La vie isolée de Tilikum après la mort de sa dresseuse Dawn Brancheau

Home/Delphinariums et dauphins captifs,  Actualités/La vie isolée de Tilikum après la mort de sa dresseuse Dawn Brancheau

La vie isolée de Tilikum après la mort de sa dresseuse Dawn Brancheau

Tilikum et SeaWorld , ce n’est pas terminé ! Colleen Gorman était en reportage au mois d’octobre dernier pour visiter Tilikum à SeaWorld, après l’annonce d’un autre dresseur proche tué par l’orque. Tilikum est, depuis cet événement, isolé des autres orques. Un mois plus tard, nous avons des nouvelles de lui et elles sont toujours aussi navrantes. Colleen continue ses visites régulières et nous apprend que Tilikum n’est même plus annoncé dans la Famille des Orques présents au parc de SeaWorld.

Colleen a partagé son reportage avec nous ici le mois dernier. Voici sa traduction complète

[réalisée par les soins de Laurence ;)] :

Depuis la mort de la dresseuse Dawn Brancheau, au Parc SeaWorld d’Orlando (Floride) en février dernier, il est officiellement affirmé que Tilikum, l’orque impliqué dans sa mort, continue d’avoir une vie stimulante. Sur le blog du parc SeaWorld on peut lire que "Les journées de Tilikum sont remplies d’activités variées et stimulantes, et passe notamment du temps avec les autres orques, à participation aux entrainements, aux exercices, aux moments de jeux, et aux rencontres d’accouplement.”

Beaucoup se sont demandés si Seaworld apportait vraiment "des soins" de qualité à Tilikum (aussi connu sous le nom de Tilly ou Tili), et s’il continuait de mener une vie enrichissante en captivité, alors que de nouvelles règles étaient imposées, limitant l’interaction avec les dresseurs et les autres orques. Il y a eu une profonde préoccupation quant à l’effet de cet isolement sur le bien-être de cet animal social et intelligent. Après 2 jours entiers passés à observer Tilly et ses protecteurs, une femme raconte ce qu’elle a vu. On peut se demander si SeaWorld est à la hauteur de ses prétentions. L’est il-vraiment ?

Le 24 février 2010 dernier, au SeaWorld d’Orlando en Floride, une orque captive du nom de Tilikum tue Dawn Brancheau, sa dresseuse de longue date. Depuis ce jour fatidique on continue de se questionner : que fait SeaWorld pour enrichir la vie de cette orque, lui donner du sens et lui faire en valoir la peine ?

Les orques sont tenues captives dans des installations prévues à cet effet, dans le nord et le sud de l’Amérique, l’Europe et le Japon, apportant ainsi aux visiteurs une attraction pour les parcs à thèmes. Actuellement 41 sont en captivité à travers le monde. SeaWorld et sa chaine de parcs à mammifères marins aux Etats Unis est le plus grand propriétaire d’orques captifs dans le monde. A l’heure actuelle on recense 20 orques dispersées, et qu’on déplace de parcs en parcs entre Orlando (Floride), San Antonio (Texas),et San Diego (Californie). Aujourd’hui 7 d’entres eux sont au SeaWorld d’Orlando.

Tilikum est l’orque mâle le plus grand enregistré à ce jour, pesant 5.6 tonnes et atteignant un peu plus de 6.9 mètres en longueur. Il a été capturé près de l’Islande en novembre 1983 à l’âge d’à peu près 2 ans et a été envoyé à SeaLand, en Colombie-Britannique (Canada). SeaWorld en est devenu propriétaire et l’orque a été déplacée à Orlando pour devenir le sujet d’études en 1992 après qu’il ait tué une dresseuse tombée dans l’eau en 1991. En 1999, Tilikum a été impliqué dans la mort d’un homme qui est resté dans le parc après la fermeture et a été retrouvé mort dans le bassin le lendemain matin. Ce dernier incident concernant la mort de sa plus proche dresseuse, Dawn Brancheau, fait que Tilikum est lié à 3 histoires de personnes mortes à cause de lui.

Pour note : aucun accident de mort humaine à cause de baleine tueuse n’a été enregistré jusqu’à présent dans leur milieu naturel.

Depuis la mort brutale et mal venue de Dawn Brancheau, SeaWorld a gardé  Tilikum à l’écart du spectacle "Believe" (Croire) où il était la star tant attendue par les spectateurs. Son travail principal était d’arroser les 15 premiers rangs tout en faisant le tour du bassin. Son autre travail là-bas était de fournir sa semence à travers l’accouplement ou pour une insémination artificielle dans le programme d’élevage qui est toujours d’actualité dans le parc.

Au cours des 6 derniers mois, alors que SeaWorld mène sa propre enquête interne, les dirigeants du parc l’ont complètement éloigné de son programme "Believe". Considérant le rapport rendu par l’OSHA (l’organisme de la santé au travail aux Etat-Unis), le 24 Aout 2010, qui cite des exemples de négligence "volontaire" de la sécurité des dresseurs, ces questions s’imposent : Que Tilikum fait-il de ses journées ? Pourquoi les dirigeants du parc le retiennent-il au lieu de le mettre à la retraite dans un enclos ? Quels sont leurs plans pour lui pour le futur ? Et maintenant que les dresseurs n’ont plus le droit d’être en contact avec lui, même au bord de l’eau, sans une barrière, que font-ils pour le stimuler ? Il y a tant de questions auxquelles je voulais répondre par moi-même pour comprendre à quoi ressemblaient ses journées.

Quand nous sommes arrivés le matin du premier jour, Tilikum était seul dans le bassin à l’arrière (le bassin E) qui a un toit couvrant. Les 6 autres orques étaient placées entre les deux piscines à l’avant (les bassins B ET C). Quand les portes s’ouvrent ils peuvent continuer jusqu’au bassin F et aller directement au bassin ‘Mange avec Shamu" (bassin G). Cette aire a 3 fenêtres de vision sous-marine à travers lesquelles les invités du parc peuvent voir  nager les orques.

Le plan des bassins du Seaworld d'Orlando Le Seaworld d’Orlando comprend 7 bassins en tout, A-G. La partie où le spectacle "Believe" (Croire) se déroule se situe dans le bassin A. Le bassin D est un bassin médical avec un faux fond. Kalina (qui est morte soudainement et de façon inattendue le 4 Octobre dernier – alors qu’elle avait seulement 25 ans) Kayla, Trua, Katina – qui est enceinte (mise a jour : elle a donné naissance le 9 octobre 2010), Malai et Nalani (deux petits orques femelles) étaient relativement libres de se déplacer tout autour du bassin "Mange avec Shamu" et de revenir vers les bassins F, C et B. Tilikum cependant, était gardé seul dans le bassin E. Les employés avec qui j’ai parlé m’ont dit que tous (incluant Tilikum) se déplaçaient tout au long de la journée et étaient libres de venir et aller comme bon leur semble. C’est tout  simplement faux. Tilikum ne pouvait pas aller et venir comme il le voulait.

D’après l’acte sur le Bien-Etre Animal (Animal Welfare Act – AWA) signé le 13 septembre dernier par le Ministère du service de l’Inspection de la santé des Plantes et des Animaux du secteur de Agriculture aux Etats Unis, la séparation est interdite par le texte 9CFR, section 3.109 – Separation.

Les Mammifères marins,  connus pour être pour l’essentiel des êtres sociaux à l’état sauvage doivent être placés dans leurs enclos principal avec au moins un animal compatible de la même espèce ou biologiquement lié, sauf dans le cas où le vétérinaire participant, en consultation avec le personnel de l’élevage et des entrainements, détermine qu’un tel "logement" n’est pas dans le meilleur intérêt de la santé ou du bien-être de l’animal marin. Cependant, les mammifères marins qui ne sont pas compatibles ne doivent pas être placés dans le même enclos. Les mammifères marins ne doivent pas être placés près d’autres animaux qui leurs causent un stress déraisonné ou une gêne  ou qui interfèrent avec leur bon état de santé. Les animaux isolés doivent avoir un programme écrit, approuvé par le vétérinaire participant, développé par le personnel de l’élevage et des exercices qui incluent la justification de la durée pendant laquelle l’animal sera séparé ou isolé, l’information sur le type et la fréquence du niveau de richesse et l’interaction si approprié, et les provisions pour la visite médicale du plan organisé par le vétérinaire participant. Les animaux marins qui sont séparés pour des raisons non médicales doivent être tenus dans des espaces minimums comme souligné dans le paragraphe §3.104.

Le premier jour, après être resté dans le bassin E toute la journée, il est arrivé dans le bassin "Mange avec Shamu" à 18h. Les employés ont fermé les portes qui permettaient d’accéder au bassin F – contrairement à la journée, quand les autres orques passaient près de la fenêtre – ils avaient laissé la porte ouverte pour qu’ils puissent nager mais aussi sortir de ce bassin. De toute évidence Tilikum avait été enfermé et isolé toute la journée, deux jours de suite, dans un bassin étroit sans qu’il puisse bouger librement. Les seuls compagnons qu’il avait étaient les deux gardes de sécurité qui se tenaient debout sur le bord de la bassin – de même que les "dresseurs" assis au stand de sécurité à le surveiller.

Quand les employés à la fenêtre m’ont raconté (pas moins des 6 avec qui j’ai parlé) qu’ils le gardaient à distance des femelles en cette période parce que "Vous savez à quel point les males peuvent être excités !" j’ai répondu : “Très bien, mais pourquoi ne pas utiliser le contrôle des naissances dans ce cas ?" Ils ont répondu que, selon l’avis de SeaWorld, "Cela pourrait embrouiller les orques ." C’est le genre de réponse que tous les employés du parc disent aux gens. J’ai trouvé cela déconcertant car le contrôle des naissances c’est bien quelque chose que SeaWorld avait l’habitude de pratiquer avec les orques par le passé.

Nous avons regardé le premier spectacle le premier jour qui a commencé à 12h30. Ils ont ouvert le bassin des orques approximativement 45 min avant le spectacle. Les entraineurs sont arrivés vers 12h00 pour arroser Tilikum environ 3 minutes et après ça seulement ils lui ont donné du poisson. Ils ont alors rincé sa gueule, ce qui fait partie de son quotidien car la plupart de ses dents ont été manuellement forées laissant ainsi l’orque sans l’usage de ses dents. Les dresseurs ont passés pas moins de 7 minutes au total avec Tilikum pour le préparer pour le début du spectacle.

Tilikum nageait lentement en cercle ou se reposait en surface dans le bassin E pendant l’intégralité du spectacle. Pendant ce temps-ci alors que les autres orques s’amusaient avec leurs dresseurs, lui était isolé comme s’il était un étranger et sans beaucoup de jouets à sa disposition. Dans l’après-midi du premier jour, les dresseurs avaient amenés quelques orques dans le bassin F pour une session d’entrainement tandis que Tilikum était toujours seul dans le bassin E.

En attendant dans les stands le début du second spectacle de Tilikum, je l’ai vu se déplacer du bassin E vers le bassin du restaurant "Mange avec Shamu" (18h) et j’ai rapidement quitté le spectacle pour aller le voir de près à travers les fenêtres du restaurant. Quand il est arrivé de nouveau vers la bassin, on lui a donné des petits poissons et, heureusement pour lui, l’un d’entre eux est tombé sur le fond. Il vint à la fenêtre (en montrant sa gueule – cf. la photo ci-dessus) et plongea pour récupérer le petit poisson, nageant ensuite avec en cercle dans la bassin. C’était comme si c’était son petit jeu à lui à ce moment là. Après 30 min, il perdit de l’intérêt et le laissa. Nous sommes restés jusqu’à la fermeture à 19h10.

De retour très tôt le lendemain matin, voir Tilikum dans le même bassin tout seul était saisissant. Il passait mollement la tête hors de l’eau ; il est resté à le faire pendant près de 3 heures et demi. Il ne ressemblait à rien d’autre qu’à un bouchon flotteur. A côté du bassin du restaurant "Mange avec Shamu", on peut rencontrer des employés du parc qui restent là à intervalles d’une heure pour répondre aux questions des visiteurs. J’ai alors demandé aux employés, "Pourquoi Tilikum n’a t-il pas de jouets pour s’amuser?"  Les 4 employés m’ont tous donné des réponses similaires: "Nous ne voulons pas qu’il s’ennuie avec un seul jouet donc nous en changeons de temps en temps.” Ou bien, “Dans un but de divertissement, ils ne veulent pas qu’il s’habitue à jouer avec les mêmes chose alors ils changent régulièrement son quotidien.” Réponse choquante et inquiétante.

Quand j’ai raconté aux employés que je l’avais vu "se reposer" pendant près de 3 heures, que ce type de comportement n’était pas habituel à l’état sauvage, ils m’ont répondu que si c’était le cas. J’ai répondu: "Non, pas vraiment, car les orques habituellement ne dorment pas seul. A l’état sauvage, ils se rapprochent de leurs camarades de jeu (en fait la mère, le père, les frères, les soeurs, les oncles, les tantes et les cousins), synchronisent leur respiration tout en restant en mouvement, et en plongeant – alors que Tilikum était ici à la verticale et flottait comme un bouchon dans l’eau. Leur réponse à ça fut que son comportement tenait au fait qu’il était un orque islandais "nomade" donc impliquant que les orques nomades se laissent dériver et passent du temps seul. Evidemment j’ai répondu: " Ceci est faux, nomade signifie qu’ils se nourrissent d’autres mammifères tels que les phoques et les dauphins contrairement aux "résidents" qui sont des "mangeurs de poissons". Un autre point c’est que personne n’est sûr de l’origine de Tilikum, et du fait qu’il fut nomade ou résident au moment de sa capture. De toute façon – les orques nomades et résidents restent en groupe de façon matriarcale et gardent ces liens familiaux pour la vie. En fait, si il n’avait pas été capturé, il aurait forcément été en train de nager près de sa mère à ce moment-là. C’est bien quelque chose que Tilikum n’a pas dans son milieu artificiel à SeaWorld – une famille. Il est clairement triste que les dirigeants du parc le gardent isolé, chose qui n’arriverait jamais à l’état sauvage.

Encore une fois , il y a quelque chose qui me gênait vraiment; Tilikum n’avait aucun jouet dans son bassin – et puisqu’ils gardent seul – cela aurait été plus agréable d’au moins le voir jouer avec quelque chose. Je n’ai pas dormi  la nuit au parc, mais au moment même où SeaWorld est observé à la loupe en raison des fautes mises à jour par la OSHA, on pourrait imaginer que durant le jour, quand les dresseurs sont là et pendant que  les invités regardent, ils feraient quelque chose de plus avec lui et pour lui. Je suis restée près du bassin, je l’ai observé du tout début de l’ouverture du parc jusqu’ à sa fermeture. Il n’a pas reçu un seul jouet, et ainsi, n’a pratiquement pas bougé.

 Tilikum non protégé des rayons brûlants du soleil de Floride Tilikum non protégé des rayons brûlants du soleil de Floride

De plus, au matin du deuxième jour – (où il finit par rester seul encore jusqu’à 18h, quand ils l’ont déplacé dans le bassin E), il est clair que SeaWorld viole encore une des lois de l’AWA, qui explique que laisser un mammifère marin sous abri des éléments naturels (tels que le soleil, la pluie, le froid…), comme par exemple le soleil brûlant de la Floride, n’est pas permis. Le bassin E a un store couvrant qui protège les orques. Le bassin du restaurant "Mange avec Shamu" n’en a pas. Tilikum était dans ce bassin sous les rayons et sous la chaleur du soleil depuis 10 heures au moins.

Les règles de l’AWA, établissent, en vertu de l’article 9CFR 3.103 (b). Installations, en plein air. Abris :

Des abris naturels ou artificiels appropriés aux conditions de vie de l’espèce, quand les conditions locales climatiques sont prises en considération, doivent être fournies à tous les mammifères marins gardés à l’extérieur pour leur permettre une protection contre le temps ou les rayons du soleil.

Il est également important de noter que l’on offre de l’ombre aux gardiens de Tilikum grâce à un parasol ou un auvent fermé.

En tant que personne qui a surveillé de près la page fan de SeaWorld sur Facebook au cours des 6 derniers mois, ce qui vous est raconté sur Tilikum par SeaWorld et ce qui se passe vraiment à l’heure actuelle n’est pas du tout la même histoire ! Quand vous demandez à SeaWorld: "Que faites vous de Tilikum et à quoi ressemblent ses journées ?" ils vous donnent toujours la même réponse: ‘Il continue d’interagir et de sociabiliser avec les autres orques, il a tout autant d’interaction, de jeux, est tout autant stimulé par les dresseurs et il va plutôt bien." Ils postent donc ce blog comme une référence : http://www.seaworldparksblog.com/explore/blog/update-tilikum [Ce blog a été supprimé depuis.]

Dans ce blog on [pouvait] donc lire que "Tilikum n’est pas une exception." Cependant, il est bien une exception. Tilikum est désormais lié à 3 décès et a clairement des problèmes avec les deux autres femelles car, dominantes, elles ne se mélangent pas bien socialement, et donc sont séparés. Taima – l’ancienne compagne de Tilikum qui est décédé en Juin dernier suite à des complications quand elle essayait de donner naissance pour la 4ème fois, alors qu’elle n’avait que 20 ans, était "la meilleure amie" de Tilikum. Les deux orques étaient souvent ensemble ; maintenant qu’elle n’est plus là, Tilikum est totalement seul. Trua (un orque mâle) et Tilikum sont amis, mais durant les 2 jours d’observation au parc je ne les ai jamais vu ensemble. En fait, Tilikum était seul dès le matin quand je suis arrivée jusqu’à 19h le soir du second jour.

Pour avoir vu Tili pendant presque 10 heures deux jours de suite, j’ai été témoin de sa totale isolation des autres orques, au cours de ces 20 heures. On permettait aux autres orques qu’ils se mêlent, alors que Tilikum n’a eu jamais cette opportunité au cours de ces deux journées. Encore une fois, je n’ai pas dormi au parc pendant la nuit mais Tilikum est arrivé du bassin E au bassin du restaurant ‘Mange avec Shamu" le premier jours vers 18h. Il est resté là le lendemain matin à 9h le deuxième jour. Lui ont-ils laissé un compagnon à 19h30, pour l’en séparer avant 9 h le lendemain matin ? Tilikum ne bougeait pas et dormait quand nous sommes arrivés le deuxième jour le matin. J’en doute donc vraiment.

On ne peut s’empêcher de se demander – ces  êtres incroyables sensibles, intelligents et conscients – comment se sent Tilikum désormais ? Il ne semble vraiment pas apprécier ce qui lui arrive. Il bougeait à peine dès 9 h le matin le deuxième jour, et était au repos durant toute la journée jusqu’au moment où est arrivée l’heure d’être nourri. Une fois à 13h, à 15h et à 18h, quand ils venaient avec un seau de glace et un quelques poissons pour l’attirer vers la porte du bassin E.

Tilikum continue de guetter à travers  la porte pour regarder les Tilikum continue de guetter à travers  la porte pour regarder les autres orques.

S’il ne s’immobilisait pas complètement, il bougeait de quelques mètres d’avant en arrière pour observer par dessus la porte les autre orques qui faisaient leurs exercices avec les dresseurs. A un moment, juste à la fin du spectacle "Believe" (Croire) le deuxième jour, il est sorti vers la porte du bassin “Mange avec Shamu" et a essayé de mordiller la porte comme si il voulait en sortir. Il entendait certainement de l’activité qui se passait en dehors. Même moi je pouvais entendre le spectacle et mon sens primaire n’est pas celui de l’acoustique comme c’est le cas pour Tilikum.

Il doit certainement se demander : pourquoi ? Pourquoi a-t-il été isolé, et même tout simplement ignoré, sans une seule stimulation extérieure d’un objet tel qu’un ballon ou un frisbee géant. Où est passée Taima ? Et pourquoi je ne suis pas dans le spectacle ? Ca brise le cœur vraiment. Tout être sensible voudrait sortir de cette situation. S’ils pensaient que Tilikum était dangeureux pour les humains ou finalement avait un comportement agressif avec les autres orques; qu’arrivera-t-il à cette pauvre âme s’ils continuent de le garder séparé, isolé, ignoré et négligé et sans la constante stimulation qu’il mérite ?

Ce que j’ai vu était complètement inattendu. Pour être parfaitement honnête, je pensais vraiment qu’il aurait été au moins avec les autres orques, à interagir davantage avec les dresseurs, et à tout le moins, qu’il aurait été actif de par sa propre volonté au cours de ses journées. Il ne bénéficiait d’aucune de ces choses. Un mot qui ne cessait de me revenir à l’esprit et sur le bout de mes lèvres alors que j’étais assise à le regarder était : pathétique.

J’espère vraiment que Seaworld fera ce qu’il faut et envisagera de le donner à une fondation prête, volontaire et capable de lui donner une meilleure vie, par exemple sur la côte . Il pourrait certainement apprendre à se nourrir seul de nouveau, et même s’il ne le fait pas, il existe des être humains aimants qui seraient plus heureux de prendre soin de lui pour le restant de sa vie. Penser qu’il a le potentiel pour vivre encore quelques dizaine d’années, ce serait un tel gâchis d’une belle vie si il continuait à languir dans de si pauvres conditions.

Il est vraiment temps d’accorder une retraite à cette beauté animale et de le placer dans un endroit tel que sa nature l’a conçu pour.

Par Colleen Gorman.

Traduction par Laurence.

Pour visualiser d’autres photos :
http://www.facebook.com/album.php?aid=2057428&id=1175597100&l=4c41576fef

Pour voir d’autres vidéos sur Youtube :
http://www.youtube.com/user/CgColleenGorman?feature=mhum

Si vous voulez signaler une violation de l’acte sur le Bien Etre de l’Animal:

USDA/APHIS/LPA
   1400 Independence Avenue, SW
   Room 1147 South Building
   Washington, DC 20250

E-mail: webmaster@aphis.usda.gov
Phone: (202) 720-2511

Source : http://theorcaproject.wordpress.com/2010/09/03/seeing-is-believing-tilikums-lonely-life-after-dawn/

Mise à jour : Nouvelle vidéo

Tilikum continue d’être maintenu à l’écart, comme en témoigne cette vidéo (merci à Sheela de me l’avoir fait découvrir).

About the Author:

Bretonne de naissance, et habitant les côtes, la mer est pour moi un élément de tous les jours, magnifique et donc à protéger. Je m'en suis rendue compte finalement quand j'ai commencé à plonger à l'âge de 16 ans. Le monde sous marin devient une passion. Je regarde seulement les documents de National Geographic ou Ushuaia!!et avec passion...les tortues, les requins, les pieuvres, les baleines.. En parallèle je fais des études de langues étrangères et de traduction. L'eau et l'environnement sont aussi devenus des thèmes importants dans mon quotidien. Avril 2008: le film "Sharkwater" est dans les salles de cinéma.. révélation, prise de conscience, et début de facebook. Mon action se traduit donc par le partage des informations et la traduction de textes anglais / français pour toucher le plus de personnes possibles sur les problèmes rencontrés dans le milieu marin: espèces menacées, pollutions, et impact des activitées humaines sur l'Océan.

15 Comments

  1. Muriel 25 novembre 2010 at 14 h 01 min - Reply

    N’y a t-il pas eu de plaintes déposées contre SeaWorld s’ils sont en violation du Animal Welfare Act?

    • Colleen 25 novembre 2010 at 16 h 04 min - Reply

      @Muriel, Oui, j’ai déposé auprès de tous les organismes appropriés. Et ils n’ont pas encore répondu. (Qui n’est pas surprenant.)

      Colleen

  2. Aurélie 26 novembre 2010 at 22 h 50 min - Reply

    Attention Tilikum n’est pas mis seul dans le bassin !! C’est juste qu’il est soumis par les femelles du groupe elle ne l’accepte que pendant leur chaleurs, on peut le voir nager et surtout jouer avec ces enfants (Trua et malia), il était très proche de Taima avant mais elle est décédé, et c’est pour ça qu’il reste très souvent dans son petit bassin (même avant quand les femelles s’en prenaient à lui), il s’y exile seule et aime y faire ça sieste, par contre depuis la naissance du nouveau bébé de Katina la oui de temps en temps pour laisser plus d’espace au petit et sa maman, Tilikum ne peu pas encore le voir car il est quand même bien imposant, et les nouvelles règle de sécurité l’exige.
    Pour les spectacles c’est pareille, tilikum n’a plus le droit d’y faire parti depuis l’accident à cause du procès qu’il y a eu, ce sont les règle que le juge à demandés ! Il réapparaitra dans le nouveau spectacle à thème, car beaucoup de Fan de tilikum l’on demandés, une pétition a même tourner pour qu’ils puissent revenir dans le spectacle et beaucoup d’américain et d’étranger on signé, du coup seaworld va tout faire pour » !!
    Ensuite Tilikum a toujours beaucoup de contact avec ces soigneurs, ils ne vont pas dans l’eau avec car il n’a jamais était habitué à ça, mais ils ont des barrière de sécurité, mais il est toujours question de caresse et de bisous pour lui, il en a a volonté ça n’a pas changé.

    Voila cela on peut le voir sur les photos des personnes qui vont vraiment régulièrement à seaworld, ainsi que sur des vidéos 😉 .. Et pas des personnes qui n’y sont aller que 2 jours seulement
    Tilikum n’est pas abandonné au contraire, il a toujours était comme ça, il s’exile de lui même et les portes ne sont jamais fermer il peut accéder a d’autre bassin, c’est comme tout animal il y a un endroit ou il se sente mieux, Tilikum depuis des années va dans se bassin et y reste des heures défois !

    • Sabrina 27 novembre 2010 at 15 h 05 min - Reply

      Bonjour miss, comment sais tu tout cela sur lui? Tu y va souvent là bas? Bisous à +

    • Colleen 27 novembre 2010 at 16 h 34 min - Reply

      @Aurélie, Je suis désolé, Ariele, vous avez tort.

      1 – Aucun juge a accordé une «règle» sur SeaWorld pour lui tenir isolée ou loin de Katina ou son nouveau bébé. C’est leur règle.
      2 – Ils n’utilisent pas de « barrières » dans le but d’embrasser et de caresser Tilikum. En fait, ils ne le touchent pas. Ils utilisent une lance d’incendie.
      3 – Je suis retourné pour voir Tilikum le 9 autres occasions (plus que la plupart des «réguliers» fans SeaWorld) en plus de celui qui a été écrit au début de Septembre de mon premier voyage pour le voir. Ce qui m’amène à # 4
      4 – Tilikum n’est pas libre d’aller et venir à plusieurs piscines. Il est déplacé de la piscine à l’E Dine avec piscine Shamu. Période. Ils gardent les portes fermées, quand il est dans le Dine avec piscine Shamu. Contrairement quand Kayla, Katina, Nalani, Trua et d’autres passent à travers. C’est ce que j’ai vu à chaque fois que j’étais là. Comme la nuit dernière. J’ai passé toute la journée à SeaWorld hier. De l’ouverture à la fermeture. C’est 13 heures.

      5 – Les orques dans la nature ne sont pas « sieste » toute la journée. Ils se reposent, mais, alors qu’ils sont en déplacement. Quelque chose Tilikum ne fait jamais. Il en position verticale dans l’eau qui n’est pas un comportement normal orca lorsqu’ils se reposent.

      Il – à nouveau – était seul. Avait pas de jouets, et très peu d’interaction avec ses « formateurs ». Ils ont fait 6 montre hier. 2 ont été « Noël » thèmes. Dans les 4 autres spectacles, ils introduisent (première) Katina et le nouveau paquet de joie, et dire ensuite: «Nous tenons à vous présenter aux autres membres quatre de nos SeaWorld famille. » et ne mentionnent jamais Tilikum! J’ai vu environ 20 affiche maintenant, et ils n’ont jamais le présenter.

      PS. A propos de ces «barres» pour se protéger des baleines. L’OSHA n’a pas imposer une telle «règle». C’est une règle imposée par l’auto SeaWorld … ce qui ne l’ont pas utilisé dans 6 semaines. Ironie du sort, hier, dans les deux premiers spectacles, ils ne les utilisent pas mais quand ils m’ont vu dans les tribunes, pas moins de 5 SeaWorld «bureau» de personnes ont regardé me regarder le spectacle et tout à coup ils ont utilisé des barres dans le 3ème salon.

      J’ai plus de 1000 photos et vidéos d’innombrables en ce moment. Et oui, je vais retourner encore et encore.

      • catherine 30 juin 2014 at 15 h 08 min

        colleen bonjours je suis fière de tout se que tu deplois comme énergie pour définitivement rendre la liberté à tilikum je souhaiterais te soutenir moralement et physiquement par n’importe quel moyen pour sotir tili des mains de cet seaworld qui pour l’argent oubli qu’il devrait avoir une ame et avec tout les moyen possible aider a rendre la liberté à tili dans les meilleurs conditions possible ainsi que sa famille et amis orque qui mérite que la libertéé
        des solution il yen a une voir plusieurs forcément que tout n’ pas été explorer afin de sortir ces orques de ces aqualandes qui son couteux et inhumain pour un publics sans cervelle. Voir évoluer ces orques en milieux natirel serait surement plus bénéfique et intelligent sachant que l’animal n’est pas fait pour vivre en captivité et qu’il ne faut pas faire à autruis ce que nous ne voulons pas que l’on nous face.Répond moi au plus vite conjugons nos idées pourarriver à un seul résultat rendre la liberté à tili et ses congénaires Merci coolleen de me lire j’aime ton combat.catherine une amie qui voudrait t’aider

  3. preuss 27 novembre 2010 at 16 h 43 min - Reply

    Bravo pour ton énergie Colleen !
    Thank you to let us know about your visits to Tilikum,
    He doesn’t even need our attention in a pool , he just need to be in the wild with his family!! …
    Take care.

    • Colleen 27 novembre 2010 at 16 h 55 min - Reply

      @preuss, Je vous remercie. Je ne pourrai jamais renoncer à révéler la vérité sur Tilikum et sa vie solitaire de l’isolement après l’aube. Il mérite mieux que cela. Et même s’il n’est pas «détachable» à l’état sauvage (à mon avis), il est un bon candidat pour la réhabilitation et une mise en enclos en mer où il peut être soigné, surveillé et interagi avec 24 heures par jour par les humains qui sont des professionnels . Il est tout à fait capable d’apprendre à manger des poissons vivants à nouveau. Même si elles doivent continuer à nourrir le poisson mort, il aurait au moins être stimulée par les vagues de l’océan et pas de murs en béton.

      PS. Le Spectacle de Noël «Miracles» a été LOUD incroyable. Beaucoup plus fort que le «Believe» montre. cruauté envers les animaux si vous me demandez. Je suis vraiment désolé pour les baleines. Cela doit être très troublant pour eux quand, la nuit, ils sont utilisés pour la paix et la tranquillité.

      • preuss 27 novembre 2010 at 21 h 21 min

        @Colleen,
        This is me Colleen!!
        Laurence, who translated your texte!!…;-)

  4. Christel 7 décembre 2010 at 9 h 40 min - Reply

    Quand vont-ils comprendre qu’il vaut le laisser en liberté, se ne sont pas des animaux de cirque, juste pour le plaisir égoïse de l’homme.
    Honte aux delphinariums et sur SeaWorld.
    Esperons que cela change un jour.

  5. Laurence 7 décembre 2010 at 22 h 01 min - Reply

    Coleen m’a laissé des nouvelles récentes de ses visites à Seaworld pour voir Tilikum…
    Elle est évidemment exaspérée.
    Apparemment les dresseurs interagissent davantage avec l’orque mais CELA parce qu’ils savent qu’ils peuvent être espionnés par des personnes comme Coleen. Elle avait même pris un hélicoptère pour voir Tilikum et « espionner » d’en haut!
    Ce qu’elle fait est courageux. Nous devons continuer de suivre cette histoire de très près.
    Montrez leur votre soutien! 🙂

  6. indrani 19 décembre 2010 at 16 h 16 min - Reply

    je suis tout a fait ok avec christel la place de Tilikum est dans l’ocean quand les hommes arreterons t-ils de jouer avec la vie des animaux, de la nature…aprés ils se plaindrons des accidents et c’est normal que les animaux se rebel, j’espére de tout coeur qu’elle y retournera!!!!

  7. Aline 16 janvier 2011 at 20 h 01 min - Reply

    Bravo pour votre acharnement Colleen, la façon dont Tilikum est traité est révoltante (déjà que la captivité est inadmissible…), je vous soutiens de tout coeur dans vos actions.
    Et nous de notre côté que pouvons-nous faire pour vous aider ???

    Keep on fighting, we BELIEVE in you

  8. ange des mers 14 décembre 2011 at 11 h 57 min - Reply

    C’est une véritable torture et souffrance de voir Tilikum dans cet état , sans dents, la nageoires dorsale tordue, et complétement abandonné sans jouets et qu’on lui lance 2 ou 3 poissons comme ça comme si c’était un moins que rien.
    Si rien est fait pour lui, la seul solution pour lui est de se laisser noyer ou mourir…..
    Où sont les humains, les vrais pour mettre fin au calvaire de ce si majestueux animal qui n’a rien à faire emprisonné dans une piscine…..?

  9. Iren 11 septembre 2013 at 1 h 10 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai lu attentivement ce bel article ainsi que tous les commentaires. Déjà merci pour cet engagement, heureusement que des personnes comme vous existent.

    Cet été j’ai été à Seaworld et il est vrai que le spectacle des orques est impressionnant cependant quelle tristesse de les voir évoluer dans des bassins si petits pour eux.

    Je voulais savoir si vous aviez des nouvelles de Tilikum ? Qu’est il devenu ? Votre article sur sa situation m’a accablé, je trouve cela d’une tristesse.

    Merci encore pour toutes ces informations.

    Iren

Leave A Comment