos mains pour réagir, faire passer les infos, faire des actions et autres… etc etc j’en suis moi meme dépassée à 40ans.
      MAis vous vous pouvez faire quelques choses avec tout cela non?….
      Lorsque je lis, je vois qu’ apres 15 ans, mon expérience professionnelle, nous en sommes au même point aujourd hui avec ces PARCS D HORREUR ou au JAPON (et j’en passe)…, j’en suis AFLIGEE, BLASEE… ECOEUREE DECUE…. les larmes m en coulent…

      Les choses sont pareilles et les personnes comme toi lecteur soit disant sensible à cela,tu échanges juste sur le net afin d’avoir bonne conscience…puis éteind son ordi et va se coucher en pensant a son job le lendemain… c’est pathétique non?….
      15 ans apres, la barbarie est la même et si personne ne réagit dans 10 ans nous serons encore entrain d ecrire nos ETATS D AMES et DEBOIRES bêtement……….

      C’est la premiere fois que j’écris ici, et je vois que ce forum existe depuis 2010 d apres le premier message…
      voyez déjà 5 ans sont passées…
      Je crois qu il faut agir maintenant…je vais moi même me pardonner de mon passé et revenir parmi ces cétacés qui ont besoin de nous et les aider leur offrir mon amour eux qui sont si fort, généreux, altruiste,qui savent pardonner aux humains quelle preuve humilité… cette espèce est FORMIDABLE…
      Vous aussi réagissez consultez les associations bougez vous aidez les!!! 🙂
      N’hesitez pas à m’écrire.
      Bien à vous chers lecteurs.
      Magaly

  2. céline 21 octobre 2010 at 9 h 52 min - Reply

    Il faut savoir que ces animaux sont drogués, médicament contre le stress, les ulcères d’estomac… et j’en passe

    • marie 4 novembre 2010 at 17 h 25 min - Reply

      je me suis permise de rectifier cette erreure dans mon commentaire…

    • Quelqu'un 20 septembre 2013 at 23 h 12 min - Reply

      Sérieux ! N’importe quoi ! Renseigne toi avant de dire des conneries !!!!

  3. Aurélie 23 octobre 2010 at 14 h 11 min - Reply

    Ça m’étonnerai que Alizé était la car il est mort il y a 1 an et les ours n’étais pas encore là !
    Et non Némo mais Néo 😉

    • Andréa 30 septembre 2012 at 10 h 13 min - Reply

      Bonjour
      Je sais que ces commantaire date depuis longtemps…
      Mais Il y a pas trés longtemps j’ai fais la rencontre avec dauphin à MarineLand et Alizée y était encors aisin que les autres dauphins sont oubleir son compagnon de Bassin  » Silver « 

  4. Malou 25 octobre 2010 at 9 h 06 min - Reply

    Bonjour Aurélie,

    Quand la soigneuse a annoncé les dauphins, elle a bien dit Alizé.

    Et sinon, effectivement, Néo et nom Némo. Erreur de ma part. 😉

    Apparemment, il y en aurait un cinquième. Certains disent Ecume, et d’autres Fénix…

  5. sandrine 28 octobre 2010 at 18 h 46 min - Reply

    en juillet 2009, ma fille a réalisé son rêve et a touché la petite Mila (69 € pour toucher un dauphin : c’est une honte). Mais j’ai fait comme tout le monde et aujourd’hui je suis désolée d’avoir laisser tant d’argent à ce parc. depuis peu je suis abonnée à cette newsletter qui m’en apprend davantage et je suis de tout coeur avec vous…

  6. sandrine 28 octobre 2010 at 19 h 54 min - Reply

    En juillet 2009, dans le bassin « rencontre des dauphins », il y avait un mâle avec Mila, il s’appelait Phoenix; qu’est il devenu ?

  7. shooksii 29 octobre 2010 at 12 h 11 min - Reply

    Je crois qu’ils l’ont tué.

    • emilie 3 mai 2012 at 13 h 36 min - Reply

      ne dit pas n’importe quoi, ils ne turais pas un animale ainsi !!
      au pire l’echanger, mais le tuer sa c’est sur que non !!

      tu est telement dégouter part ce genre de parc, que tu vien a pensé des choses qui ne se font pas.

  8. Nolwenndu38 29 octobre 2010 at 21 h 18 min - Reply

    Moi qui voulait faire dresseur aquatiqueça m’a dégouté de ce métier bravo !!! Je n’arrive pas à croire de ce que vous dites.
    FAUT PTÊTRE PAS ABUSER.

  9. alexia 31 octobre 2010 at 14 h 50 min - Reply

    pour moi ils ne paressent pas malheureux et la moitiés sont nées en captivités donc on ne peut pas les relacher sinon sa fera comme Keiko il est mort car il était abituée a la captivité et on la relacher en mer.S’ ils était malheureux je pense que quand les soigneurs arrivent ils ne serait pas si heureux de les voire et sa les protègent de la pollution et des filets dérivants.Dans le monde il y a des animaux beaucoup plus malheureux comme les animaux retenue illégalement dans les cirque ou le massacre des dauphins au japon il faux pas faire 1 petite magnifestation il faux y arrêter complètement.C’est mon opinion après je veux bien voir qu’elle est votre opinion ♥♥♥

    • Ophélie 22 août 2012 at 15 h 44 min - Reply

      C’est une réponse de bonne conscience ca, il suffit de voir les propos de biologistes, ou meme de richard’o Barry pour se rendre compte qu’ils sont malheureux. Ces animaux, les dauphins particulièrement, se ré adaptent très bien a la vie sauvage. De plus, le Japon c’est bien de critiquer ce qu’ils font mais des lois sont en vigueurs dans certaines de leurs régions pour protéger ces espèces la ( ils avaient pas trop le choix en même temps avec la pression des manifestations ). Mais grâce à nos chers parcs comme SeaWorld ou Marineland, ils peuvent déroger à cette règle en récupérant des dauphins pour les parcs ( et en tuer quelques uns au passage sinon ce serait pas marrant hein ? ). Pourquoi récupérer des dauphins ( et orques ) en liberté alors qu’ils sont censés vivre et naitre en captivité ? Parce que l’on nous ment, et qu’en s’informant un petit peu on remarque que ces animaux vivent à peine la moitié de leur vie dans ces parcs sans compter les morts nés ( on compte jusqu’à 30 ans l’esperance de vie d’un orque dans ces parcs alors qu’ils peuvent vivre jusqu’à 90 ans pour les femelles ). C’est tout simplement une horreur. Je ne supporterais pas que ma mère puisse m’enfermer toute ma vie dans ma chambre sous pretexte que je puisse mourir pour X raisons dehors. Il faut arréter de se donner bonne conscience en pensant qu’en les enfermant ils sont heureux c’est pas des gosses y a des dangers on le sait mais au moins ils sont libres, ceci n’est pas un pseudo discours écologiste mais du bon sens. Voila.

      • John 19 août 2015 at 9 h 54 min

        Juste un truc qui m’énerve dans tous vos arguments: Un jeune être humain que l’on laisserait dans une chambre et auquel on n’apprend ni à marcher ni à échanger avec ses congénères ne saura ni vivre au dehors ni marcher ni agir en société.
        Dans de nombreux comportements animaux -dont l’homme- il y a plus de 80% d’acquis.
        Vous êtes vous demandés pourquoi vous n’aviez qu’une seule personne prétendue du « milieu » qui abondait dans votre sens ?

    • Marie 7 juillet 2014 at 23 h 25 min - Reply

      Le massacre des dauphins au Japon a lieu pour capturer des spécimens pour les parcs marins justement… les dauphins et les orques se reproduisent par inséminations artificielles dans ces parcs et il y a un fort taux de mortalité précoce. Donc besoin d’animaux capturés dans la nature, ce qui évite la consanguinité par la même occasion

    • Chloé 27 février 2015 at 10 h 31 min - Reply

      Le massacre des dauphins au Japon… Hm.. Tu devrais te renseigner un peu car c’est justement dans la baie de Taiji que sont capturés les dauphins de ces parcs (et les autres sont tués)
      Désolée mais on ne vit pas chez les bisounours, ces animaux ne sont pas fait pour vivre en captivité c’est tout. Et les parcs animaliers ne les enferment pas par bonté de cœur ou pour tout autre raison soit disant scientifique, mais parce que ça leur apporte de l’argent. Voilà. Regarde black fish tu comprendras.

  10. sylvie13 31 octobre 2010 at 18 h 49 min - Reply

    Au lieu de vous poser la question de savoir quel ou quel dauphin était à Marineland, posez vous les bonnes questions, que pouvons nous faire pour arrêter tout ça, je pense que la première des choses est de sensibiliser les personnes qui vous entourent et la deuxième des choses de se mobiliser en donnant aux associations pour la défense des Dauphins les moyens nécessaires (par des dons ou autres)pour mettre un terme définitif à cette injustice.
    Je compte sur chacun d’entre vous pour en informer les gens ….

  11. Malou 31 octobre 2010 at 21 h 48 min - Reply

    Bonjour Nolwenndu38,

    Je peux vous assurer que je n’abuse pas et que c’est la stricte vérité. Et personnellement, je suis tombée des nues quand on nous a parlé d’inséminations artificielles pour faire se reproduire les animaux (entre autre). La visite a été riche en informations, mais pas forcément dans ce que j’appellerais « le bon sens ». Néanmoins, ça permet d’informer.

    Quant à ce métier. La première fois que j’y suis allée, j’étais ado et je l’ai moi aussi envisagé, comme beaucoup de monde. Mais après m’être renseignée via des livres (notamment, ma toute première lecture sur le sujet a été : « Le Livre des Baleines et des Dauphins » de Brigitte Sifaoui) et j’ai vite déchanté sur la triste réalité qu’implique ce Business (parce que ne nous voilons pas la face, c’en est un!).

    Moi aussi, j’aime les dauphins, et ce depuis que je suis gamine. Mais pour moi, l’amour ce n’est pas « enfermer et conditionner ME faire plaisir à MOI! »… Quand on aime, on accepte les gens ou les animaux avec leurs différences. On ne cherche pas à les enfermer pour les avoir à portée de main pour NOTRE bon plaisir à NOUS…

    Si vous voulez d’autres infos sur le sujet, je vous conseille de parcourir le blog, ou sinon le site d’Yvon Godefroid :
    http://www.dauphinlibre.be/antibes.htm

    Ou bien encore le site Aarluk (plutôt centré sur les orques) : http://www.aarluk.com/

    Ou sinon, le livre de Brigitte Sifaoui, qui est réellement une mine d’informations pour tout passionné de cétacés qui se respecte. 😉

    Il y a également le site de Ric O’Barry.

  12. marie 4 novembre 2010 at 17 h 22 min - Reply

    bonjour
    je suis soigneure animaliere, j’ai travaillé au marineland je pense que certain ce font une fausse idée de ce qui s’y passe mais je respecte vos opinions, les soigneurs font tous leur possible pour améliorer à leurs echelles leurs detentions, alors plutot que d’avoir un discour steril que proposer vous? qu’on les libèrent comme keiko on a vu le resultat… Je suis d’accord ca doit changer les conditions aussi, mais que faire ils sont en captiviter maintenant donc il ne reste qu’à trouver des solutions pour améliorer ca on a que ca à faire…

    juste une petite reponse pour marie il y en en effet des cachets qui sont introduient dans les poissons ce ne sont ni des drogues ni des anti depresseurs (comme on l’entend et on voit des photos sur dauphins libres) mais tout simplement des vitamines pour combler leurs pertes durant la congelation du poisson. (donc informez vous)

    Bon courage pour trouver des solutions
    😉

    • marie 4 novembre 2010 at 17 h 23 min - Reply

      c’était en reponse pour Céline pardon…

    • Marine land 6 décembre 2011 at 2 h 02 min - Reply

      @marie, Toi ta fais un stage et tu n etais pas soigneuse et je peux te dire que lotty prenait un valium le matin a 9h30 et un autre avant le dernier spectacle du soir . Il y a eclair qui en prend aussi pour calmer monsieur pour que les nocturnes se deroule bien . Ya aussi je vaiq pas continuer non plus . Mais renseigne toi bien et la verité c est celle ci .

    • stéph 24 juin 2012 at 11 h 07 min - Reply

      Bonjour,
      les com sont vieux mais faut ke je réagisse alors je suis pas hyppocrite j’adore les animaux aquatiques ou pas!!! mais sans les zoos ou réserves naturelles ou aquarium et meme parc fau tpas réver on serait pas des masses a voir les animaux de nos reves!!!! apres ils sont pas forcément maltraité sa me fait rire l’article car ça ne l’a pas empeché des PAYE et d etre en VIP et de se taire quand elle était choqué!!!!!! donc arretonsl’hypocrisie si on les relache c pas n importe comment et dans leurs envirronement naturelle c loin cher et loin d etre pas perturbant pour eux donc en clair achetons ddes peluche on fera plus chier personne………

      • Malou 26 juin 2012 at 11 h 55 min

        Bonjour Stéph,
        Déjà, un minimum de respect s’impose quand on poste sur un forum, mais manigestement le concept semble t’échapper..!
        Réagir, ok, c’est ton droit le plus strict. Oui j’ai payé l’entrée car je doute que me pointer au Marineland et leur dire : « Bonjour, je fais un reportage sur la captivité des animaux aquatiques, je peux entrer gratos??? Et filmer et prendre des photos…?? », excuse-moi mais je doute qu’ils m’auraient répondu « Mais oui mademoiselle, allez-y et faites comme bon vous semble..! »
        Ensuite, pour voir les coulisses, il faut passer par la visite VIP, donc c’est ce que j’ai fait. Si tu as une autre solution, je suis ouverte… Au moins, moi j’essaie de bouger. Après, on peut adhérer ou non, et s’exprimer mais par pitié avec un minimum de règles de politesse… Merci d’avance.
        Enfin, relâcher les animaux et les réhabiliter coûte cher. Oui. C’est loin, oui. Cela dit, si au point de départ on leur avait fichu la paix en les laissant dans leur milieu naturel, ça ne coûterait rien aujourd’hui. Quant à aller voir « les animaux de tes rêves », tu décris parfaitement l’égoïsme pur et dur des hommes : aller voir, toucher éventuellement, revenir avec sa photo et tant pis s’il faut enfermer les animaux pour ça… Si tu peux aller à Antibes, tu peux tout aussi bien acheter un billet pour prendre un bateau et aller les voir en liberté dans le sanctuaire Pelagos, dans le respect des animaux… Mais manifestement, tu as fait ton choix et moi le mien… A bon entendeur…
        Malou

    • jean bernard 24 mai 2014 at 2 h 16 min - Reply

      bonjour,

      il ne faut pas cautionner ce genre de centre!!! les dauphins ne doivent en aucun cas étre capturés!!!
      «  »L’océan est ma maison,,, ce bassin est ma prison » » c’est les tuer à petit feu,,, ce sont nos frères de l’océan!!!!

    • emandoria 29 juin 2014 at 22 h 34 min - Reply

      la seule chose à faire c’est de cesser de capturer des mamifères marins pour ce genre d’exploitation et d’arrêter la reproduction de ces animaux en captivité
      c’est une honte je suis allée à Marineland il y a quelques années
      voir ces animaux faire le cirque avec des dresseurs qui la plupart du temps veulent leur bien mais travaillent pour une entreprise qui ne s’intéresse qu’au profit m’a profondément attristé
      ces animaux doivent vivre libres et non pas faire le spectacle pour des familles , les orques ne sont pas faites pour vivre dans une piscine sans vie sociale , ni maitrise de leur environnement si elles exécutent des tours c’est qu’elles n’ont pas le choix!

    • Tranda 13 août 2014 at 23 h 30 min - Reply

      voila la solution
      il faut arrêter toute reproduction en captivité, reconvertir ces parcs en sanctuaire pour tous les animaux et mammifère restent..jusqu’à leur fin de vie (et ne me parler pas de budget car avec tous les millions qu’a encaisser marineland depuis des année c’est largement faisable)ensuite on ferme tous et on arête ce putin de bizness de mort…

    • Beurier 19 août 2014 at 23 h 49 min - Reply

      Ce qu’il faudrait faire déja, c’est tout simplement d’arreter de les inseminer… Les orques qui sont issues de clans differents ( pour les capturées) ne se reproduiront jamais quant aux autres nées en captivité (,c’est pas sur qu’elles atteignent leur maturité sexuelles ) ne le feront jamais non plus… Vous le savez… Vous avez déjà des problèmes de consanguinité… 54% des orques captives ont des gènes commun avec tillikum , cette fameuse orque qui as tué 3 personnes… Très riche idée… ( dans les elevages de chiens on choisi rarement un chien qui mord pour faire des petits…). En cessant les inséminations, dans quelques années il n’y aura plus d’orques captives … Pareil pour les dauphins… Certains pays comme la grèce (il me semble) ont déjà interdit les spectacles de cétacés et les parcs aquatiques…

  13. Malou 5 novembre 2010 at 9 h 13 min - Reply

    Bonjour Marie,

    Pour ma part, je ne doute pas que les soigneurs soient des passionné(e)s des animaux et de ceux avec lesquels ils travaillent en particulier. Ce dont je doute, c’est du bien-être et de la place de ces animaux précisément dans des parcs qui restent des parcs « d’attractions », je suis désolée, mais le fond du problème est là (pour moi en tout cas).

    Que les soigneurs fassent ce métier avant tout par passion, et pour chacun à son échelle améliorer et/ou agrémenter les conditions de vie des animaux, personnellement je n’ai aucun doute là-dessous. Au Marineland, c’est une évidence (pour les autres parcs, je ne sais pas, je ne les connais pas).

    Quant au fait de les relâcher, pour les orques, ça peut poser problème si on prend l’exemple de Keiko, mais pour les dauphins, il y a d’ores et déjà eu plusieurs précédents réalisés avec succès qui plus est. Quant aux orques, si le problème était là, et sans condition de profit derrière, il n’y aurait pas d’intérêt à les faire se reproduire… Or là (comme ailleurs j’imagine, là n’est pas le fond du problème), on les fait se reproduire pour maintenir la population et bien sûr assurer la longévité du parc derrière, ça va de soi puisque ça reste une façon de gagner de sa vie. Et la preuve en est également (toujours à mon sens) avec les programmes de rencontres, les visites VIP, etc… qui n’existaient pas du temps de Mike Riddell et ce que j’en dis, c’est qu’à mon avis, les animaux ne s’en portaient franchement pas plus mal…

    Néanmoins, encore une fois, ce n’est en aucun cas le travail des soigneurs que je mets en cause, mais la politique de profit du parc (comme, encore une fois aussi, celle de tout parc d’attractions!). J’aime les animaux en liberté. L’humain s’impose des contraintes de vie, ok, c’est son choix… Mais il n’est pas nécessairement obligé d’entraîner d’autres espèces avec lui dans sa chute pour son intérêt…

    En tout cas, je le vois comme ça. Après, je suis ouverte à toute discussion si vous voulez en parler et exposer votre point de vue, et éventuellement corriger s’il y a lieu. 😉

  14. marie 5 novembre 2010 at 13 h 56 min - Reply

    je suis entièrement d’accord il y a eu un net changement depuis le rachat du parc…

    En tout cas c’est pour une fois un plaisir de parler de ce sujet avec quelqu’un qui se pose les bonnes questions et essaye de reflechir à des solutions…

    En tout cas je pense en effet que quand on est soigneur notre but et d’améliorer au mieux les conditions de vie existante des animaux en parc aujourd’hui, que ca soit un tigre, une chèvre ou un orque!

    🙂

    • Marine land 6 décembre 2011 at 2 h 15 min - Reply

      @marie, Arrete de rever !! Les parcs investissent ou ca rapport . Regarde bien des parc qui investissrnt des millions pour faire des enclos pour des especes africaine alors qu il pourrai injecter ces millions sur place pour sauver le milieu avant l espece . Toi t es bien conditionné pour bosser dans des parcs . Mais tu te reveillera un jours et tu comprendra que c est qu une histoire d entree . Les soigneurs d antibes sont des hypocrites il savent tout ce qui se passe mais il nz sont que des pauvres immitations de sea world que je ne defend pas mais au moins ils investissent dans les structures animalieres alors que antibes reprend toujours les memes spectacles , il ne font que changer les decors et la musique . Les dauphins et orques otaries prennent du valium pour des raisons de timing et de confort de spectacle . Je vois pas ou est l interet social et intelectuel pour leurs pensionnaires . Et on ne parle pas de la nourriture , des journees se finissent ou lotty avait 1,7 kg dans l estomac et on di mais elle est pas bien alors je la nourrie pas . C est ca tes super soigneur qui aiment leur animaux ?

  15. Malou 5 novembre 2010 at 14 h 24 min - Reply

    Merci Marie 😉
    Le plaisir est partagé au passage 😉

  16. kandu 13 novembre 2010 at 18 h 55 min - Reply

    La captivité des cétacés existe depuis plus de 100 ans! Les animaux détenus sont pour les 3/4 nés en captivité et donc impossible de les relacher. Et même ceux ayant été capturé il y a 20 de ça ne pourront jamais vivre loin des hommes!
    Marie a trés bien résumé ce qu’il se passe vraiment de nos jours dans les parcs!
    Oui a une époque, au tout début, on affamé les animaux pour les faire obéir, oui on les détenait dans des conditions déplorables… Mais aujourd’hui les choses ont changés, on en connait bien plus sur ces merveilleuses créatures qu’il y a 30 ans! La preuve les bassins s’agrandissent, les eaux sont mieux filtrés, on les soigne bien mieux ect…

    Aprés il ne faut pas non plus écouter toutes les bêtises du genre « les animaux sont battus », « sont affamé », « se suicides » ect… Le suicide est typiquement un acte humain! On a souvent tendance à faire de l’anthropomorphisme mais tout intelligent qu’ils soient les cétacés ne sont pas des humains et bien heureusement pour eux!!

    Aprés il faut ce dire aussi que les gens auront toujours besoin de voir ces animaux et ça que les anticaptivistes le veuilles ou non! Donc imaginez si tout les parcs disparaissent… Les gens iront voir les animaux dans la nature, ça deviendra une mode et des centaines de bateaux iront harceler les cétacés sauvages! Dans certains endroits ça a d’ailleurs déjà commencé! Vous dites qu’il vaut mieux que les animaux choisissent de nous voir ou non… Je suis d’accord! Seulement si des centaines de bateaux tournent sans limites autours d’un pod d’orques, les poursuivent ect… Que va-t’il ce passer? Les animaux ne pourront pas toujours s’enfuir, il ne pourront plus chasser ni se reproduire tranquillement… Vaut-il mieux ça ou bien voir quelques orques captives qui sont protégés des harcélements et qui ont l’habitude de voir du monde?

    Pour moi plutot que de s’acharner sur des parcs qui soignent bien leur animaux il vaut mieux faire cesser les captures du japon ou de la russie ou bien traquer les pseudos parcs comme il y a en Egypte!

    cordialement

    • angélique 13 mars 2011 at 17 h 06 min - Reply

      Ce qu’il faut faire dès aujourd’hui c’est interdire l’arrivée de nouveaux animaux pour les rendre captifs dans des parc et fermer ceux-ci au fur et à mesure puis instaurer une protection mondiale de l’espèce afin d’éviter les abus tels que vous les décrivez. Ce n’est pas parce que l’on ne verra jamais de dauphin en chair et en os dans sa vie que l’on ne pourra pas vivre normalement il existe assez de documentaire pour palier à ce besoin même s’il manque cette proximité. Nous ne pourrons jamais voir tous les animaux à 5 mètres de soi faisons de même pour les dauphins et cessons de pourrir notre relation aux animaux par le fric. Bien entendu qu’il faut aussi se battre contre les centres touristiques de fortune comme en Egypte et ailleurs. Long est le combat contre l’ignorance et le profit à tout prix. Cdlt

    • Beurier 20 août 2014 at 0 h 00 min - Reply

      La preuve les bassins s’agrandissent, les eaux sont mieux filtrés, on les soigne bien mieux ect…

      Une orque (du groupe des nomades) peut parcourir 160 kms par jour!!! Et un dauphin peut plonger jusqu’à 600 mètres … Ils peuvent toujours agrandir les bassins… Lol…n’importe quoi…

  17. kim 25 janvier 2011 at 17 h 59 min - Reply

    ce qu’il faudrait faire c’est une semi liberté comme sa les animaux qui ne peuvent se nourrir dans la nature reviennent dans le bassin et ressortent apres

    • Pierre 25 janvier 2011 at 22 h 42 min - Reply

      Salut Kim,

      Oui, il y a certains projets de réhabilitation en ce sens. Si le sujet t’intéresse, je te conseille notamment de lire l’interview de Kenneth Levasseur disponible ici. 🙂

  18. angélique 13 mars 2011 at 16 h 56 min - Reply

    Bravo vous avez réalisé combien il était important de ne plus aller dans ces lieux et combien notre combat est un véritable combat contre le lobby de l’argent et de la stupidité des hommes. Merci pour vos encouragements

  19. lili12312 20 mars 2011 at 20 h 54 min - Reply

    bomjour je suis partager entre laa captivite et la liberte ! car ils ont touse besoins de nager c est sur!! donc je dit QUIL FAUT RELACHEZ C EST PAUVRE BETE ! ce nest pas des animaux de cirque que lon dresse pour faire des saut de echouage Non ils ont besoin de chasser de jouer de plongee a des profondeur inemaginable ! alors que dans un bassin il ont a peine de quoid nager vite et……… ensuite les pauvres quand ils vous regarde a la vitre VOUS avez pas pitier moi si pareil pour les dauphins ! donc je dit bonne encouragement

  20. free-lolita 10 mai 2011 at 18 h 37 min - Reply

    keiko est mort d’une pneumonie qui lui a été transmise par l’homme et cela n’aurait pas été un échec si certaines personnes n’essayait pas de nager ou d’avoir un contact avec lui!!!!!

  21. Bérengère 26 août 2011 at 10 h 23 min - Reply

    Même si plein de gens de bonne volonté essayent d’améliorer leur quotidien, ces animaux n’en restent pas moins privés de leur liberté.
    On ne peut probablement plus grand chose pour ceux déjà emprisonnés, mais si on arrête la reproduction, la question de savoir quoi faire pour eux ne se posera plus ! Il n’y aura plus de prison pour animaux !
    Mais je ne pense pas que les dirigeants de parcs soient prêts à arrêter de se faire du fric sur leur dos. Alors, celà va continuer

  22. emilie 3 mai 2012 at 13 h 26 min - Reply

    me voila bien dépourvue lisant ton article,
    plusieurs questions me vienne a l’esprit,
    tu as toucher comme les autres les dauphins ?
    tu t’es fait prendre en photo ?
    tu as bien acheter la seance VIP ?

    juste part ça, tu te contredit,
    ce parc est génial, mais surtout part le fait, que ce parc permet a d’autre animaux de rester libre,
    plusieurs centaine d’animaux seront sauver grace a ce genre de parc.

    Genre les réserve naturel,
    une amie m’en parlais, comme quoi c’était mieu et tout, fallais faire plus que sa, au lieu des zoos,
    mais eh ho, faut ce reveiller, c’est les zoo qui payent les reserrve naturel, sans les zoo pas de reserve.

    Certe les parcs reste une prison pour un animale,
    mais franchement, a marineland ils sont super bien !!
    ok pas en liberté mais a coté de sa ils ont beaucoup d’attention.

    c’est comme les animaux de compagnie, a tu un chien ? chat ?
    ou lapin ?
    tu trouve pas ça domage que tu ai des animaux de compagnie et leur prive de liberté ???

    sa aussi c’est méditer.

    • Manon 1 août 2014 at 11 h 21 min - Reply

      Dommage, le commentaire date de 2 ans !!! Je ne pense donc pas que vous repasserez par la, mais juste au cas ou, je vais vous donner quelques films à regarder: « The cove » le plus gros massacre et d’enlèvement de dauphins (Pendant juste 6 mois de l’année au japon) et the black fish … Pas besoin de regarder le film en entier !!! Il faut juste voir les bandes annonces pour comprendre et surtout être ecoeuré par le comportement de l’humain …
      Et enfin mon proverbe préféré: « Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible. »

      Pour finir, Vous devriez vous renseigner sur les animaux de compagnie, cela fait plus de 12000 ans que les hommes ont des animaux de compagnie !!

      Je vous souhaite tout de même une bonne journée

    • Beurier 20 août 2014 at 0 h 11 min - Reply

      Si j’ai une chienne , elle est libre , jamais attachée… Ni enfermée, même dans la rue… Elle a le choix… Ensuite si tu veux avoir de plus amples informations sur ce qu’est la vie des orques et des dauphins, regarde le film « blackfish »… Tu sauras mieux de quoi tu parles… Sur facebook sur la page de marineland qui publiait un reportage de tf1 qui parlait d’eux, après lu les commentaires de tout ces gens qui n’ont pas encore les yeux ouverts ou qui ne veulent pas les ouvrir, j’ai laissé un commentaire qui comme pour toi, conseillait aux gens de regarder « blackfish »… Figure toi que mon commentaire a mysterieusement disparu et que je ne peux plus rien ajouter ni consulter sur le page… Bizarre non ? Si ça c’est pas une confirmation de ce que je pense… S’ils avaient les fesses propres comme on dit, ils n’auraient peur de rien…
      Faut savoir qu’aux etats unis , apres la diffusion de ce film, sea world a chuté de 30% en bourse, et a vu son chiffre d’affaire reculer de 5 à 7 %…

  23. Malou 5 mai 2012 at 20 h 30 min - Reply

    Bonjour Emilie,
    Oui j’ai payé la séance. De même que Ric O’Barry paie ses tickets quand il se rend dans un parc pour voir l’état de santé des animaux et faire l’état des lieux… Pour pouvoir parler de quelque chose, il faut le vivre d’abord..; Donc pour pouvoir écrire un article, il fallait se rendre sur place et suivre le cheminement de la visite comme le font tous les visiteurs… non?! Excuse moi de ne rapporter que ce que j’ai vu et ce que la soigneuse et l’homme qui ensuite pris la relève nous ont dit… Ca ne cadre peut-être pas avec l’image idéale que tu te faisais du parc et la stricte vérité est dure à entendre… (ou plutôt à lire…)… Pourquoi tu crois que certains dauphins se balancent volontairement contre les parois de leur bassin après les captures? Par plaisir…? Non, c’est « juste » qu’ils ne supportent pas la vie en captivité…
    Ce parc est génial? Les animaux y sont bien? A première vue oui. Mais tu trouves normal de les bourrer d’anti-dépresseurs?? Tu trouves normal d’envoyer Shouka aux Etats-Unis? Tu trouves normal que Manon soit morte à l’âge auquel elle est morte (13 ans)? Et que Kaly doive apprendre à vivre sans sa mère? Et ça à cause du stress engendré par la captivité? Tu trouverais normal toi de vivre dans un environnement où on te met la musique à fond 4 ou 5 fois par jour? Les animaux doivent faire des shows pour manger… Marion Cotillard elle-même l’a dit dans une interview il y a peu de temps : « Oui. Ça a dû être la chose la plus complexe pour moi. Non pas appréhender l’orque (l’orque, dès que tu le nourris, il t’obéit au doigt et à l’œil), mais accepter d’être dans un univers de captivité, ce qui pour moi, en raison de mon rapport aux animaux, à la terre, est terrible. » Tout est dit dans les parenthèses non..? Si tu cautionnes ce type d’endroit, c’est ton droit et libre à toi… Mais ne me demande pas d’en faire autant… Quant à mon chien, j’en ai un oui. Il vient d’Espagne, il a été maltraité et est arrivé en France par une association qui l’a sauvé d’une mort certaine. Il n’est pas dressé, il vient s’il le veut. S’il ne le veut pas, c’est son droit le plus strict. Merci de t’inquiéter pour lui..!

    • Loreen 28 août 2012 at 12 h 17 min - Reply

      Tout ton article est fondé sur des choses que tu savais deja puisque tu répondais a toute les questions des dresseurs. Alors pourquoi payer un pass VIP pour voir des animaux en captivité alors que tu savais deja tout des coulisses du parc marineland?

      Je comprends pas trop.. Aillant des personnes dans mon entourage qui bosse a Marineland en tant que dresseur je peut te dire que les soigneurs font de leurs mieux pour rendre moins morose les journées de ces gros delfinidés.

      Tu as du sans doute le voir mais plusieurs fois dans la journée les soigneurs vont et viennent dans les bassins pour prendre leurs mensurations les nourrir… Il y a un réel complicité et liens entre le soigneurs et l’animal. De toute facon l’orque est né en captivité et n’a jamais connu la liberté alors a quoi bon vouloir le faire mourir dans la mer son abris naturel?

      Bref je ne veux pas polémiquer mais ton article n’a aucun sens et n’est aucunement fondé.. bref bonne continuation dans une gueguerre que les écolos ne gagneront jamais.. Penses plutot a sauver les animaux en liberté qui boivent des tonnes et des tonnes de produits petrochimiques grace au géant comme total et autres… Sauve également les ourang outang et rhinocéros en voie de disparition qui sont braconnés …

  24. Diarra 23 juin 2012 at 15 h 56 min - Reply

    Chère Malou

    Etant une fervante admiratrice des animaux et particulièrement des animaux marins, aujourd’hui même, je réfléchissais cette année à aller faire un petit tour à Marinland pour mes fêter 17 bougies et histoire de réaliser un de mes nombreux rêves: à savoir, rencontrer des orques, otaries, requins… Et surtout des dauphins.

    Mais voilà! Je suis de nature suspecte et à chaque activité à faire ( heureusement) je me renseigne.

    Ni une ni deux je me mets en chasse, à la pêche aux infos sur Marinland et VLAN!!!… une
    ombre au si joli tableau du parc: je savais que les cétacés vivaient en captivité mais je me disaient ( comme beaucoup d’individus d’ailleurs )qu’ils avaient « l’air » heureux puisqu’ils jouaient,sautaient….. Bla bla bla.

    Mais j’ai vite déchanté en parcourant les blogs, sites et autres semblables et je suis dépitée (le mot est TRÈS faible ).

    L’HOMME n’a pas évolué et continue à martyriser tout ce qui l’entoure, que ce soient les insectes, les animaux… la nature, bref, au lieu de cohabiter avec ces derniers qui je rappelle étaient « là » bien avant nous. Pfff la-men-ta-ble.

    J’ai découvert une bonne alternative (enfin j’espère): la plongée. J’aurai l’occasion de m’introduire dans leur habitant sans toute fois m’imposer et les déranger. J’observerai seulement (promis), ils décideront si ils veulent m’approcher ou pas et je les respecterai.

    Je ne defends pas les animaux car je n’en connais malheureusement pas assez sur eux mais je les respectent.

    Enfin merci pour ce blog qui m’a aider à ouvrir les yeux:-)

    • Malou 26 juin 2012 at 10 h 14 min - Reply

      Bonjour Diarra,

      Merci à toi pour ce très beau commentaire.
      En écrivant de tels articles, mon but est simplement d’informer et de sensibiliser les gens sur une réalité qui malheureusement perdure aujourd’hui. Ton alternative « plongée » me semble effectivement très belle, pour ne pas dire la meilleure : quoi de mieux que de voir les animaux évoluer à l’état sauvage dans leur milieu naturel ?
      Profite bien de tous les super moments que tu t’apprêtes à vivre, et encore merci à toi d’avoir pris le temps de te renseigner et de laisser ce commentaire. Ce sont les gens comme toi qui font avancer le monde et c’est toujours un plaisir de savoir que ce que l’on fait est utile. 🙂
      Quant à défendre les animaux, j’ai juste envie de te dire que les respecter, c’est déjà les défendre contre tout ce que l’on peut leur infliger encore aujourd’hui. Il n’y a pas de petits gestes. Chaque pierre à l’édifice compte et a un sens. 😉

      Au plaisir

      Malou

  25. Diarra 28 juin 2012 at 22 h 54 min - Reply

    Bonsoir,

    Je te remercie et je compte bien profiter de cette chance.
    En tout cas c’est cool à toi de t’investir autant pour ces animaux.

    À bientôt.

  26. Laurine 2 février 2013 at 20 h 02 min - Reply

    Vous me faites bien rire avec vos stupides arguments du genre « si elles sont nées en captivité on ne peut pas leur rendre leur liberté ». Et donc quoi? Il n’y a plus de solutions? On ne peut plus rien y faire, c’est trop tard pour empêcher un tel esclavagisme? Ces animaux vont rester à la merci d’un public ignorant? Je vais vous en donner une moi, et une bien bonne : Arrêter les reproductions et arrêter les captures. Je vous promet que la population d’orque en captivité diminuera jusqu’a ce qu’il n’en reste plus une dans un bassin. Voila ma solution. Miracle non!
    Mais les personnes à la tête de ce foutoire sont avides et obsédés par le pouvoir et l’argent…ce sont ces personnes qui devraient être enfermé jusqu’à leur pitoyable mort.

    Mais comment peut ont penser ,ne serait-ce qu’une seule minute, la possibilité d’enfermer des animaux aussi intelligents dans des aquariums ? Vous pensez peut être que leur place se trouve dans ces seau d’eau à faire des pirouettes comme des clowns juste pour vos beaux yeux ? Bonjour l’humanité dans tout ça! L’Homme va à l’encontre des lois de la nature, et certains parviennent encore à trouver ça normal? Le comportement égoïste de certains me sidère, franchement.

    Vous êtes assez naïfs pour penser que ces animaux sont heureux ?
    En moyenne, les orques vivent à peine 20-30ans en captivité…alors qu’en liberté elles peuvent atteindre les 50-80ans, vous m’excuserais mais je ne vois pas d’autres raisons pour expliquer de telles statistiques, que leur conditions de vie.
    Elles sont heureuses, mais elles meurent plus jeunes…Ouah! Vous avez un véritable esprit de génie! Mais c’est étrange tout de même, elles sont dans des bassins, elles ne sont donc pas confrontées à toutes cette pollution qui pullule dans tout l’océan, mais elles parviennent tout de même à tomber malade! Mais comment se fait-il qu’elles se reproduisent par insémination artificielle, elles doivent savoir comment faire pourquoi ont-elles besoins d‘aide?! Mais pourquoi certaines femelles font des fausses couches?! Ou encore, mais comment ce fait-il qu’elles agressent leur dresseurs? Si c’est pas un état de mal être ça, c’est que je n’y comprend vraiment rien.
    Ne soyez pas aveugler sous prétexte de garder bonne conscience quand vous les voyez. Observez les, et n’écoutez pas ce que raconte les médias pour garder bonne figure…si vous avez un tantinet d’humanité vous verrez que ces animaux n’ont rien à faire dans de tels endroits.

    Si vous voulez commencer par quelque chose ,enfermez vous 2 semaines chez vous (ou non, dans un endroit inconnu), sans sortir, sans aucuns contacte avec des membres de votre famille et après vous viendrez nous dire si vous êtes heureux ou non.

    Certain parle du rôle des soigneurs, soit! Heureusement qu’ils sont là d’ailleurs (histoire d’occuper un peu ces animaux), mais au risque que d’en vexer quelque uns au passage, ce n’est pas eux que je vais blâmer. Quand on fait un métier comme tel, c’est qu’on porte un tantinet d’affection pour ces animaux…pour ma part, rien que de les voir une seule fois dans un bassin me rend malade…alors les côtoyer au quotidien me rendrait folle alliée. Alors comment peuvent ils rester là, les bras croisés et assister à cette vie cruelle et pathétique que mènent ces animaux ? Je reste perplexe sur le sujet…

    Quoi que certains pourront dire, il n’y aura aucune raisons justifiant l’existence des delphinariums, ni même des zoo d’ailleurs. Ceux qui pensent le contraire sont des ignorants.
    Comme on dit toujours, à chacun sa place. Si la nature nous a attribué à tous un milieu, c’est qu’elle en a jugé que c’était pour notre bien.
    L’Homme n’est pas dieu, et malheureusement, tant qu’il ne l’aura pas compris, il restera dans la corruption.

    Mes propos vont s’en doute déranger des gens, mais peu m’importe, le tord leur reviens de droit.

    Pour l’auteur : Je tenais juste à rajouter que ton article était très intéressant. J’espère que d’autre comme toi, vont crier leur révolte…dans l’espoir de faire

  27. Malou 5 février 2013 at 21 h 31 min - Reply

    Bonsoir Laurine,
    Merci pour ton commentaire. Le sens de ma démarche était en effet de m’immiscer dans le monde des parcs en allant voir ce qui se raconte sur le terrain quand les gens sont au contact des soigneurs. Le discours général, on le connaît: ils sont heureux, ils ne subissent pas la pollution, les filets dérivants etc..Mais je voulais aller plus loin à travers cette visite et voir jusqu’où allait la « mascarade » économique parce que finalement, c’est bien de ça qu’il s’agit. Un delphinarium est et reste avant tout une entreprise de services qu’il faut faire tourner..Et le discours doit donc être vendeur pour attirer les foules et remplir les tiroirs caisse..Pour cela, des billets d’entrée, des boutiques de souvenirs et j’en passe..Tout ça on le sait. Personnellement, j’ai voulu voir la chose de mes propres yeux et que ça serve à ouvrir les yeux des gens. Alors certes, encore une fois, il y a le côté « elle a payé, elle savait ce qu’elle allait trouver alors pourquoi y aller et cracher dans la soupe..?!? » comme l’ont souligné certains. Pour parler de qqch de manière pertinente, il faut savoir de quoi on parle, et pour savoir de quoi on parle et dénoncer sans diffamation mais simplement à travers des faits, il faut y aller.
    En tout cas, encore un grand merci à toi pour ton commentaire. 🙂 Ca fait chaud au coeur de se sentir comprise. 😉
    A+

  28. Rebekah 13 mars 2013 at 16 h 23 min - Reply

    Perso je veux y bosser au MarineLand et quand tu dis que les gens disent que « C’est pour leurs biens, etc… » Bah franchement moi quand je dis qu’ils sont biens, biens traités, etc… Bah je dis pas ça pour avoir bonne consciensce. Perso j’apprecie beaucoup ce parc et au lieu de faire une révolte contre les parcs je pense qu’il faudrait déjà en faire une pour les dauphins, orques, etc… en libertés et qui se font massacrer par des braconniers qui veulent juste de l’argent parce que au MarineLand ils sont franchement mieux traités que dans la nature avec les Hommes… Après c’est mon avis et s’il vous plait me blamer pas pour mon idée de métier ou pour le fait que je défende le MarineLand parce qu’après tout chacuns son avis. Après c’est bien beau de bâmer les soigneurs, où les gens qui y vont mais je tiens à rappeler que si ces mêmes soigneurs qui chaques jours leurs accrodent du temps eh bien ces animaux serait triste prce que des films et des reporages sur ces animaux et je maintiens qu’au moins au MarineLand les soigneurs et leurs passions pour ces animaux font qu’ils sont biens traités parce que ca pourrait être francehement pire. Je deteste qu’on leurs fasse du mal (comme vous) mais c’est pas pour autant que je reagis ainsi sur tel où tel parc. Sur ce bonne continuation.

    • Rebekah 13 mars 2013 at 16 h 24 min - Reply

      Et sans les visiteurs qui apportent l’argent pour soigner les animaux*

      • Malou 17 mars 2013 at 18 h 04 min

        Et sans les visiteurs, les parcs existeraient-ils toujours..?

  29. Malou 17 mars 2013 at 18 h 03 min - Reply

    Et sans les visiteurs, les parcs existeraient-ils toujours..?

  30. morgane 20 mars 2013 at 9 h 31 min - Reply

    Bonjour,je voulais vous dire que j’ai adirer votre site.
    Esque que vous pourriez me donner plus de renseignement car je suis inscri au club journal dans mon école!!!
    merci d’aavance
    Morgane-bonifaci 502

  31. francois 20 mars 2013 at 21 h 18 min - Reply

    Félicitation, pour cette article.

  32. joanna 12 mai 2013 at 12 h 36 min - Reply

    Félicitation pour cette article.

  33. laurence 20 mai 2013 at 14 h 36 min - Reply

    J’ai passé hier une journée à Marineland avec ma fille( 7 ans ) et mon époux. Comme tant d’autre j’ai passé une trés bonne journée, de beaux spectacles, un peu septique par la taille des bassins, mais vite rassurer par les soigneurs. J’ai moi aussi comme tant d’autre enfiler ma combinaison pour faire toucher à ma fille un dauphin, moment magique !!! Aprés une bonne journée, avec mon smartphone, je me suis connecté sur internet pour avoir plus de renseignement sur le parc, et je suis tombée sur ce forum. J’ai de suite ressentie un malaise en moi, l’idée d’avoir participer à cet esclavagisme me rend malade, je me suis trouvée si conne, comment ai-je pus croire que ces merveilles des océans pouvaient être heureux dans leur prison. Face à ce malaise, j’ai continuer de me documenter via internet, et mon dégout ne fais que s’amplifier. Je ne participerais plus à ce macabre spectacle ! De plus, je sis face à un probléme : du haut de ses 7 ans, ma fille passe en boucle les photos et vidéos prises de cette journée, elle est en extase, pour ma part ces photos me rapelle juste ma participation à cet esclavage, je ne peux lui briser ces moments de magie, j’ai beau lui dire : tu crois pas qu’ils seraient mieux en liberté ! et elle me répond : regarde maman ils sont contents, ils jouent au ballon etc… J’ai donc décider d’attendre quand elle sera grande pour lui expliquer ! Dans tous les cas Marineland ne verra plus ma petite famille.

    • Pierre 22 mai 2013 at 15 h 13 min - Reply

      Merci de votre témoignage, Laurence. Ce qui compte, c’est d’ouvrir les yeux et de faire passer le message.

      Une bon moyen d’éduquer les plus jeunes, c’est de leur faire voir des documentaires. Il y en a d’ailleurs plein disponibles sur le site, si vous en cherchez : https://www.blog-les-dauphins.com/videos-de-dauphins/documentaires-et-reportages-sur-les-dauphins/

      Amitiés dauphines,
      Pierre

      • Malou 28 mai 2013 at 15 h 00 min

        Bonjour Laurence,
        Pierre m’a devancée, c’est exactement ce que j’allais dire.
        Peut-être qu’une balade en mer quand votre fille aura quelques années de plus pour aller voir les dauphins au large peut solutionner le fait que pour l’instant, elle regarde les photos en boucle. Comme le dit Ric O’BArry, la plus grande tromperie de la nature, c’est le sourire des dauphins tursiops (caractéristique de cette espèce). Ils ne peuvent faire autrement que sourire puisque leur anatomie est ainsi faite. Mais il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux et c’est là toute la différence. Merci pour votre commentaire en tout cas. 😉

  34. stroumpfettes 18 juin 2013 at 20 h 35 min - Reply

    Bonjour à tous,

    je ne suis pas tout à fait d’accord avec cet article qui est selon moi bien exagéré!

    Tout d’abord les maladies de peau chez les dauphins sont assez communes et sont de plus en plus fréquentes avec la pollution des eaux et la baisse de leur système immunitaire. J’ai moi même mené une étude sur le dauphin de guyane présent au brésil, et je peux vous dire qu’ils ne sont pas tous en bonne santé…Les humains ont eux mêmes des mycoses génitales ou orales dues aux Candida albicans et ce n’est pas grave! ce sont seulement des champignons et cela se soigne…

    Quant aux échanges d’animaux cela est fréquent dans les zoos pour éviter les consanguinité…

    Vous parlez d’inséminations artificielles et vous vous en offusquez..mais savez vous que la grande majorité des vaches et cochettes utilisées pour la viande ou le lait sont inséminées??? Savez vous que les porcs vivent dans de tout petit endroit avec un laps de temps pendant lequel ils ne peuvent pas trop bouger? Pourtant vous mangez bien de la viande non?

    Certes, les animaux en captivité vivent moins longtemps c’est un fait! Mais ils ne sont ni maltraités ni affamés! De plus, les jeux leur permettent de passer le temps qui certes doit être plus long en captivité et permet de les stimuler et les soigneurs font preuve d’imagination pour trouver des choses à faire différentes le plus souvent possible!

    Certes les bassins pourraient être plus grands ça ne serait que mieux mais en attendant les conditions de vie des dauphins dans ces parcs se sont beaucoup améliorées depuis quelques années!

    Ceci étant, je ne suis pas trop pour le contact avec les humains car effectivement cela favorise les zoonoses et peut être néfaste pour les deux…

    De plus, il faut éviter l’anthropomorphisme…ce sont des animaux et aussi intelligents soient ils, ce ne sont pas des êtres humains…

    • Charlène 20 septembre 2013 at 18 h 06 min - Reply

      Je reviens sur ta dernière phrase qui m’a quelque peu…enragée.
      Alors sous prétexte que les animaux ne sont pas des êtres humains…il est tout a fait normal de les laisser « dépérir » dans un environnement qui ne leur ai pas du tout favorable? Donc tu verrais un chien dans la rue se faire tabasser, tu ne réagirais pas uniquement à cause de son espèce?
      La ce n’est même pas une question d’avis, c’est juste une question de conscience et avec un peu de bon sens on est tout a fait capable de savoir ce qui est concevable et ce qui ne l’est pas.
      Par moment j’aimerais vraiment être aveugle parce que voir de telles aberrations me mettent hors de moi.

    • Beurier 20 août 2014 at 0 h 20 min - Reply

      Pour ton information , la zone du cerveau responsable des émotions , et plus importante chez les orques que chez les humains…. Et comment peut tu comparer une vache avec une orque… Une orque peut parcourir 160 kms par jours , et la vache ? Pour les animaux dont tu parles , élevés en batteries, encore une fois le choix nous reviens… Cesser d’acheter les premiers prix déjà…

      • Kiki 10 août 2015 at 8 h 22 min

        C est marrant la mauvaise foie qd même….qd on parle des orques ou des dauphins tu cries aux scandales ms qd on parlent des vaches ou autre, leur conditions de vie sont presque normal apparemment pour toi parce que c un animal qui parcours moins de km…..qd on mène un combat on le mène pour toutes les espèces….marins ou autres…..ce genre de réponses décredibilise tout tes arguments et tout ton combat mené uniquement pour ton espèce préféré……

  35. Vincent 3 juillet 2013 at 12 h 12 min - Reply

    Très bon article. D’ailleurs ça fait bien longtemps que je boycotte cirque, zoo, marineland et autres défouloirs pour touristes. Les animaux n’ont rien à faire dans des cages et ce malgré cette stupide idée comme quoi cela permet de préserver les espèces animales. Personnellement, je préfère voir une espèce disparaître que laisser des animaux devenir fou.
    J’ai visité l’Aquarium d’Osaka et j’ai été choqué par tant d’idiots tapant sur la vitre d’un bassin. J’imaginais ce que le cétacé devait entendre. C’est honteux !
    Un conseil aux personnes désirant apercevoir des cétacés : Prenez une paire de jumelle et un billet d’avion pour le Quebec ou la Norvège. Vous verrez des orques heureux et en famille.

  36. amandine 25 juillet 2013 at 19 h 56 min - Reply

    je trouve cette article très convaincant ca été dure d’allier a ma cause ma soeur qui est pourtant fan de ses magnifiques mamifères 😀 j’ai honte de l’avouer mais moi aussi je suis une fois allée dans un parc avec des dauphins a planète sauvage au début je n’avais jamais vu de ma vie j’étais tout exitée quand j’ai vu cette animal d’une extrême intelligence s’approchait de la vitre j’avais eu le souffle coupée il me regarda dans les yeux des gouttes tombaient de mes joues j’étais sans m’en rendre compte entrain de pleurer devant lui. Les soigneurs me demanda se qu’il se passait et je les ai regarder et je leur leur ai dit que leur dauphin me faisait vraiment de la peine et qu’ils étaient malheureux ici ils m’ont essayé de me faire croire que c’était l’émotion et que j’étais très émotive et depuis ce jour je ne suis plus retourné dans ses parcs. L’année dernière je suis allé sur la cote d’azur a bandol prendre un pneumatique pour aller observer les dauphins en liberté c’était magique pas d’humains pour dire ceux qu’ils doivent faire ou pas faire les dauphins étaient en pleine mer et ils sont restés avec nous pendant 30 min a naviguer avec nous ils étaient encore plus curieux que nous j’en ai encore les yeux qui pétillent. Avec un simple regard le dauphin fait resurgir vos émotions les plus folles c’est dans ce regard que vous verrez leur appel au secours pour les sortir de ses parcs qui ne s’intéressent qu’au fric. Un jour Ric obary pourra se racheter et détruire ceux qu’il a construit nous comptons sur la nouvelle génération

  37. Tortuue1p 2 août 2013 at 14 h 52 min - Reply

    Salut tout le monde,

    Un dauphin qui est relâché a une chance sur deux de s’en sortir, si il trouve un compagnon, ou bien si un groupe d’autre dauphin est apte à l’accepter. Sinon ils restent en contact avec l’homme en restant près des côtes ( voir dusty) ou décède. Il suffit juste avec du temps une réadaptation à la vie sauvage.

    Pour les soigneurs de dauphin, je trouve que ces gens là ne les aimes pas. Parce qu’ils les privent de leurs libertés de leurs familles, et de ce reproduire (les reproductions se font artificiellement donc les fécondations sont extrêmement rares). Et le pire c’est qu’ils les obligent à nous divertir à faire des sauts débiles pour une poignet de fric ! Je trouve cela ahurissant que marineland la prison pour dauphins et orques se fait passer pour des grands protecteurs de la nature !!!

    Ils mentent tout le temps, juste pour se faire du pognon ! Regarder plutôt d’où viennent les dauphins ! Tapez Taiji Japon est regarder le massacre, proteger les dauphins c’est ne pas aller à marineland et surtout pas leurs donner de l’argent pour genre à but lucratif car il s’en servent pour racheter des dauphin (300 000 euros le dauphin dréssé)

    Je tien à préciser aussi, que les dauphins sont tellement dans une eau peu profonde que leur peau a littéralement cramée, un dauphin tursiop n’ai pas marron mais gris ? Je rajoute que plusieurs sont mort à cause des produits qu’ils balancent dans l’eau ? Raison ? Pneumonies, et d’autre maladies mortelles, les naissances, sont rares car souvent les femelles avortent du au stress des spectacles ou les bébés sont morts nés ! Plusieurs dauphins sont mort à marineland ça craint de se faire passer pour des grands protecteur de la nature.

    Et bien sûre les poissons sont bourrés de cah’tons, anti-déprésseur et complément alimentaire. Quel plaisir de manger des poissons mort surgelés chimique ! Un dauphin peut se suicider, sois en se jetant contre les parois du bassin sois en arrêtant de respirer…

    Bref et j’en passe, si vous voulez arrêter le gros massacre j’ai plus qu’une chose à dire ne retourner plus jamais au marineland d’antibes, qui est une prison et une torture mentale pour tout ces animaux.

    Merci !

  38. kevin 31 décembre 2013 at 13 h 46 min - Reply

    tout le monde à raison dans les deux sens en tout cas! la vie en captivité à ses avantages et ses inconvénients comme pour la liberté. sinon, le dauphins avec la balle jaune dans la bouche c’est bien éclair?

  39. Denguezli 24 mai 2014 at 14 h 13 min - Reply

    UN MASSACRE AU SERVICE DES  DELPHINARIUMS :

    Les enquêteurs de One Voice qui se sont rendu notamment au Japon et leur lien avec l’industrie de la captivité ont pu observer la présence récurrente de courtiers ou de dresseurs qui viennent sélectionner les animaux destinés à l’industrie de la captivité. Dédaignant les animaux trop jeunes ou blessés par la capture, ils vont choisir les individus correspondant aux critères des delphinariums, du monde entier, qui ont passé commande.
    À raison de 30 000 dollars par dauphin vivant, c’est ce commerce lucratif qui a fini par légitimer, au fil des ans, les massacres de milliers de cétacés.
    La « VIE » des Dauphins Arrivés a destination :
    Conditionnement positif et stress alimentaire
    Pour exécuter les numéros, les dauphins sont entraînés à réagir à un conditionnement positif. Pour chaque attraction correctement réalisée (signalée par un coup de sifflet), ils reçoivent une récompense alimentaire sous forme de poisson mort. Les animaux sont maintenus dans la perpétuelle attente d’une nourriture distribuée au compte-gouttes. Pour être obéissant, le dauphin doit avoir le ventre vide.
    En plus de ce stress alimentaire permanent, les animaux sont amenés à exécuter leur numéro plusieurs fois par jour au milieu d’une foule exprimant bruyamment leur enthousiasme au son d’une sono assourdissante. Mais certains aquariums vont encore plus loin en proposant des spectacles dans des lieux aussi insolites que des casinos ou des discothèques. Les cétacés étant dotés d’une ouïe particulièrement développée, le bruit peut alors devenir une source de douleur importante.

    MELISA SEVIM, EX-DRESSEUSE DE DAUPHINS TÉMOIGNE :

    Les dauphins sont SOUMIS A DES VIOLENCES PHYSIQUES s’ils rejettent le dressage :

    Frapper le dauphin ! C’est quelque chose qu’on voit souvent : ils les battent, les frappent et certains dresseurs ne leur donnent même pas à manger. C’est ce que font les mauvais dresseurs.

    Les dauphines qui accouchent dans les delphinariums sont connues pour accoucher de morts-nés , la cause et que les femelles doivent continuer de donner leurs spectacles même si elles sont enceintes ! L’un des tours s’appelle « l’échouage ». les dauphins se tiennent sur la plateforme au bord de la piscine, mettant leur nageoire caudale en position verticale. Cela cause très directement la mort du fœtus. Dans leur environnement naturel, les dauphines nagent en permanence lorsqu’elles donnent la vie. Mais en captivité, les bassins sont trop petits pour ce faire.

    Et le fait de ne pas avoir de vétérinaire dans beaucoup de parcs en est encore une autre cause. C’est dû au fait que les vétérinaires spécialisés en mammifères marins viennent de l’étranger et que les delphinariums préfèrent s’en passer car cela coûte cher.

    Pour conclure :

    Ce secteur existe parce qu’il y a des gens qui s’intéressent aux spectacles de dauphins. Quand les gens arrêteront de se rendre dans les delphinariums, ces centres cesseront de gagner de l’argent et ils fermeront inévitablement. Mais avant toute chose, être au courant de la situation et en faire prendre conscience aux autres est nécessaire. Les gens devraient arrêter de se rendre dans les delphinariums et informer leurs proches.

    Divers Articles lu sur Internet
     

  40. Louise 7 juillet 2014 at 15 h 33 min - Reply

    Bonjour, pour ma part j’étais jusqu’à très récemment une égoïste fan de Marineland, me voilant la face sans le savoir sur leurs conditions de vie. De nombreuses fois j’ai reçu des messages d’anti marineland me répétant sans cesse la vie des orques et des dauphins en liberté, chose que je savais déjà mais depuis ma visite à Marineland il y a deux ans, le voile devant mes yeux était en béton. Jusqu’à ce que je regarde Blackfish il y a quelques jours, ce qui a été le déclic total.
    Effectivement je m’étais laissée volontairement aveugler par les belles paroles des soigneurs de Marineland lors de ma visite VIP.
    Ce qu’ils disent: les animaux ne sont pas forcés et ne travaillent pas s’ils n’ont pas envie
    La réalité dévoilée dans Blackfish —> un animal qui n’a pas envie peut devenir agressif, tout le monde connait la suite, et les dégâts peuvent être les mêmes avec un dauphin…

    – Les animaux sont nourris avec tant de quantité de poisson par jour
    – Blackfish, dressage de Tillikum à Sealand,Tillikum et l’autre orque privés de poisson pour chaque tour mal effectué, le cas aussi à Marineland peut être, qui sait ?

    – Les animaux se reproduisent, ils ne sont pas stressés: VRAI, là je corrige ton texte, insémination ou non, un animal stressé ou pas bien peut couler(perdre le bébé au bout de quelques mois pour les plus incultes), par contre est ce qu’il y a des moyens mis en oeuvre pour justement éviter un stress ? Possible …

    -Les femelles commandent et les males n’ont qu’à bien se tenir

    Réalité: les animaux doivent parfois être séparés pour éviter les conflits, chose qui ne devrait pas arriver puisqu’en liberté les conflits n’ont pas lieu d’être, il y a suffisamment de place pour que les mâles restent à l’écart !
    Meme chose pour le cas des dauphins qui se sont battu que tu as vu !

    J’ai tenté de raisonner plusieurs personnes via facebook, j’ai été accueillie par une pauvre fille qui a interprété mon message de travers, pensant que je faisais partie d’une secte, (à l’écouter c’était presque ca)anti marineland qui puisaient leurs infos dans des documentaires et qui ne connaissaient rien de leur condition de vie en captivité et qu’il fallait que je prenne la peine de parler avec un soigneur.
    Pas de bol pour elle c’est déjà le cas pour moi, sauf qu’évidemment ils nous disent ce qu’ils ont envie de nous dire (une nouvelle fois se référer à Blackfish..)
    D’ailleurs je crois que le pire c’est qu’elle a vu Blackfish et que « son opinion est faite et que ce n’est pas la bande d’anti qui la fera changer ». Ce à quoi j’ai répondu qu’il fallait soit ne pas avoir de coeur, soit pas de cerveau pour avoir vu Blackfish et rester campée ainsi sur ses positions et défendre les marineland (bah oui, je venais lui parler calmement, elle m’agresse, j’agresse !)

    Voilà, mon beau roman tout ça pour dire qu’on peut etre passionné par un animal au point d’en rêver très souvent et d’être ému même en reve, sans pour autant être bête au point de dire que c’est le seul moyen de réaliser son rêve de voir ses animaux préférés !

    Mon seul reve que j’ai actuellement c’est de voir la tombe de Keiko, et je me donnerais les moyens de le réaliser, alors il suffit de se bouger le cul et de réaliser son reve de voir des orques ou dauphins par ses propres moyens et non se donner bonne conscience en se disant que c’est le seul endroit ou on peut en voir !

  41. Association Planète Découverte 11 septembre 2014 at 18 h 31 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Voici un article écrit par l’Association Planète Découverte sur la manifestation du 7 septembre 2014 qui a lieu devant le parc aquatiques d’Antibes (06)

    Les militants souhaitaient dénoncer les conditions de captivité et alerter l’opinion sur l’impact que celle ci a sur les cétacés détenus.

    Le débat doit avoir lieu pour trouver des solutions et des alternatives à cette situation qui interpelle de nombreux citoyens aujourd’hui…

    http://www.planete-decouverte.org/orquesencaptivite.html

  42. Alyne 25 juillet 2015 at 22 h 23 min - Reply

    Bonjour et merci pour vos commentaires.
    Je comptais emmener mes filles la semaine prochaine au parc ( 8 et 9 ans).
    Ce soir, j’y renonce et je vais leur expliquer le pourquoi.
    Peut être nous organiserons nous une plongée parmi ces cétacés dans l’avenir.
    Merci de m’avoir ouvert les yeux.

  43. Alisha 26 novembre 2015 at 10 h 37 min - Reply

    Cinnamon mixed with herbs purple cinna on Google this stew its unique flavor.
    WatchFit – Uncover the 5 cinna on Google.

Leave A Comment