6 mois après l’attaque mortelle de Tilikum, SeaWorld écope de 75000$ d’amende

Home/Delphinariums et dauphins captifs,  Actualités/6 mois après l’attaque mortelle de Tilikum, SeaWorld écope de 75000$ d’amende

6 mois après l’attaque mortelle de Tilikum, SeaWorld écope de 75000$ d’amende

La dresseuse Dawn Brancheau avec l'orque Tilikum

Il y a six mois, la dresseuse Dawn Brancheau trouvait la mort suite à l’attaque, en plein spectacle, de l’orque Tilikum. Si vous ne vous en souvenez pas de cet accident ou n’étiez pas au courant, allez lire l’article : “Captivité : une orque tue sa dresseuse au SeaWorld d’Orlando”. L’orque avait repris les spectacles trois jours après le drame… (Bravo SeaWorld…)

Aujourd’hui, on apprend que SeaWorld s’est vu infligé 75000$ d’amende par le Bureau de la Santé au Travail américain (OSHA). Les parcs d’attraction n’ont pas respecté plusieurs normes de sécurité et mis en danger la vie de leurs employés.

"SeaWorld a reconnu le risque inhérent induit par le fait d’autoriser ses dresseurs à communiquer avec ces animaux potentiellement dangereux", a expliqué la directrice régionale d’OSHA, Cindy Coe, basée à Atlanta.

L’entreprise "demande pourtant à ses employés de travailler à l’intérieur des bassins, sur les rebords et plongeoirs où ils sont à la merci du comportement dangereux des animaux", souligne-t-elle.

OK. Voilà pour la news. Maintenant, en toute logique… Si l’orque est un animal dangereux, au comportement imprévisible, et qu’il ne devrait pas être amené à communiquer avec les dresseurs… Que fait-il en captivité ?! Ce n’est pas le premier accident causé par Tilikum (3 morts déjà), encore moins le premier accident causé par un orque en captivité. Cela devrait amener les législateurs à bannir toute forme de captivité.

Liberté pour les orques (et pour les dauphins, et pour les autres) !

Source :

Le figaro : Accident/orque: amende contre le parc

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

10 Comments

  1. Christian 28 août 2010 at 21 h 54 min - Reply

    Bonjour, je vous propose de décoder cette information :

    Bien sûr, rien de plus normal que SeaWorld soit sanctionné pour non respect des normes de sécurité et mise en danger la vie de ses employés.
    Mais avec 60 000 visiteurs par an à 80 US$ le ticket d’entrée, Seaworld fait 4 800 000 US$ par an de recettes. Cette amende de 75 000 US$ ne représente que 5 jours et demi de recettes et leur fait une formidable publicité gratuite qui rapportera bien plus que ça.
    Cette amende, dont tous les medias parlent, tombe à pic pour relancer le plan-comm de SeaWorld à la fin de l’été.

    Ce n’est donc pas une amende dérisoire qui aurait dû frapper SeaWorld, c’est une décision administrative de fermeture au public.

    Ce n’est pas tout : dans quelques jours, tous les medias vont annoncer le procès que le mari de Dawn Brancheau va intenter contre SeaWorld. Le public américain est fan de procès. Tous les medias vont en parler, et le nom de SeaWorld sera affiché partout. Et bingo !

    N’oublions pas que trois jours après la mort en direct de Dawn Brancheau, SeaWorld reprenait ses shows et refusait du monde dans les gradins (malgré un temps pluvieux). Le fait que l’orque Tilikum en soit à son 3ème mort et qu’elle continue les spectacles, le fait que les dresseurs risquent de se faire tuer en direct, la « killer-whale » (comme on dit là-bas) qui justifie son terrible nom, quoi de mieux pour attirer les foules ?

    C’est cela, la réalité des delphinariums, ici en version ultra-libérale américaine.

    • Gilles 21 octobre 2010 at 19 h 27 min - Reply

      @Christian,

      Tu as malheureusement raison sur toute la ligne, c’est exactement ce que je viens d’ecrire sur mon mur…Peut importe qu’elle tue et surtout pourquoi, tant qu’elle rapporte un max de pognon …

    • Anthony 10 août 2014 at 16 h 25 min - Reply

      @Christian,
      Je suis tout à fait d’accord avec ton jugement. je vient tous juste de voir le reportage « BLACKFISH » et je suis secoué de voir la non-responsabilité des dirigeant de « SEAWORLD » face à ces accident.L’amende prise et faible, ils auraient du leur demander de relâcher en semi-liberté ses orque après avoir construit une structure dans l’océan beaucoup plus aménager pour ces mammifère, sachant leur recette annuelle. Si tu as de l’argent pour te défendre, tu peut l’utiliser humainement et non a ton profits personnel tel est mon jugement.

  2. fabienne 29 août 2010 at 9 h 47 min - Reply

    Bonjour Christian,
    Je suis tout à fait d’accord avec ton point de vue, car c’est la première chose qui me soit venue à l’esprit en lisant l’article… encore de la pub pour ce delphinarium…. et bien croustillant comme les amerlok les aiment…. Ceci dis en passant c’est quand même bien que SeaWorld soit sanctionné; plus forte aurait du être la punition en fermant définitivement le centre et en remettant Titikum dans son élément naturel…

  3. Zephyrine 23 septembre 2010 at 16 h 01 min - Reply

    J’étais à SeaWorld 2 jours avant l’accident pour faire plaisir à un de nos petits-enfants qui souhaitait voir le spectacle. A contre-coeur nous y sommes allés en spécifiant bien à nos petits-enfants que ces grands et magnifiques mammifères n’avaient pas leur place dans ces bassins et que l’on pouvait les voir autrement par le biais de reportage ou de voyage en pleine mer (si on a le moyen de le faire).
    Ces orques à SeaWorld sont agressées par le bruit, la musique, le public. Les responsables de SeaWorld font deux spectacles en matinée et le soir plus un spectacle privé où les gens déjeunent devant le bassin et c’est à une de ces représentations privées qu’il y a eu l’accident.
    A nous public de refuser d’aller voir ces représentations, ces parcs où les grands mammifères sont esclaves !
    Nous devons retourner en Floride avec deux autres petits-enfants et là nous n’irons pas dans ce parc.
    Quant à remettre Tilikum en liberté, malheureusement je ne pense pas que cela soit possible, car cette orque est dans des bassins depuis 30 ans ! et de ce fait elle ne peut plus être rattachée à un groupe d’orques à l’état naturel….

    • Pierre & La Dolphin Connection 23 septembre 2010 at 16 h 53 min - Reply

      Bonjour Zephyrine,

      Tout à fait d’accord avec vous. J’espère que l’accident aura passé l’envie à votre petit-enfant d’aller revoir ce genre de spectacle (du moins, si vous lui en avez parlé).
      C’est par les jeunes générations que le message est le plus susceptible de passer : il faut les éduquer et les informer en leur expliquant pourquoi les dauphins et cétacés ne sont pas fait pour la captivité.

      Amicalement,

      Pierre

  4. zephyrine 24 septembre 2010 at 7 h 16 min - Reply

    Bonjour Pierre,

    Merci de votre réponse. Je pense que nos petits-enfants ont bien compris et ils ont vu la différence de l’orque en liberté et celui dans un bassin, par son aileron.
    Quant à l’accident nous ne l’avons pas évoqué volontairement, notre message était surtout porté sur le fait que les orques n’étaient pas à leur place dans les bassins, nous ne voulions pas qu’ils soient affectés par l’accident et qu’ils considèrent à tort que l’orque attaque l’homme, car ce sont des enfants de 6 et 8ans.
    Vous avez raison, ces parcs n’existeront plus si nous apprenons aux jeunes générations qu’il n’y a rien de plus beau de voir les dauphins et cétacés dans leur milieu naturel.
    Cordialement
    Zephyrine

  5. Colleen 9 octobre 2010 at 20 h 04 min - Reply

    Bonjour,

    Pardonnez-moi de ne pas savoir ou de parler français, mais je ferai de mon mieux pour traduire. Première. Merci d’avoir écrit cet article sur Tilikum.

    Une chose est sûre – les gens sont de plus en plus conscients que les êtres sensibles comme Tilikum n’appartiennent pas en captivité. Cependant, il ya beaucoup de « conservateur / républicain des gens qui la pensée de type » Believe « il est parfaitement bien. Je ne suis pas un de ces.

    Tilikum nous a fait tout une faveur en (malheureusement) de prendre sa troisième vie de l’homme. Il parle de la façon que l’homme inconscient peut comprendre. Tuer quelqu’un.

    Comme une couleuvre, Scott Brancheau, le mari de Dawn Branchea, l’entraîneur qui a été sauvagement tué par lui, serait très en colère contre SeaWorld et a engagé des avocats pour obtenir la vérité de la question dans ce qui s’est réellement passé ce jour fatidique. Il est rapporté que Tilikum saisi Dawn morceau de cheveux « queue de cheval » et son noyé. C’est plus que probablement pas ce qui s’est passé à tous. En fait, au début « ils ont dit » elle est tombée et / ou glissé dans l’eau. Après avoir examiné la dernière vidéo prise par la famille Connell, vous pouvez clairement voir qu’il avait déjà le bras gauche dans sa bouche (le même bras qu’il a arraché son corps). Ils aiment à dire, mais elle s’est noyée, en réalité, ses blessures sont mortelles ce qui l’aurait tuée peu. Il arracha son bonnet crâne complètement éteint, s’est cassé le cou, déchiré sa moelle épinière et arracha son bonnet genou droit. Il leur a fallu 40 minutes pour la sortir de sa bouche. Et puis, le coverups commencé.

    Il s’agit d’un couvercle en place après l’autre avec SeaWorld.

    J’ai décidé il ya un mois pour aller dans d’infiltration et de voir à quel point Tilikum est fait et comment il est traité. Il est désormais puni d’une manière. Ils le garder dans les réservoirs de retour et il est tout seul. Ils ralentissent mort cette âme incroyablement intelligente belle.

    Maintenant que 4 orques ont trouvé la mort dans l’affaire de 4 mois dans les parcs SeaWorld, Taima avec son veau, Sumar, et maintenant Kalina le premier « Baby Shamu » nés en captivité, SeaWorld ne reculera devant rien pour tenter de convaincre les gens il n’y a pas corrilation entre captivité et de décès prématurés. En réalité, ces créatures peuvent vivre jusqu’à plus de 80 ans à l’état sauvage.

    Captivité tue et doit cesser. Tilikum est un messager de toutes sortes. Il à tout le moins le droit de vivre le reste de ses jours dans un enclos de mer où il peut être dans un cadre naturel et pris en charge par les êtres humains qui savent cétacés et ce qu’il faut pour soutenir un mode de vie naturel.

    J’ai écrit un article à mes deux jours que j’étais là à SeaWorld à Orlando observation Tilikum. Il est très triste de constater que non seulement ces deux jours, ils le traitent comme un « enfant à problème », mais elle continue aujourd’hui.

    Cordialement,

    Colleen
    ———http://theorcaproject.wordpress.com/2010/09/03/seeing-is-believing-tilikums-lonely-life-after-dawn/

    Voir, c’est croire: la vie solitaire Tilikum après Dawn.
    3 septembre 2010

    Depuis la mort de dresseur d’animaux, Dawn Brancheau, au SeaWorld Orlando en Février, les responsables du parc de mammifères marins ont soutenu que Tilikum, l’épaulard impliqués dans sa mort, continue de vivre une vie plutôt stimulant. Du blog SeaWorld Parcs: «jour Tilikum continue d’être remplie avec la variété et la stimulation, y compris le temps avec d’autres baleines, participant à la formation, l’élevage, l’exercice et des séances de la récréation et la possibilité de se reproduire. »

    Beaucoup se sont demandé si SeaWorld est en effet fournir la qualité de «soins» pour Tilikum (aka, Tilly ou Tili) et si il continue à mener une vie enrichissante en captivité que les nouvelles règles ont été imposées qui limite son interaction avec les formateurs et les orques autres. Il a été une profonde préoccupation pour la façon dont son isolement sont signalés puissent effet le bien-être de cette intelligence, animal social. Après deux jours d’observation Tilly et ses gardiens, une femme raconte son histoire de ce qu’elle a vu. Est-SeaWorld à la hauteur de ses prétentions?

    Le 24 Février, 2010 – à SeaWorld à Orlando en Floride, un captif Orca (Killer Whale) nommé, Tilikum, tué son entraîneur de longue date, Dawn Brancheau. Depuis ce jour fatidique de la question revient sans cesse; ce qui SeaWorld faire pour enrichir la vie de cette orque et faire son temps utile et valable?

    Les orques sont en captivité dans des installations en Amérique du Nord et Amérique du Sud, l’Europe et le Japon, la fourniture de divertissement pour les visiteurs du parc à thème. Actuellement il ya 41 en captivité à travers le monde. SeaWorld et de sa chaîne de parcs de mammifères marins dans les États-Unis est le plus important propriétaire d’orques en captivité dans le monde. À cette époque, ils ont un inventaire de 20 (19 -Kalina 4-10-2010) ans qui sont dispersés et / ou déplacés entre les parcs à Orlando, FL, San Antonio, TX, et San Diego, CA. À ce moment, 7 (6 -Kalina 4-10-2010) d’entre eux sont logés au SeaWorld d’Orlando.

    Tilikum est le plus grand orque mâle sur record en captivité pesant à 12.500 livres (5.600 kg) et atteignant un peu plus de 22 pieds de longueur (6,9 mètres). Il a été capturé près de l’Islande en Novembre 1983, à environ deux ans et envoyé vivre à Sealand du Pacifique en Colombie-Britannique, Canada. Il a été obtenu par SeaWorld Orlando et a déménagé à devenir leurs études, prix en Janvier 1992 après avoir tué un entraîneur de sexe féminin qui tombe à l’eau en 1991. En 1999, Tilikum a été impliqué dans la mort d’un homme qui est resté dans le parc après les heures et a été retrouvé mort dans la piscine le lendemain matin. Ce dernier incident du meurtre de son entraîneur de longue date, Dawn Brancheau, apporte Tilikum à un total de 3 décès qui sont liés à lui.

    * À titre d’observation, il n’y a jamais eu de décès enregistrés de l’homme par des épaulards dans la nature à ce jour.

    Depuis la mort brutale et prématurée de Dawn Brancheau, SeaWorld a gardé Tilikum sur le spectacle « Believe », où il a été la star de la « Splash » segment. Une de ses tâches de base à SeaWorld est (était) à sortir vers la fin du spectacle et de pulvérisation des 15 premières lignes avec de l’eau comme il le tour de la piscine. Son travail d’autres il est de fournir du sperme par accouplement ou d’insémination artificielle (AI) pour le programme d’élevage qui se poursuit aujourd’hui.

    Pour les 6 derniers mois, alors que SeaWorld effectue son propre examen interne, ils ont complètement empêché de faire son segment dans Believe. Considérant OSHA rendu leur rapport avec des citations de « volontaire » négligence à la sécurité de leurs formateurs sur le 24 août, on peut se poser les questions: que fait-il avec son temps? Pourquoi ne SeaWorld le retenir contre lui retirer dans un enclos en mer? Que font-ils l’intention de faire avec lui dans l’avenir? Et maintenant que les formateurs ne sont pas autorisés à entrer en contact avec lui, même au bord de l’eau, sans barrière, que fait-il pour la stimulation? Il ya tellement de questions, alors je suis allé voir par moi-même ce que ses jours sont comme.

    Quand nous sommes arrivés en tout début de matinée le jour 1, Tilikum était seul dans la piscine de retour (Poule E) qui a un auvent couvert. Les 6 autres baleines ont été répartis entre les deux bassins avant (B et C). Lorsque les portes sont ouvertes, elles sont en mesure de continuer dans la piscine sur F et de passer directement dans la salle à manger avec piscine Shamu (piscine G). Cette zone dispose de 3 fenêtres d’observation sous-marine dans lequel les clients du parc pouvez les visualiser quand ils nagent par.

    SeaWorld Orlando en a dans tous les 7 piscines, A – G. La section où « Believe » a lieu est appelé le « A » de la piscine. D piscine est une piscine médicale avec un faux fond. Kalina, Kayla, Trua, Katina (qui est très enceinte), Malia et Nalani (deux petits veaux femelles) étaient relativement libres de se déplacer autour de la Dine avec piscine Shamu et retour dans la F, C et B piscines. Tilikum, cependant, a été maintenu dans la piscine fermée E par lui-même. Toutefois, les travailleurs, j’ai parlé avec disent qu’ils sont tous (y compris Tilikum) déplacés toute la journée et sont libres d’aller et venir comme ils s’il vous plaît. Ce n’est tout simplement pas vrai. Tilikum n’a jamais été capable d’aller et venir à sa guise.

    En vertu de l’Animal Welfare Act (AWA) de séparation est interdite par 9CFR, section 3,109 – Séparation.

    Les mammifères marins, dans la mesure connue pour être essentiellement social dans la nature, doivent être logés dans leur enclos primaire avec au moins un animal compatibles de la même espèce ou d’un lien biologique, sauf lorsque le vétérinaire traitant, en consultation avec l’élevage du personnel et de formation, détermine que le logement n’est pas dans le meilleur intérêt de la santé des mammifères marins ou le bien-être. Toutefois, les mammifères marins qui ne sont pas compatibles ne doivent pas être logés dans la même enceinte. Les mammifères marins ne doivent pas être logés à proximité d’autres animaux qui leur causent du stress, les perquisitions ou gêne ou nuire à leur bonne santé. Animaux logés séparément doivent avoir un plan écrit, approuvé par le vétérinaire traitant, élaboré en consultation avec le personnel de formation d’élevage /, qui comprend la justification de la durée de l’animal seront maintenus séparés ou isolés, des informations sur le type et la fréquence des l’enrichissement et l’interaction, le cas échéant, et prévoir un examen périodique du plan par le vétérinaire traitant. Les mammifères marins qui sont séparés des fins non médicales doivent être détenues dans des installations qui répondent aux exigences minimum d’espace comme exposé au § 3.104.

    Au jour 1 quand il est arrivé à 18 heures, puis ils ont fermé la porte qui va dans la piscine F – contrairement tôt dans la journée quand les autres arrivaient par les fenêtres – ils ont eu la porte ouverte pour qu’ils puissent nager dedans ou dehors. De toute évidence été logés séparément toute la journée, pour deux jours de suite. Les compagnons seule constante est qu’il a un couple de gaurds de sécurité, qui sont stationnés près de la piscine – ainsi que les « formateurs » assis dans le stand Lifegaurd veillait sur lui.

    Lorsque les travailleurs à la fenêtre me dit (pas moins de 6 d’entre eux, j’ai parlé avec) qu’ils lui tenir à l’écart des femelles à des moments parce que, « Vous savez comment les hommes peuvent être vif. » Répondis-je avec, « Eh bien pourquoi ne pas contrôle des naissances utiliser? « Ils ont dit que, de l’avis de SeaWorld, il peut salir avec leur cerveau. » Ce sont des réponses que tous les travailleurs aux fenêtres DWS disent aux gens. Je l’ai trouvé déroutant parce que le contrôle des naissances est quelque chose qui n’a absolument SeaWorld utilisées avec leur orques dans le passé.

    Tilikum montrant ses dents dans la fenêtre de visualisation
    Nous avons regardé la première émission le jour 1, qui commence à 12 heures 30. Ils ouvrent le stade d’environ 45 minutes avant le spectacle. Formateurs venus par à midi au tuyau Tilikum pendant environ 3 minutes et après que lui a donné un peu de poisson. Ils ont ensuite rincé sa bouche qui est une partie nécessaire de son quotidien, car la plupart de ses dents ont été> manuellement forés et sont presque tous partis. <(Voir le lien.) Les formateurs ont passé plus de 7 minutes au total avec Tilikum avant de se préparer pour le début du spectacle.

    Tilikum nagé dans les milieux de surface lente ou reposé dans la piscine E et a fait le spectacle en entier. Au moment où les autres étaient à s'amuser en interaction avec leurs formateurs, il est isolé au large, comme si il est une paria, et, sans même un jouet pour jouer avec. Dans l'après-midi le premier jour, les formateurs apporté quelques-unes des baleines à la piscine F pour avoir une session de formation. Tilikum était toujours seul dans la piscine E.

    Lorsque vous attendez dans les tribunes pour le deuxième spectacle du jour 1 au début et à regarder Tilikum, je l'ai vu être déplacé de la piscine E à la salle à manger avec piscine Shamu (à 18 heures) et a rapidement quitté le salon et alla droit à lui voir de près par les fenêtres de visualisation. Quand il est arrivé à la piscine, il a été donné un peu de poisson méné entreprises et, heureusement pour lui, l'un d'eux avait atterri sur le fond. Il s'approcha de la fenêtre (a montré sa bouche – photo ci-dessus) et ensuite pour ramasser les petits poissons et nagea autour de la citerne dans un cercle avec elle dans la pointe de sa bouche. C'était comme si c'était son petit jouet et d'amusement pour le moment. Après 30 minutes, il est finalement tombé à part, il a perdu l'intérêt, et le laisser aller. Nous y sommes restés jusqu'à la fermeture à 7:10 pm.

    Pour en revenir tôt le lendemain matin et de voir Tilikum dans la même piscine tout seul était tout à fait surprenante. Il était tout simplement l'exploitation forestière (pompage) nonchalamment, et ce pour près de 3 heures et demie. Il n'a rien d'autre à faire que de Bob dans l'eau. Ici, à la salle à manger avec fenêtre piscine Shamu affichés, il ya des employés qui sont en poste dans une heure d'intervalle afin de répondre aux questions d'hôtes. Quand j'ai demandé aux travailleurs, «Pourquoi n'at-il pas des jouets ou quelque chose de jouer avec?" – Tous les quatre d'entre eux ont donné des réponses similaires, tels que: "Nous ne voulons pas qu'il s'ennuie pas avec un jouet certains que nous le changer de temps en temps. "Ou encore:« Aux fins de l'enrichissement qu'ils ne veulent pas lui être trop habitué à jouer avec les mêmes choses changent donc de sa «routine» souvent. "réponse choquantes et inquiétantes.

    Quand j'ai dit aux travailleurs que je l'ai vu "sieste" pour plus de 3 heures que ce type de comportement n'est pas typique à l'état sauvage, ils ont fait valoir qu'il était. J'ai dit: «Pas vraiment, car, les orques ne dorment normalement par eux-mêmes. Dans la nature, ils se rapprocher de leurs camarades pod (maman, papa, frères, sœurs, tantes, oncles et cousins), de synchroniser leur respiration, continuer à avancer, et encore de plongée – contrairement Tilikum ici qui est vertical et s'agitait dans l'eau ". La réponse qu'ils ont donné à ce a été attribuée au fait qu'il est un islandaise "transitoire", donc ce qui implique que les transitoires sont dérivantes et passer du temps seul. Bien sûr, je l'ai dit, "Ce n'est pas vrai, des moyens transitoires, ils se nourrissent habituellement hors d'autres mammifères comme les phoques et les dauphins par opposition à« résidents Un autre point est «qui se nourrissent de poissons." – On ne sait pas avec certitude si Tilikum était de passage ou en résident lorsqu'il a été capturé. Dans les deux cas – à la fois éphémère et résidents rester ensemble dans les gousses matriarcale et ont des liens familiaux étroits de la vie. En fait, s'il n'avait jamais été capturés dans la nature, il serait nager à côté de sa maman en ce moment même. Quelque chose qui Tilikum ne dispose pas dans ce cadre artificiel à SeaWorld – une gousse de famille. Malheureusement, il est clair qu'il est maintenu complètement seul, quelque chose qui n'arriverait jamais à l'état sauvage.

    Encore une fois, la chose qui me dérange vraiment, c'est le fait que Tilikum n'avait pas un jouet dans sa piscine – et comme il y est conservé seul – il aurait été agréable de le voir au moins jouer avec quelque chose. Cela dit, je n'ai pas dormi pendant la nuit dans le parc, mais, à un moment où SeaWorld est sous un microscope en raison de réduire les peines prononcées récemment par l'OSHA, on pourrait penser que pendant la journée lorsque les formateurs sont là et les gens (clients) nous regardent – ils le feraient quelque chose de plus avec et pour lui. Je suis resté à la piscine et le surveillait de la première chose le matin, jusqu'à la fermeture. Il n'avait pas un jouet, donc, à peine bougé.

    Tilikum non protégés contre le soleil ardent de la Floride
    En outre, dans la matinée du jour 2 – (où il finit par rester lui-même à nouveau jusqu'à 18 heures quand on lui propose à la piscine E) – il est clair SeaWorld est également en violation d'un autre règlement AWA de laisser un mammifère marin en vertu de les éléments sans l'ombre pour lui de se cacher sous pour se protéger du soleil ardent de la Floride. Piscine couverte E a un auvent pour protéger les baleines – Salle à manger avec piscine Shamu, ne fonctionne pas. Il était là sous le soleil pour pas moins de 10 heures.

    AWA règlements de l'État en vertu de l'article 9CFR 3.103 (b). Installations, en plein air. Shelter.

    Naturelles ou artificielles logement qui est approprié pour les espèces concernées, lorsque les conditions climatiques locales sont prises en considération, doit être prévue pour tous les mammifères marins conservés à l'extérieur pour assurer leur protection contre les intempéries ou de la lumière solaire directe.

    Il convient également de noter que la sécurité gaurds Tilikum sont offertes ombre sous la forme d'un parapluie ou recouverts auvent.

    Comme une personne qui a été suivi de la page SeaWorld Orlando fan de FaceBook au cours des 6 derniers mois, ce qui vous dit qui se passe avec lui par le SeaWorld, et ce qui se passe réellement sont deux histoires très différentes. Lorsque vous demandez à SeaWorld, "Que faites-vous avec Tilikum et quelles sont ses jours comme?", Ils vous donnent la même réponse. "Il est toujours en interaction et de socialisation en permanence avec les autres baleines, il reçoit aussi beaucoup d'interaction, le jeu, la stimulation des formateurs et se porte très bien." – Alors qu'ils affichent ce blog à titre de référence. http://www.seaworldparksblog.com/explore/blog/update-tilikum

    Ici il est dit que "Tilikum ne fait pas exception», cependant, il est une exception. Il est désormais lié à 3 morts et a clairement des problèmes avec quelques-uns des autres femmes comme elles sont dominantes sur lui, ne se mélangent pas bien socialement, ainsi donc, ils sont séparés. Taima – vieux compagnon Tilikum est qui au Juin de 2010 morts dus à des complications tout en essayant de donner naissance pour la 4ème fois dans sa courte vie de 20 ans – a été Tilikum de «meilleur ami». Les deux étaient souvent ensemble, et maintenant qu'elle est partie, il est tout à fait seul. Trua (une orque mâle) et Tilikum sont sympathiques, mais, dans les 2 jours je les ai vus – ils n'ont pas été mis sur pied une seule fois. En fait, Tilikum était seul à partir de 9 heures du matin quand nous sommes arrivés, jusqu'à 19 heures le deuxième jour.

    Après le visionnement de Tili pour près de 10 heures – deux jours de suite – je l'ai vu dans un isolement total des autres au cours de ces 20 heures. Les autres ont été autorisés à se mêler les uns avec les autres, en revanche, Tilikum n'a pas eu l'occasion de ces deux jours. Maintenant, encore une fois, je n'ai pas dormi une nuit dans le parc, mais Tilikum arrivée de la piscine E à la salle à manger avec piscine Shamu le jour 1 à 6 heures précises. Il était encore là à 9h00 le lendemain matin sur 2 jours. Ont-ils mis un compagnon avec lui à 19 heures 30 – et de les prendre avant 09h00? Il était dans un sommeil quand nous sommes arrivés sur 2 jours, je doute fortement.

    On ne peut pas s'empêcher de se demander – comme sensibles, intelligents et conscients de ces grands êtres sont – comment Tilikum sentir ces jours-ci? Il n'est certainement pas semblant jouir de son temps que ce soit. Il bougeait à peine de 9 h du matin le jour 2, et tout simplement reposé toute la journée jusqu'à ce que le temps est venu d'être nourri. Une fois à 13 heures, 15 heures et 18 heures quand ils sont venus avec un seau de glace et un peu de poisson afin de l'attirer à passer par la porte arrière de la piscine E.

    Tilikum pairs en permanence par la porte à regarder les autres
    S'il ne siégeait pas encore complètement, il propose 20 ou 30 pieds pour aller et venir à la porte à regarder par-dessus les autres baleines à avoir une session de formation. À un moment donné au cours de la fin du spectacle d'abord croire au jour 2, il est allé à la porte de la salle à manger avec piscine Shamu et a essayé de grignotage, comme si il voulait sortir. Il entend sans doute l'activité en cours. Même moi, je pouvais entendre le spectacle et mon sens premier n'est pas que son acoustique est.

    Il faut se demander – pourquoi? Pourquoi est-il isolé, fondamentalement ignoré et ne recevront aucune stimulation extérieure d'un objet inanimé comme une grosse boule ou frisbee géant? Où avez-Taima aller? Et pourquoi je ne peux pas être dans le spectacle? Il est vraiment navrant. Tout être sensible sortaient de leur esprit dans une telle situation. S'ils pensaient que Tilikum était dangereux pour l'homme ou sur l'extrémité de réception d'un comportement agressif par les orques d'autres dans cette situation pod faux avant; ce qui va arriver à cette pauvre âme si elles continuent à garder séparés, isolés, ignorés, négligés et sans la stimulation constante qu'il mérite?

    Ce que j'ai vu était totalement inattendu. Pour être parfaitement honnête, je pensais vraiment qu'il aurait été au moins une des autres baleines, interagissaient davantage avec les formateurs, et au moins de tous, être actif de sa propre initiative tout au long de la journée. Il n'en était pas de ces choses. Le mot qui venait à mon esprit et de ma bouche que j'étais assis là à le regarder sans arrêt a été – pathétique.

    J'espère vraiment que SeaWorld se faire la bonne chose et commencer à chercher en lui faisant un don à une fondation qui est prêt, désireux et capables de lui donner une vie meilleure, comme celle d'un stylo mer côtière. Il pourrait certainement apprendre à se nourrir de son propre une fois de plus, et même s'il n'a pas, il ya prise en charge des êtres humains qui seraient plus qu'heureux de prendre soin de ses besoins pour le reste de ses jours. Dire qu'il a le potentiel de vivre pendant quelques décennies plus, ce serait un gaspillage tragique d'une vie belle, si il continue à croupir dans des conditions banales.

    Il est temps de prendre sa retraite cette beauté et de lui trouver un cadre qui vise la nature.

    ~ Par Colleen Gorman

    Pardonnez-moi de ne pas savoir ou de parler français, mais je ferai de mon mieux pour traduire.

    Une chose est sûre – les gens sont de plus en plus conscients que les êtres sensibles comme Tilikum n'appartiennent pas en captivité. Cependant, il ya beaucoup de "conservateur / républicain des gens qui la pensée de type" Believe "il est parfaitement bien. Je ne suis pas un de ces.

    Tilikum nous a fait tout une faveur en (malheureusement) de prendre sa troisième vie de l'homme. Il parle de la façon que l'homme inconscient peut comprendre. Tuer quelqu'un.

    Comme une couleuvre, Scott Brancheau, le mari de Dawn Branchea, l'entraîneur qui a été sauvagement tué par lui, serait très en colère contre SeaWorld et a engagé des avocats pour obtenir la vérité de la question dans ce qui s'est réellement passé ce jour fatidique. Il est rapporté que Tilikum saisi Dawn morceau de cheveux "queue de cheval" et son noyé. C'est plus que probablement pas ce qui s'est passé à tous. En fait, au début "ils ont dit" elle est tombée et / ou glissé dans l'eau. Après avoir examiné la dernière vidéo prise par la famille Connell, vous pouvez clairement voir qu'il avait déjà le bras gauche dans sa bouche (le même bras qu'il a arraché son corps). Ils aiment à dire, mais elle s'est noyée, en réalité, ses blessures sont mortelles ce qui l'aurait tuée peu. Il arracha son bonnet crâne complètement éteint, s'est cassé le cou, déchiré sa moelle épinière et arracha son bonnet genou droit. Il leur a fallu 40 minutes pour la sortir de sa bouche. Et puis, le coverups commencé.

    Il s'agit d'un couvercle en place après l'autre avec SeaWorld.

    J'ai décidé il ya un mois pour aller dans d'infiltration et de voir à quel point Tilikum est fait et comment il est traité. Il est désormais puni d'une manière. Ils le garder dans les réservoirs de retour et il est tout seul. Ils ralentissent mort cette âme incroyablement intelligente belle.

    Maintenant que 4 orques ont trouvé la mort dans l'affaire de 4 mois dans les parcs SeaWorld, Taima avec son veau, Sumar, et maintenant Kalina le premier "Baby Shamu" nés en captivité, SeaWorld ne reculera devant rien pour tenter de convaincre les gens il n'y a pas corrilation entre captivité et de décès prématurés. En réalité, ces créatures peuvent vivre jusqu'à plus de 80 ans à l'état sauvage.

    Captivité tue et doit cesser. Tilikum est un messager de toutes sortes. Il à tout le moins le droit de vivre le reste de ses jours dans un enclos de mer où il peut être dans un cadre naturel et pris en charge par les êtres humains qui savent cétacés et ce qu'il faut pour soutenir un mode de vie naturel.

    J'ai écrit un article à mes deux jours que j'étais là à SeaWorld à Orlando observation Tilikum. Il est très triste de constater que non seulement ces deux jours, ils le traitent comme un "enfant à problème", mais elle continue aujourd'hui.

    Cordialement,

    Colleen

    • La Dolphin Connection 9 octobre 2010 at 21 h 36 min - Reply

      Hi Colleen,

      Thanks for these informations. This situation is indeed pityful.
      I’m contacting you. I think it would be really useful to have your article properly translated and published on this blog.

      Sincerely,

      Pierre

    • preuss 25 novembre 2010 at 14 h 50 min - Reply

      @Colleen,

      Bravo Colleen!!
      i did even not that you tried to translate your own report…well done indeed!!!
      thank you a lot !!
      a lot people here are concerned about this problem and Tilikum!

Leave A Comment