Maintenir la pression pour stopper les massacres de dauphins au Japon

Home/La Dolphin Connection en action, The Cove,  Actualités/Maintenir la pression pour stopper les massacres de dauphins au Japon
  • Photographie copyright Mark J. Palmer - La baie de la honte de The Cove sans dauphins, le 1er septembre 2009

Maintenir la pression pour stopper les massacres de dauphins au Japon

Quelle est la situation actuelle à Taiji ?

Grâce à The Cove, à Ric O’Barry et à son association Save Japan Dolphins, la pression internationale n’a jamais été aussi forte sur les pêcheurs japonais de la baie de Taiji. Cette dernière a porté ses fruits et, à ce jour, les massacres de dauphins n’ont pas repris.

Cette victoire est cependant à nuancer, puisque sur les 150 cétacés capturés, 50 globicéphales ont été tués pour leur chair, et 50 dauphins sont destinés à être revendus à des delphinariums où ils mèneront une vie d’esclave et de prisonnier.

Logo - Campaign Whale UKLa vraie, la grande bonne nouvelle, c’est que Taiji envisage(rait) aujourd’hui d’instaurer une politique de non massacre des dauphins. Il faut s’en réjouir et remercier tous ceux qui œuvrent à cette petite révolution. Mais rappelons que la ville n’est pas un endroit isolé au Japon. Si environ 2000 bottlenoses y sont tués tous les ans, le total des massacres au Japon s’élève à plus de 20 000 dauphins.

De plus, ainsi que l’affirme Andy Ottaway, le directeur de Campaign Whale au Royaume-Uni, “le massacre d’autres cétacés et tout aussi cruel et inacceptable

[que celui des dauphins] et pose la même menace de santé publique aux personnes qui les mangent.” Les globicéphales, qui sont aussi massacrés au Danemark, ont également le droit de vivre !

Faire connaître l’empoisonnement au mercure de la viande de cétacés au Japon

The Director of Documentary "The Cove" Louie Psihoyos Pour aider à mettre un terme définitif à ces pratiques, il convient d’insister sur la toxicité de la viande de cétacés. Cette dernière, qui de plus est le plus souvent vendue au Japon comme de la viande de baleine, contient des taux de mercure très largement supérieurs au seuil autorisé.

Mettre un terme définitif aux massacres au Japon serait ainsi non seulement une bonne chose pour les dauphins, mais aussi pour les Japonais eux-mêmes, ainsi que le rappelle le réalisateur de The Cove, Louie Psihoyos :Je suis enchanté du fait que ces dauphins ne seront pas tués, ce qui se traduira par moins de viande contaminé au mercure sur le marché au Japon”, bien que le “scénario idéal serait qu’ils ne soient pas capturés du tout.

Ecrivez aux ambassades et aux consulats du Japon

C’est le conseil de l’équipe de l’Ocean Preservation Society : écrire aux ambassades du Japon pour demander à ce que les massacres de dauphins s’arrêtent et exprimer son inquiétude quant à la toxicité de la viande d’odontocètes.

Pour cela, voici la liste des principaux contacts emails pour les lecteurs francophones qui visitent ce blog.

Drapeau du JaponFrance

Ambassade du Japon en France

Consulat Général du Japon à Marseille

Consulat Général du Japon à Strasbourg

Ca
nada

Ambassade du Japon au Canada

Consulat Général du Japon à Montréal

Belgique

Ambassade du Japon en Belgique

Suisse

Ambassade du Japon en Suisse

Consulat Général du Japon à Genève

23 000 dauphins massacrés… 1 euro pour faire la différence !

Logo Réseau-Cétacés J’en profite pour vous faire part de la belle initiative prise par Réseau-Cétacés, qui propose de participer à la campagne de lutte contre les massacres de dauphins au Japon menée par Richard O’Barry et Save Japan Dolphins. Pour cela, il suffit d’adresser un chèque d’un montant de 1€ qui sera reversé à l’association de l’ex-entraîneur de Flipper. Ainsi, vous pourrez aider à financer un nouveau voyage sur place et maintenir la pression internationale sur ce qui se passe dans “la baie de la honte”. Pour lire les informations complètes, c’est ici !

Sources :

L’article de Ric O’Barry sur le blog de Save Japan Dolphins

La dépêche AFP

L’article sur le site de l’Ocean Preservation Society

La liste des ambassades et consulats du Japon dans le monde

L’email de l’Ocean Preservation Society

L’initiative de Réseau-Cétacés

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

15 Comments

  1. Moukmouk 12 septembre 2009 at 17 h 41 min - Reply

    La vraie raison de lutter contre la captivité des dauphins, c’est qu ce sont des animaux sociaux, qui ont un besoin vital de leurs groupe pour survivre. Priver un dauphin de son groupe c’est le priver de la moitié de ses sens, parce que ce qui est perçu par un membre du groupe est immédiatement relayé aux autres membres.

  2. Moukmouk 12 septembre 2009 at 17 h 48 min - Reply
  3. Pierre 12 septembre 2009 at 19 h 18 min - Reply

    Tout à fait d’accord, Moukmouk. D’ailleurs, je l’avais précisé dans ma première mouture de l’article. Sur le fait que cette victoire est quand même à nuancer, j’avais ajouté : « Autre dommage collatéral : les groupes desquels sont issus ces dauphins sauvages et qui se voient amputés d’un ou de plusieurs des leurs. Les dauphins sont en effet des animaux hyper-sociaux et ce genre d’événements peut totalement bouleverser la vie d’un groupe. »

    Merci pour le lien (et aucun problème pour la « pub », au contraire). L’idée que tu développes me semble très intéressante. Si je l’ai bien comprise, elle me fait un peu penser à ce que Karl Popper dit sur les groupes de moucherons (l’essaim émerge du fait que tous les insectes suivent deux ou trois règles simples, du style : il faut une marge par rapport aux voisins, mais il ne faut pas s’éloigner trop des voisins). Sauf que là, ce serait une création consciente et complexe (et émergente également), comme tu le dis pour « créer une image du groupe en mouvement ». Ça remet en cause l’hypothèse communément admise qu’il existe dans les grands groupes UN dauphin pilote. C’est sérieusement une idée à creuser ! Elle permettrait d’expliquer à la fois plus simplement et avec plus de richesse pourquoi des bans entiers s’échouent en cas de perturbation magnétique par exemple. Est-ce que tu en as discuté avec les scientifiques que tu côtoies ?

  4. Phil 13 septembre 2009 at 20 h 46 min - Reply

    Merci pour ce billet Pierre !
    J’ai écrit aux ambassades en appuyant bien sur le fait que non seulement, nous n’acceptons pas les massacres qui ont lieu, mais également sur la dangerosité de la viande que la population consomme.
    Nul doute que leurs dirigeants en ont conscience, mais il faut qu’ils aient également conscience que le monde entier les regarde.

  5. Pierre 14 septembre 2009 at 17 h 15 min - Reply

    Très bonne chose Phil !
    J’ai également écrit à l’Ambassade du Japon en France et j’attends leur réponse. Tiens-nous au courant !

  6. Pierre 5 octobre 2009 at 22 h 07 min - Reply

    Je ne crois pas que l’ambassade du Japon répondra un jour… 😡

  7. Pierre 14 octobre 2009 at 16 h 31 min - Reply

    Pour continuer la discussion sur la thérolinguistique lancée par Moukmouk, voici le lien vers son dernier article !
    http://pohenegamouk.free.fr/index.php?post/2009/10/13/Therolinguistique-%3A-problemes-de-traduction

  8. kankan 10 décembre 2009 at 0 h 21 min - Reply

    bonsoir
    je dit que cela est honteux que l’homme ma rien dans la téte il faudrait que lui a sont tour soit massacré il me voit que l’argent
    bientot tout cela va changer la parole du tout puissant va se faire entendre

    • myriam parise 23 décembre 2010 at 13 h 00 min - Reply

      @kankan,
      Tu parle de dieux, ben tu vas attendre longtemps avant qu’il fasse quelque chose, faut compté que sur nous même. pas délégué le boulot a un dieux qui n’existe pas

  9. seb 30 juillet 2010 at 11 h 45 min - Reply

    Bonjour,
    j’ai vu le reportage the cove et franchement c’est une honte tout ça pour le fric sois disant que c’est c’est une tradition c’est leur culture et chez eux au japon personne est au courant faut tous se mobiliser pour arreter tout ces massacres de dauphins baleines requins qu’allons nous laisser à nos enfants?

    • abysse 26 octobre 2010 at 22 h 39 min - Reply

      @seb, non pa pour largen car il on propozé de les payer pour stopé le massacre mé il on refusé il di que c une tradition mé la population du japon ne son pa o couran c juste un pretecte pour massacré des etre vivant il son en train des ruiné les resouce de no ocean et massacré les etre les plus majestueu de no ocean il été la bien aven notre venu avec de tel logique nou detruiron notre bien le plus présieu notre planet et les etre qui la peuple

  10. Rousseau Diane 1 novembre 2010 at 13 h 07 min - Reply

    J’ai vu le reportage hier au canal D sur The Cove. J’ai eu de la misèere a dormir cette nuit. Je trouve répugnant les japonais qui n’ont aucune conscience et qui ne pensent qu’a l’argent. J,ai moi même déja nagé avec des dauphins, et je jure devant Dieu que jamais plus je n’irai encourrager une telle pratique. C’est de la barbarie pure. Laissons les vivre en liberté…

  11. myriam parise 23 décembre 2010 at 12 h 56 min - Reply

    Je ne crois pas que l’homme soit capable d’arrêté les massacres que ce soit les dauphins les baleines, les éléphants toutes les èspèces animales sur terre ou en mer, sont menacées gravement, même les baleines malgré le moratoire
    Vous avez quand même remarqué que depuis des années l’homme massacre tout,
    Comment voulez protéger toutes les èspèces mondiale car c’est dans le monde entier que l’humain soit disant humaniste massacre en silence toutes les èspèces,sans exeption, les singes par exemple comment les sauver quand il n’aura plus leurs habitat naturel, en cage peut-être, STUPIDE!
    Donnez moi le nom d’une èspèces qui n’est pas mattraqué, aujourd’hui, le gnoux ?en afrique je ne suis même pas sûre de ca.
    Ne vous trompé pas j’aime tout les animaux, tous, même le diable de tasmani qui gueule comme un veaux, et qui fut sa perte peut être.
    Je pense être réaliste, mais je rêve d’un monde meilleur, pour les animaux,
    Mais sans l’être humain.
    Merçi de m’avoir permis de donner mon avis personnel

  12. in 3 mai 2012 at 12 h 53 min - Reply

    Je soufre de l’histoire de ce reportage, ainsi que les gens qui m’entoure car j’ai rescamment découver le monde marin avec un groupe d’amis qui font de hapné delphinienne et nous tournons un films qui retrace « The cove ». Ma tête travail beaucoup et s’il le faut nous ferons parti des gens qui signe pour une pétition contre le massacre immonde au Japon. Partageons cette terre qui appartient à tout être vivant en bonne harmonie. J’en suis malade d’avoir découvert ça ! Je rejoint toutes personne du même avis que moi et protégeons ces Dauphins.
    Merci de pouvoir m’exprimer et plus.

  13. Alexandra 15 avril 2014 at 11 h 15 min - Reply

    Bonjour à tous !!

    Moi et mon mari, nous sommes outrés de voir cette scène horrible.
    C’est inamissible de faire ça, aux dauphins, ils sont tellement beaux, intelligents( certainement plus que certains êtres humains).
    Nous aimons les animaux et nous n’acceptons pas de telles choses, nous ne savons pas quoi dire d’autre car les mots nous manque devant se manque de respect envers les dauphins !!! Nous espérons que ces hommes ont été puni fermement !!! Il faudrait les mettre à la place des dauphins et de leurs faire subir la même chose !!! Nous voyons par là que les hommes aiment détruire ce que la nature leurs donnent. Nous soutenons la protection des dauphins !!! Arrêtons se massacre !!!! Merci à tous pour les dauphins…

Leave A Comment