Ce SECRET que les delphinariums veulent vous cacher à tout prix…

Home/Delphinariums et dauphins captifs, Ethologie, Général, L'intelligence animale,  Actualités/Ce SECRET que les delphinariums veulent vous cacher à tout prix…
  • Ce secret que les delphinariums veulent vous cacher

Ce SECRET que les delphinariums veulent vous cacher à tout prix…

Un texte de Richard O’Barry.
Traduction : Julie Labille.

Je suis un ancien dresseur. J’ai longtemps hésité avant de l’écrire sur ce genre de forums puisque je pensais que ce n’était pas approprié pour MiceChat – mais après avoir lu cet article de propagande ridicule sur MiceChat intitulé « Blackfish Exposed » (Blackfish au grand jour), j’ai décidé de vider mon sac. Ce que j’écris m’appartient et se base entièrement sur mes expériences et observations personnelles.

Je vais maintenant vous révéler le secret le mieux gardé de Sea World, un secret que ceux qui détiennent des cétacés en captivité ne veulent pas que vous sachiez. Le voici :

Les dauphins et les orques (l’espèce la plus grande de la famille des dauphins) sont bien plus intelligents et bien plus sensibles qu’ils ne vous l’affirment.

Certes, ils vous disent que ce sont des animaux intelligents. Mais ils ne veulent pas que vous sachiez à quel point ils le sont. Pourquoi ? Parce que si vous en êtes conscients, vous leur poseriez cette question : « S’ils sont si intelligents et si sensibles, pourquoi sont-ils dans ces bassins minuscules ? »

Dauphin captif

Comment SeaWorld garde précieusement ce secret :

En vous mentant ou en déformant la vérité. Les employés de Sea World ont des réponses types à toutes les questions que vous leur posez. Donc, si vous leur demandez combien de temps met l’animal pour apprendre un tour, ils vous répondront « un an » ou « six mois », peu importe.

En réalité, ces animaux peuvent maîtriser des comportements en l’espace de quelques jours, voire quelques heures ou minutes. J’ai appris un tour simple à un dauphin (celui où le dauphin a l’air de danser le twist) en 10 minutes environ. Un salut de la nageoire s’apprend également en quelques minutes. Les sauts rapides en hauteur se maîtrisent en moins d’une heure, peut-être une journée au maximum.

Comment ces animaux réagissent :

Ils sont conscients de leur situation. Ils savent qu’ils sont en captivité et qu’ils sont sous le contrôle des humains. Ils comprennent tout le système capitalistique auxquels ils sont sujets, à savoir certains comportements entraînent des récompenses. Un comportement ne sera récompensé que par un éperlan ou un hareng, un autre accordera plutôt un maquereau. S’ils ne reçoivent pas la bonne récompense, ils sont en colère. Parfois très en colère. (Avez-vous déjà vu un dauphin grogner, les yeux ronds et remplis de rage ? Moi oui. Avez-vous déjà vu une orque en colère, se tapant la tête contre les murs de son bassin ou entraînant son dresseur au fond de l’eau ? Moi oui.) Et ils savent qu’ils n’ont pas le choix. Ce sont purement et simplement des esclaves.

Un dauphin mordant la main d'une enfant dans un delphinarium

La plupart des animaux en captivité se soumettent à ces règles, ils sont totalement résignés, tout comme peut l’être un prisonnier dans un camp de concentration. (L’analogie entre la captivité des dauphins et les prisonniers de camps de concentration ne m’appartient pas. Ce sont les mots de Jacques Cousteau.) Ces animaux tendent à perdre leur personnalité. Ils ont été en quelque sorte abrutis et agissent de façon mécanique.

Mais certains dauphins et orques captifs (une poignée) n’acceptent pas les règles. Ils se rebellent. Ils résistent. Ils font les choses comme ils l’entendent. Ces animaux ont une personnalité très forte et distincte.

La plupart des dresseurs que j’ai connus préfèrent travailler avec un animal résigné, qui obéit aux règles. Ils ne vous causent pas de tort et sont de dociles performeurs. Pour ma part, j’avais une préférence pour ceux qui se rebellaient. Si on les comprenait et qu’on les traitait bien, ils étaient des travailleurs acharnés. Ils étaient même souvent les meilleurs performeurs dotés d’une personnalité fascinante. (Mais d’un autre côté, c’était ceux qui vous causaient le plus de problèmes et parfois même, ils pouvaient se montrer violents.)

Le résultat :

Les dauphins prisonniers des delphinariums souffrent

Le résultat est que l’animal souffre, tout comme les prisonniers souffrent. Les dauphins et orques captifs sont en situation de détresse psychologique. Cela diminue considérablement leur espérance de vie, de nombreuses études l’affirment.

La relation dresseur-animal :

Ces dernières décennies, de nombreux dresseurs ont développé des relations très fusionnelles avec les animaux ce qui a souvent débouché sur des dépressions. La plupart de ces dresseurs « blessés » sont aujourd’hui devenus des activistes.

Pour endiguer ce phénomène, les parcs aquatiques interdisent désormais aux dresseurs de s’impliquer émotionnellement avec les animaux. Ils sont devenus des « outils de travail » qui permettent au dresseur de gagner sa vie. Ils prennent soin des animaux comme un charpentier prend soin de ces outils. Et tous ces bisous, ces câlins pendant les spectacles ne sont que pure mise en scène. Les dresseurs n’ont pas le droit de nager ou de jouer sans récompense avec les animaux en dehors des spectacles.

Les dauphins captifs, un "outil de travail" pour les dresseurs

Mettez-vous à leur place :

Après avoir vu ces animaux majestueux dans leur bassin, vous rentrez chez vous. Les dresseurs rentrent chez eux. Mais les animaux, eux, doivent rester dans leur bassin 24/24h et 7/7j. Ils ne pourront JAMAIS quitter cet endroit. Ils sont prisonniers de petits bassins en béton.

Imaginez-vous enfermés dans une petite pièce de quelques mètres carrés. Imaginez-vous en train d’exécuter des tours dans cette petite pièce, sur commande, plusieurs fois par jour, tous les jours, afin de combler votre faim permanente. Imaginez-vous faire cela toute votre vie.

Pour information : Oui, les animaux sont nourris même s’ils refusent d’exécuter les tours. En revanche, ils ne reçoivent que la quantité nécessaire pour rester en vie et en bonne santé. Ils doivent avoir faim pour exécuter les tours sur commande. Je répète :

Les animaux doivent avoir faim pour garantir le spectacle.

Les dauphins sont affamés afin de leur faire réaliser les tours

Je défie Sea World ou autre parc aquatique de réaliser un spectacle de dauphins, d’orques ou d’otaries sans aucune récompense. Je les défie aussi de réaliser un spectacle avec des animaux rassasiés. C’est impossible.

Laissez-moi vous parler d’éducation, de recherche et de sauvetage.

EDUCATION : Soyons bien clairs. La partie éducative est extrêmement réduite. Oui, ils présentent des « programmes éducatifs » pour les enfants qui peuvent être instructifs mais ils ne contiennent aucune information inédite. Ces programmes ne sont que des outils de propagande, rien d’autre.

RECHERCHE : La plupart de la recherche conduite à Sea World ne prend pas en compte le bien-être et les conditions d’élevage des animaux en captivité. En revanche, ils accordent un soin tout particulier à la reproduction et surtout au maintien en vie des nouveaux-nés. En liberté, ces recherches n’auraient pas lieu d’être.

SAUVETAGE : Bien sûr, Sea World vient au secours d’animaux et c’est formidable. Mais la grande majorité de ces sauvetages impliquent des tortues de mer. Sea World en tire largement profit. Cela leur fait une bonne publicité et, à certains moments, ils se servent de ces animaux mis à disposition gratuitement pour gagner encore plus d’argent.

Je vous lance cet appel :

Dauphins libres

Je vous demande d’ouvrir votre cœur. Pensez à tout ce que vous soutenez quand vous soutenez des parcs aquatiques comme Sea World. Vous participez à l’enfermement et à la souffrance de mammifères incroyablement intelligents et sensibles.

Dans l’article de MiceChat sur Blackfish, le journaliste a demandé à la dresseuse ce qu’elle ferait si elle était responsable de Sea World. Voici sa réponse : « J’arrêterais d’utiliser les animaux à des fins de divertissement et je mettrais un terme au programme de reproduction. »

POURQUOI a-t-elle dit cela ? Que sait-elle ? Qu’a-t-elle vu ? Qu’a-t-elle connu pour dire une chose pareille ? (Évidemment, le journaliste ne lui a pas posé ces questions.) Voulez-vous savoir pourquoi elle a dit cela ?

Une fois de plus, je vous le demande : RÉFLÉCHISSEZ. Réfléchissez à ce qui se passe réellement quand vous admirez « Shamu » ou « Flipper » travailler pour de la nourriture. Réfléchissez-y.

Vos questions et commentaires sont les bienvenus. (Mais s’il-vous-plaît, ne me traitez pas « d’ignorant » ou de « mal informé » à ce sujet, ou bien « d’ex-employé aigri » ou « d’activiste à la PETA », comme d’autres l’ont déjà fait. Merci.)

Source : https://www.facebook.com/RichardOBarry

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

88 Comments

  1. Laurence 30 avril 2014 at 0 h 21 min - Reply

    Je n’aime pas les zoo les cirques, en fait je n’aime pas voir les animaux enfermés et j’ai toujours crié haut et fort que les dresseurs n’aimaient pas les animaux sinon ils leur rendraient leur liberté et puis les excuses comme quoi c’est pour un salaire et merde! ils n’ont aucunes excuses, moi je suis en survie sur cette terre avec le RSA et je suis bénévol au secours populaire, référente même pour que dalle.Mon salaire c’est de rendre les gens happy… j’espère vraiment qu’un jour la nature se venge de l’homme car c’est pas joli joli…je me demande même si ce Pierre ne se fait pas de l’argent avec son blog au profit des dauphins, n’oublions pas que l’homme est prêt à tuer son prochain pour l’argent alors pourquoi pas sur le dos des dauphins!!!cincèrement j’espère que je me trompe…

    • Aly 1 mai 2014 at 23 h 29 min - Reply

      Laurence, vous dites « L’Homme est prêt à tuer son prochain » mais n’oubliez pas que l’animal lui-même tue son prochain. Argent ou non, faites attention aux mots que vous employés ! 😉
      Tout le monde parle de captivité mais l’Homme est né comme ça, si on parle d’esclavage, de prisonnier, d’animaux dans un zoo et tous les autres comme Marineland etc Malheureusement on ne peut pas changer cela !

      • Gilles 2 mai 2014 at 8 h 46 min

        Bonjour
        L’Humain est prêt à tuer son prochain… pour le plaisir, pas les animaux (même le chat mange la souris après avoir jouer avec).

        « Malheureusement on ne peut pas changer cela ! » est une formule bien définitive. Or tout change, ce n’est qu’une question d’argent, de politique ou juste de volonté.

        Cependant de façon plus générale, je suis dubitatif quant à ce « témoignage ». En effet on est prêt à croire ce « soigneur » (mais attention sur internet on peut être qui on veux derrière un clavier), mais il faut savoir qu’aucun animal ne travaillera « gratuitement », sous-entendu sans récompense.
        Le fait de mentionner ce fait dans l’article, rabaisse le dauphin au rang de n’importe quel animal de démonstration.

        S’ils sont si intelligents, pourquoi n’entend-t-on pas parler de l’apprentissage du langage comme la langue des signes avec le singes ? Pourquoi continu-t-il à se reproduire en captivité se sachant esclaves ? Pourquoi n’évite-t-il pas les filets ou les chasseurs ? Se reconnaissent-ils dans un miroir comme le font les éléphants ?

        Bref, bon nombre de question qui sème le doute dans mon esprit. J’avoue cependant ne pas être au fait des recherches, donc si vous souhaitez m’éduquer, n’hésitez pas à me donner des liens (en français s’il vous plait) pour parfaire mon éducation.

        Bien à vous

      • Bernadette 2 mai 2014 at 10 h 43 min

        Si Aly, on peut changer cela, il suffit de « ne pas acheter pour que ça ne se vende pas » comme disait Coluche. Donc, si personne ne va dans ces parcs, ils n’auront plus de raisons d’exister et donc ils arrêteront d’acheter et d’emprisonner des cétacés.Sans compter que pour en acheter quelques uns, on en massacre chaque année des centaines. Voir « The Cove », la baie de la honte. Après avoir vu ce film, on ne peut plus se dire qu’on ne peut rien faire, les images sont tellement affreuses qu’on ne mets plus les pieds dans aucun parc animalier.

      • Amme 2 mai 2014 at 10 h 49 min

        Bien sûr que si nous pouvons changer le sort de ces animaux en boycottant ces parcs aquatiques! Mais la plupart des personnes qui liront ce blog seront attristées sur le moment (ou même peut être pas) et ensuite fermeront la page et retourneront à leur petite vie tranquille tandis que des centaines d’animaux sont en souffrance! Combien d’entre nous amènent leurs enfants à ces spectacles de l’horreur? Soyons franc, une grande majorité. Et pendant que nous regardons ces spectacles avec ces animaux majestueux, on oublie la vie qu’ils mènent après le spectacle. Quand nous les voyons dans leur bassin, on ne peut que se dire « ils sont heureux, on leur donne bien à manger, ils jouent, quelle belle relation entre le dresseur et l’animal, joli spectacle… »
        Mais il faut voir l’envers du décor. Les animaux souffrent comme le raconte ce blog. Des dizaines de films ont été conçus pour faire réaliser aux Hommes l’horreur qu’ils font subir à ces animaux, pas qu’aux animaux marins malheureusement.
        Et alors, ça change quoi? Durant le film, certains se cachent les yeux lors des massacres d’animaux, d’autres pleurent, d’autres ont envie de se rebeller contre ces entreprises qui utilisent ces animaux pour faire du profit. Mais après le film, chacun revient à sa petite vie tranquille. Comme lorsque vous aurez terminé de lire ce commentaire.
        C’est une dure réalité. Mais une réalité tout de même.
        Alors plutôt que d’aller voir des parcs de ce genre, des zoos, ou encore le cirque; pensez pluôt à voir les animaux dans leur habitat naturel où ils ont une vraie vie, et à ce moment là vous ferez un grand geste contre la servitude de ces Animaux.

      • Alain 2 mai 2014 at 11 h 02 min

        C’est vrai que les animaux tuent leurs prochains, mais seulement pour se nourrir, pas pour le plaisir ou au nom de diverses raisons capitalistes ou religieuses!

      • Françoise 2 mai 2014 at 22 h 03 min

        c’est avec des gens comme vous que rien ne changera, bien sûr qu’on peut changer les choses, n’allez plus au cirque, ni au zoo, ni au delphinarium, etc… et Laurence a raison, l’homme est prêt a tout pour le fric, et ne vous en déplaise l’animal tue pour se nourrir, l’homme par vice!

      • Ezekiel 3 mai 2014 at 14 h 37 min

        Non Aly, la plupart des animaux ne tuent pas leur prochain, c’est à dire un membre de sa propre espèce. Un chat ne tue pas un autre chat mais des souries où des oiseaux, qui ne sont pas de la même espèce qu’un chat! Les requins même n’attaquent jamais les raies qui partagent avec eux une grande partie de leur code génétique.
        L’Homme, en revanche, tue de l’Homme et ce avec une diversité assez exquise quand on y pense… Les musées de la torture nous en offrent quelques preuves significatives.
        Il peut arriver, je crois, que des combats à mort existent chez certains animaux de même espèce dans leur milieu naturel, pendant les saisons de reproduction notamment, mais aucun n’égale ni notre cruauté ni notre sophistication en la matière.

      • Philippe 4 mai 2014 at 15 h 18 min

        Pour Gilles
        la terre est ronde et pourtant il y a des con dans tous les coins, je pense que parfois tu dois avoir raison, vu que même une montre en panne, indique la bonne heure au moins deux fois par jour. Mais vu ton niveau de conscience je pense que tu devrait te contenter de lire les commentaires(en français vu que tu ne souhaites pas t’éduquer en langue) mais surtout, surtout ne les écrits pas. je dis cela pour toi. amicalement Philippe

      • Jean 9 mai 2014 at 2 h 25 min

        Pour Ezekiel: Certains animaux peuvent tuer leur prochain; c’est le cas du lion qui lorsqu’il veut s’accoupler avec une lionne tue les lionceaux qu’elle a eu avec le précédent mâle dominant qu’il a chassé, afin qu’elle soit à nouveau en chaleur.

      • Alex 30 mai 2014 at 6 h 12 min

        Aly vous dites que: Malheureusement on ne peut pas changer cela !
        Sérieusement oui on le peut, tous ensemble si on se regroupait tous on le pourrait, mais malheureusement les gens ne se soutiennent pas comme il le faudrait. L’humain va mener a sa propre perte a cause de l’argent. TOUT est une question d’argent.

      • bonnaud 9 juillet 2014 at 11 h 30 min

        C’est du a des personne comme vous que les chose de tous les jours ne change pas TT est possible quand on veux on peut

      • www 2 novembre 2014 at 18 h 15 min

        Démago avec ça ! Votre commentaire est creux, n’apporte rien et, de surcroît, bourré de fautes d’orthographes. Quand vous n’avez rien à dire, s’il vous plaît faites profiter l’auditoire de votre silence.

      • Muriell 5 novembre 2014 at 15 h 08 min

        Je ressens pour vous la même compassion que pour les dauphins vous avez les mêmes tortionnaires. Peut être pourriez vous réfléchir sur la différence entre un humain et un animal. Bonne chance.

      • salas 29 novembre 2015 at 19 h 43 min

        Bonjour,
        Comment ça, ON NE PEUT PAS CHANGER CELA ! Quelle manière facile et non responsable de conclure sur un sujet qui mériterait tellement et avec la plus grande responsabilité de chacun d’entre nous que nous nous unissions afin de faire cesser ce mensonger et hypocrite commerce de l’esclavage des orques et des dauphins dont le calvaire commence déjà sur les lieux ou ils sont kidnappés avec la bénédiction des dirigeants de ces pays en échange de FRIC et avec celle de la France pour les mêmes raisons. Ces parcs aquatiques se multiplies aux quatre coins de la France à la grande satisfaction financière des maires des villes, quelle opportunité pour leur trésorerie, la maltraitance et l’esclavagisme qui en découlent c’est le cadet de leur soucis…ils n’y ont même sûrement jamais pensé puisque c’est le FRIC qui compte… Alors l’unique manière de changer cela elle est pourtant simple et radicale, elle nous appartient, elle ne dépend que de nous tous, elle est notre force par dessus le marché: ON REFUSE DE SE RENDRE DANS CES LIEUX .
        Et on en explique les vraies raisons à nos enfants qui soyez en certains les comprendrons eux, instantanément.
        Cette manière de faire sera grandement plus efficace que des pétitions à répétition pendant des années pour des prunes…

      • van leemput 16 juillet 2016 at 0 h 32 min

        mais si on peut changer ca, si on le voulait, c st trop facile de parler de tradition ou d habitude, on pendait les gens en place publique avant, il faut se bouger, et arreter d exploiter les plus faibles, et entre autres, les animaux !

  2. Patrick 30 avril 2014 at 7 h 06 min - Reply

    Il est bon, de temps en temps, que des gens nous interpellent sur des faits loin des réalités.
    une bonne gifle afin de remettre les choses en place

    Merci et à bientôt

    Patrick

  3. kerry 30 avril 2014 at 9 h 33 min - Reply

    Bonjour,
    J’aimerais me procurer l’article original, en langue anglaise, pour pouvoir le partager avec mes amis non francophones. Quelqu’un pourrait-il me dire où le trouver ? J’ai cherché dans les divers liens annexés à cet article mais n’ai pas trouvé…
    D’avance un grand merci.

  4. labelette 30 avril 2014 at 9 h 45 min - Reply

    Oh mon dieu.. Même si je n’allais avant jamais dans les delphinarium, car je trouve horrible d’enfermer des animaux sauvages (comme je boycotte les zoos ) Là je suis sciée. Tant de cruauté rien que pour assouvir le besoin incessant d’argent de l’Homme… Abominable, pas d’autre mots. 🙁

  5. Joëlle 30 avril 2014 at 10 h 27 min - Reply

    Moi aussi je vous crois sur parole. En ce qui me concerne je n’ai jamais été dans un delphinarium car je ne supporte pas de voir enfermés nos cétacés. Par contre en allant au Parc Asterix, il y avait une représentation et j’y suis allée par curiosité car on m’avais dis que nous pouvions les voir dans le bassin en sous sol à travers des vitres. Mon dieu, cela à l’air d’être grand pour nous les humains mais si petit pour les dauphins. J’en avais les larmes aux yeux de les voir enfermés , ils sont tellement beaux!!!!
    La bêtise humaine ne cessera jamais.

  6. Gil 30 avril 2014 at 12 h 45 min - Reply

    Je ne suis jamais alle dans un Seaworld ou autre chose du meme genre ;mais j’ai eu l’occasion de voir des orques en liberte : C’est magnifique,de plus, on ne sait jamais de quel cote elles vont apparaitre.c’est la surprise a tout moment.
    Cette annee ,j’espere voir les baleines a bosses.

  7. bongiovanni christian 30 avril 2014 at 13 h 10 min - Reply

    Tout simplement une honte autorisé ,nous meme sommes conditionné .

  8. gregory 30 avril 2014 at 19 h 39 min - Reply

    Bonjour,évidement tout simplement en tant qu’humain je ne peux tolérer que l’on maintienne en captivité des êtres conscient de leur condition. Étant père de famille mes enfants n’irons jamais dans ce genre d’endroit, même les aquarium me font de la peine, je suis un apnéiste, il n’y a que dans leur habitat naturel que la magie du monde aquatique nous ai dévoilé!
    Maintenant une suggestion, si demain un parc aquatique situé prêt de la mer ouvrait une brèche laissant entrer et sortir a leur guise les dauphins et autre cétacé, si il y avait cette confiance entre l’homme et l’animal qui ce créerait, alors je serai peut-être de ceux qui voudrait voir cela et ne demanderai pas un remboursement si les invités n’étaient pas la!bien sure vous direz ils viendraient pour la nourriture, mais peut-être viendrait-ils pour partager et s’amuser aussi…

    • roselyne 2 mai 2014 at 14 h 46 min - Reply

      Votre idee est positive tout d abord dire que l etre humain est capable du pire comme du meilleur a la difference du monde animal vegetal et mineral il a le choix en toute conscience de dire oui ou non l homme apprivoise l animal et l animal le lui rend bien .votre idee est bonne a realiser dans des endroits propre et sain!

  9. Daniele 1 mai 2014 at 6 h 43 min - Reply

    La seule manière d’empêcher ce commerce c’est d’enseigner aux enfants le respect au lieu de s’extasier avec lui quand il va ramasser des étoiles de mer dans les algues pour les laisser mourir de déshydratation ensuite arrive chez lui… Il faut cesser d’ aller voir les « dresseurs » d’animaux… Car interdire les delphinariums serait le combat du pot de terre contre le pot de fer… Commençons par développer la générosité, le respect donc et la conscience… Alors le reste suivra… Les cirques et les marines LAND fermeront faute de spectateurs…

  10. vrx 1 mai 2014 at 12 h 36 min - Reply

    C’est valable pour n’importe quel animal !

  11. Valérie 1 mai 2014 at 13 h 47 min - Reply

    Bonjour
    je crois que les animaux sont nos égaux dans ce que nous avons de meilleur, nous avons à ouvrir les yeux du cœur pour éclairer nos esprits étroits assujettis par la soif du pouvoir sur autrui, je vous remercie de vous exprimer sur ce domaine précis des dauphins en captivité, domaine que vous connaissez très bien, et de dénoncer les pratiques abusives à l’encontre des dauphins et des visiteurs de ces parcs, cela permet à la vérité de prendre une place de plus en plus large dans le regard de chacun, et contribue à changer le monde, merci infiniment pour votre témoignage précieux, je vous invite à continuer, encore et encore, plus nous serons nombreux plus le changement sera rapide, je crois en une vie sur cette planète en harmonie et en amour.

  12. Mickey 1 mai 2014 at 14 h 12 min - Reply

    Je ne mets pas en doute ces paroles, je ne vous traiterai ni d’extrémiste ni de PETA ou autre.

    Ce point de vue est très intéressant et mérite qu’on s’y intéresse.

    Si c’est exact, en effet, je serai alors à vos côté pour faire fermer ces camps de travail forcé.

  13. Vincent 1 mai 2014 at 15 h 12 min - Reply

    De sacrees betises! Alors parce que tu as ete dresseur, tu proclames que tu sais ce qu’il se passent dans leur tete.
    « Ils comprennent tout le système capitaliste auxquels ils sont sujets, à savoir certains comportements entraînent des récompenses. » He ben voyons… Et la logique capitaliste serait maintenant definie par un systeme de recompenses. Mais quelle connerie… Et quelle pretention que d’affirmer que tu les connais suffisamment pour savoir effectivement ce qu’ils pensent.
    Je ne doute pas que ce sont des animaux tres intelligens et que leurs conditions, comme celle d’enfermement des autres animaux, sont intolerable. Mais attentionsvp, a ne pas dire d’enormites.
    A bon entendeur

    • Patatras 1 mai 2014 at 16 h 20 min - Reply

      Ce que dit Vincent est plein de bon sens : attention à ne pas trop en faire, au risque d’être ridiculisés.
      Mais il ne me semble pas irréaliste de considérer que les animaux de « cirque » (comprendre : ceux qui exécutent des tours contre récompense) sont conscients de leur condition. La meilleure preuve : ils exécutent leurs tours et viennent demander leur récompense après. Je me suis toujours demandé ce qu’il se passerait si le dresseur ne donnait pas la récompense à l’animal après l’exécution d’un exercice, et la réaction violente ne m’étonne pas du tout : elle parait … naturelle. Que feriez-vous, dans votre vie professionnelle, si un projet demandant de l’investissement n’était pas « récompensé »? Vous seriez en colère : cette réaction n’est pas humaine, mais naturelle.

    • Hugo 1 mai 2014 at 16 h 45 min - Reply

      Je suis d’accord sur cette phrase vraiment limite… Mais bon le reste de l’article n’est-il pas intéressant pour autant? Tu ne lis que les mots de cet articles… Essaye d’en prendre plutôt le fond, c’est à dire un comportement lamentable de l’homme sur l’animal comme pour l’élevage intensif partout de part le monde…

      http://www.neo-planete.com/2011/02/16/pig-business-les-dessous-de-l%E2%80%99elevage-intensif-porcin/

      http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/05/la-verite-sur-la-viande-elevage-industriel-attention-danger_n_3018870.html

      Et un must en la matière : http://blog.slate.fr/chasseur-d-etrange/2010/04/16/les-pires-metiers-du-monde-la-routine-masturbatoire-des-%C2%ABbranleurs-de-dindons%C2%BB/

    • Pierre 1 mai 2014 at 17 h 18 min - Reply

      Le terme originale était « capitalistic » (cf. source indiquée plus haut dans les commentaires). Le texte a donc été corrigé pour « capitalistique », qui existe également en français et signifie (dans ce contexte) « de forme capitaliste ».

      Voici la phrase originale : « They understand the capitalistic system they live under – that certain behaviors elicit certain food rewards. »

      Autrement dit, Ric O’Barry emploie ce mot dans un certain sens – qui est d’office précisé – pour souligner que le spectacle est le fruit d’un système d’échanges : acrobaties contre nourriture. C’est de cela dont les dauphins sont parfaitement conscients.

      A mon sens, le mot est bien choisi et on pourrait même filer la métaphore. Les delphinariums exploitent les dauphins et captent la plus-value créée par leur force de travail (les shows). Et les dauphins sont récompensés à un niveau juste suffisant pour pouvoir reproduire cette dernière (condition qui est, par définition, celle du prolétariat).

      Mais bon, pas besoin d’aller aussi loin : on aura aussi bien fait comprendre le point de vue en disant que les dauphins des delphinariums mènent une vie d’esclave…

  14. Lili 1 mai 2014 at 16 h 28 min - Reply

    Je ne suis jamais allée à un zoo, au cirque ou dans un centre comme celui ci car l’idée d’enfermer dans animaux dans une cage dans le but de contribuer à divertir la bêtise et l’inconscience humaine me rend malade.
    Je suis très triste de lire tout cela, j’aimerai tellement m’impliquer à défendre les droits de ces dauphins…
    Nous sommes tous dotés d’une âme ainsi que d’une certaine intelligence propre à chaque être (humain, animaux)et lorsque vous parlez de ce qu’il se passe dans leurs têtes, je reconnais aussi la parfaite description de ce qu’il se passe dans la tête de pas mal d’être humains… A la différence des dauphins, peu se rendent compte de l’esclavagisme qu’ils vivent. Que c’est triste !

  15. beuh7 1 mai 2014 at 16 h 30 min - Reply

    il y a t il une vie avant la mort ? Pierre Rabhi

  16. Mimi 1 mai 2014 at 16 h 39 min - Reply

    Il me semble que d être obligé de travailler en échange d un salaire s apparente a faire un effort en guise de récompense. Dc oui on peut faire un parallèle un peu maladroit ac le capitalisme Pas obligé de traiter qq1 d abruti par ce qu il emploie peut être des expressions inappropriées. C le fond la qui et important, la forme est secondaire car ce n est pas un journaleux!
    En revanche, toi on peut dire que tu pètes plus haut que ton c..! 😉

  17. Quelqu'un 1 mai 2014 at 17 h 17 min - Reply

    Bonjour. J’ai été (malheureusement) soigneur, ou devrais-je dire esclavagiste de dauphins. J’aime tellement ces animaux que j’ai tout fait pour travailler à leur contact, avec succès. Très rapidement, j’ai compris qu’ils n’étaient pas à leur place, et les nombreuses conversations avec les autres « soigneurs » m’ont – progressivement – dégoûtées de ce « métier ». Certes, la plupart des gens ont l’impression que c’est une activité extraordinaire, magique même ! Qu’on se réveille tous les matins avec une pêche d’enfer, heureux d’aller retrouver nos « protégés », qu’on leur fait des câlins toute la journée, qu’ils nous aiment, qu’ils ne pourraient se passer de nous…

    Pourtant, ce n’est que de la poudre aux yeux ! Il suffit de rencontrer les responsables, échanger longuement avec d’anciens employés… et tout bêtement avec les animaux… pour comprendre qu’ils n’ont RIEN à faire dans ces parcs ! Leurs comportements sont LOIN d’être naturels, tout est joué (surjoué ?) et à ce jour, un seul mot me vient à l’esprit quand je repense à ces années : BUSINESS ! Oui, tous les parcs aquatiques de ce genre sont des pompes à fric ! Je vous rassure tout-de-suite, les soigneurs gagnent un salaire « de misère » : aujourd’hui, je gagne trois fois mieux ma vie avec un boulot « normal », un travail qui n’implique pas le fait de devenir un bourreau de cétacés ! Je n’arrive plus à mettre les pieds dans les parcs ! Non seulement je ne donnerai pas un centime à ces monstres (je reste poli), mais cela me crève le cœur que de voir les « Flipper » en bassin. Je regrette amèrement cette expérience, et j’ai du mal à m’en remettre.

    Aujourd’hui, je fais tout mon possible pour diffuser le message au plus grand monde : c’est une façon pour moi de me racheter, j’ai tellement honte d’avoir mis tant de temps à comprendre tout ce qui se cache derrière la magie de ces rencontres, j’ai le sentiment d’avoir participé à l’esclavage de ces animaux… Quand j’entends « plus tard, je serai soigneur de dauphin ou d’orques », je fais un retour traumatisant dans le passé !

    Personne ne peut imaginer à quel point cette expérience m’a pourri le cœur et la tête : d’une passion, c’est devenu un métier, et maintenant une cause. Jusqu’à mon dernier souffle, je ferai tout pour lutter contre ça ! Croyez-moi, même si cette maf… fait tout pour nous empêcher de nous rendre compte de la situation, n’importe quel soigneur au contact des animaux finira tôt ou tard par créer des liens avec eux, et percevoir leurs appels à l’aide ! Ils ne sont pas malheureux : ils sont dépressifs, et certains suicidaires !!! A ce jour, et cela n’engage que moi, emprisonner un dauphin / une orque dans un parc aquatique, c’est aussi bête, cruel, et inhumain, qu’enfermer des enfants dans une cage ou un homme / une femme dans une cave. Qu’en penseriez-vous ? Est-ce que cela ne vous rendrait pas malade ? Le fait d’être au courant, mais de ne rien faire ? Eh bien de mon côté, non seulement je n’étais pas informé, j’ai mis du temps à le comprendre, et aujourd’hui je suis toujours autant traumatisé ! Je ne compte plus les rêves au cours desquels ils m’appellent pour me dire « pitié, sauve moi ! sors-moi de là ! », ou que je m’imagine rameuter des milliers de personnes pour détruire ces parcs.

    Malheureusement, l’Homme est con. Combien de fois ai-je entendu : « tu milites pour sortir des cons de dauphins d’un aquarium, mais tu fais quoi pour les gosses qui crèvent de faim ? », comme si une cause était prioritaire… Pour moi, sauver les enfants compte tout autant que sauver les cétacés, c’est tout aussi important, et une cause ne doit pas en empêcher une autre. « On s’en branle des dauphins », « Les parcs, mine de rien, grâce à eux des dauphins sont sauvés », « Les dauphins sont heureux, ils sourient tout le temps quand je vais à… », « Tu le vois qu’ils sont heureux, si tu les relâches dans la mer, ils crèvent »… Voici quelques phrases que j’entends presque tous les jours, qui me donnent envie de crier ma haine.

    Bref, si vous aimez les dauphins, les orques, si vous êtes contre l’esclavage… Arrêtez d’aller dans ces camps de la mort (le mot n’est pas exagéré… lisez l’actualité des parcs, vous comprendrez !), et faites passer le message.

    J’espère une seule chose : que l’Humanité progressera bien plus rapidement d’aujourd’hui… Et qu’un jour, emprisonner un « Flipper » dans un parc pour en faire une pompe-à-fric, deviendra un acte barbare aux yeux des hommes, tout aussi barbare qu’emprisonner un homme ou une femme et d’en disposer à toute heure, à chaque minute, comme bon nous semble, et d’en tirer un quelconque profit.

    STOP !

    • Pierre 1 mai 2014 at 17 h 33 min - Reply

      Merci beaucoup pour ce témoignage. Pourquoi ne pas nous contacter (http://www.ladolphinconnection.com/contact/) et voir si nous pouvons agir ensemble ?

      • Bidule 1 mai 2014 at 19 h 19 min

        Adressez-vous à Richard O’ Barry dont la page Facebook est mentionnée en tant que source de l’article: voir plus haut.

    • anne marie 15 mai 2014 at 19 h 45 min - Reply

      Bravo pour ce témoignage…Il faut effectivement arrêter de penser qu’une cause est supérieure à une autre..toute cause qui défend les êtres vivants ,quels qu’ils soient ,est noble et digne d’éloge ..C’est le défense de la vie ,tout simplement..Défendre la cause des cétacés,des dauphins en fait partie .Tout être sur cette planète a droit au respect et à la dignité ;la cause animale a besoin du maximum de voix pour la défendre car elle est totalement à la merci des humains ,de leur lâcheté et de leur cruauté..Pauvres animaux qui restent sans voix devant le mercantilisme de tous ces lobbys qui les exploitent jusqu’à la mort…Honte à eux et merci à tous ceux qui se dressent ,ou du moins essaient de faire barrage à cette humanitéé infâme …

    • michèle 4 novembre 2014 at 13 h 57 min - Reply

      enfin … un commentaire qui me paraît sincère … qui expose la situation de façon claire et qui me conforte dans mes convictions … les animaux sauvages n’ont rien à faire hors de leur habitat naturel

  18. ellora 1 mai 2014 at 17 h 53 min - Reply

    On fait la même chose avec nos enfants dans le système éducatif non? on leur donne une récompense quand il rentrent dans le moule? On leur fait croire qu’ils sont moins intélligents qu’ils ne le sont?…
    Bon, ok ils ne sont pas emprisonnés, mais bon, en lisant l’article, je me disais que le problème ce n’est pas vraiment les dauphins, c’est notre manière de voir et d’agir y compris sur nous même qui pose problème…

    • ritondu47 2 mai 2014 at 9 h 03 min - Reply

      Bjr, Cette prise de conscience et ces réactions portées en place publique me paraissent assez récentes (merci Internet). Et je m’associe à défendre la cause animale, sa liberté et son milieu naturel. Je n’en rajouterai pas, l’essentiel étant dit. Par contre le côté humain, malgré la technologie et les techniques, reste honteusement englué dans le plaisir, la jouissance, l’argent dispensant de se plier à une morale qui obligerait à respecter la vie, toutes les vies…
      C’est dès l’enfance que les valeurs de respect de la vie doivent être inculquées, bien avant que l’intérêt pour le profit se développe.
      Notre système éducatif gave de savoirs mais pas de savoir-être ou de savoir se comporter. Beaucoup trop de parents n’ont pas le temps ou les moyens d’aider leurs enfants dans ces questions essentielles permettant la vie sociale harmonieuse ainsi qu’avec son environnement. Bien sur qu’il faut éviter d’apporter de l’eau au moulin de tous ces esclavagistes qui font de ces prisons, des lieux d’attraction comme autrefois on montrait en curiosité des gens de couleur, des gens hors normes arrachés à leur milieu naturel pour distraire d’autres gens tellement ordinaires.
      Ellora a raison, la question de nos enfants, c’est aussi celle de notre humanité; y réfléchir c’est grandir en jugeote et pour les obtus, qu’ils imaginent des rôles inversés, s’ils y parviennent…

  19. Salomé 1 mai 2014 at 20 h 21 min - Reply

    MERCI! Merci beaucoup pour eux, j’espère que cela va bien et vite changer!

  20. valéry 2 mai 2014 at 2 h 27 min - Reply

    Je vous aimes pour ce que vous écrivez et faites pour les dauphins.
    J’en ai vu en Guadeloupe, de loin.
    J’aimerais les approcher et partager leur vie.
    Un jour peut être, quand j’aurais ma maison sous la mer ?

  21. ocho 2 mai 2014 at 2 h 48 min - Reply

    Pendant que je lits votre article/confession/manifeste… je ne peu m’empêcher de penser à l’age ou l’humanité se demandait si les indiens d’Amérique/africains, etc… avait une âme… (oui oui il fut une époque pas si lointaine) je me rend compte à quel point nous n’avons pas progressé, ou si peu ! Je voudrais expliquer à notre monde le réel sens du mots « équilibre » mais il semble, malgré tous mes efforts, que seul l’expérience profite au plus grand nombre. Il faudra encore de nombreuse décennie/générations/siècles pour que l’humain prennent conscience du concepts de la vie à l’échelle de l’univers. (tout est un et un est tout.) Il me parait évident que sans une prise de conscience profonde du monde qui nous entoure nous ne pouvons pas prendre les décisions importantes qui concerne les autres espèce qui nous entoure. Néanmoins,l’énergie du dépositoire me convainc de vous écrire pour espérer susciter chez certains d’entre vous l’envie, malgré l’inutilité, de réagir de manière active, afin de sauver les individus retenu en captivité dans des conditions décrites dans cette article. Il est temps d’évoluer, mais en attendant que tous le mode comprennent que sur cette planète comme dans l’univers nous sommes tous fait de la même chose… l’énergie, je suis prêt à agir fermement !
    Contact me !
    pour tous ceux qui boycotte ou qui n’ont jamais été dans ce genres d’endroit c’est bien… mais le jours viendra ou l’on dira « ils ont une âme(sentiment/ personnalité/sensibilité, etc… comme les humain » alors ce jour là … comment vous sentirez vous ?

    à méditer…

  22. carmen 2 mai 2014 at 8 h 58 min - Reply

    j’habite aux alentours de marin land Antibes,je suis allée une fois au triste spectacle que marin land faisait . Maintenant, j’ai 60 ans et je suis disposée à consacrer mon temps de future retraitée à la lutte et au soutien de cette noble cause,
    à bientôt
    Carmen

  23. Pascale 2 mai 2014 at 9 h 39 min - Reply

    Merci à vous de nous fournir des informations précieuses qui nous rappellent que les humains sont loin d’être les seuls intelligences sur terre. Malheureusement, nombreux sont ceux qui l’ignorent ou s’en moquent pas mal!
    Espérons que cette ère barbare finira par évoluer dans le bon sens et que les animaux auront droit un jour au respect qui leur est dû!

  24. Agnès 2 mai 2014 at 9 h 48 min - Reply

    J’ai mis un lien vers ce témoignage sous mon poème sur
     » je suis le Dauphin »
    C’est poignant ce témoignage ! Merci à cet homme d’avoir eut le courage de nous en parler.
    Aucun animal ne mérite d’être en cage, en prison.
    Sans parler des massacres de dauphins, de baleines, de phoques et autres animaux. le scandale de l’élevage en batterie…(en barbarie oui !) .
    J’ai la nausée de ce que l’être humain pour l’argent est capable de faire… nous massacrons la nature, la terre, la mer, les animaux et même nos enfants !
    Et il paraît que nous sommes civilisés !
    Gandhi a dit « On peut juger la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités »
    (Pauvre de nous ! On à perdu renoncé à toute grandeur.)
    Bonjour à vous tous amis des Dauphins.

  25. Dora 2 mai 2014 at 10 h 35 min - Reply

    Bonjour,

    Je pense qu’il faudrait faire une sensibilisation au niveau des enfants, dans les écoles, car au final, la majorité du public de ces « delphicarcer » est plutôt des familles, ce sont souvent les parents qui emmènent leurs enfants là bas pour leur faire plaisir, donc, il faudrait toucher les enfants, ça réduirait considérablement les entrées, mais c’est un travail de longue haleine..l’argent est le nerf de la guerre.
    Et à chacun de nous, dans la mesure du possible d’aborder ces sujets (surtout avec des enfants)tranquillement, sans faire tout un exposé, mais simplement avec une ou deux phrases chocs; « tu sais, ils sont si malheureux, que certains se suicident » « ils font tous ces tours, juste parce qu’ils crèvent de faim » il ne faut pas surcharger d’informations afin que le message passe et soit retenu.
    Le + difficile reste de trouver une accroche pour aborder le sujet, ce qui n’est pas évident..
    mais parfois une phrase peut faire un déclic sur une personne, et que cette dernière va un jour faire qq chose d’énorme..l’effet papillon

    Mes amitiés à tous les amis des dauphins 🙂

  26. rakhnair 2 mai 2014 at 11 h 51 min - Reply

    Dans l’ensemble, je suis d’accord avec l’article, cependant il oublie de précise que les grands mammifères marins sont aujourd’hui menacés. La captivité au sein des zoo permet de faire survivre l’espèce.
    De plus les spectacles ont permis d’augmenter la popularité de l’animal, et donc de financer les opérations de protection : on ne protège que les animaux populaires (ou rentables).
    Enfin concernant le rôle des dresseurs. Si il est vrai qu’ils étaient plus libre de nager avec les animaux, c’est aussi parce qu’il y a eu des accidents. Ces animaux ne sont pas apprivoisés et des dresseurs trop inconscients se sont souvent approchés de jeunes mâles joueurs ou d’animaux avec de jeunes enfants. On peut penser que les dresseurs sont des adultes responsables, ce n’est pas ce que pensent les assurances : il fallait y mettre un terme.

    • Yvon 2 mai 2014 at 14 h 53 min - Reply

      Bonjour,
      Permettez-moi d’apporter quelques rectificatifs à votre commentaire :

      – Ni le Grand Dauphin (Tursiops truncatus) ni l’orque (oricinus orca), que l’on trouve dans les bassins, n’appartiennent à des espèces en voie d’extinction. Selon la liste rouge de l’IUCN, ils sont classés sous la rubrique « data deficient » ou « least concern ». Il y a d’autres espèces de cétacés bien plus menacés qu’eux (le dauphin rose d’Amazonie, par exemple) mais que l’on trouve rarement sinon jamais dans un delphinarium et qui ne s’y reproduisent pas.
      La plupart des delphinidés supportent très mal la captivité. Le grand dauphin et l’orque peuvent survivre en bassin, parfois de longues années, mais leur taux de naissance est si bas et leur taux de mortalité si haut (tous établissements confondus) qu’en aucun cas, la captivité ne permettrait à l’espèce de survivre. En outre, les dauphins nés captifs ne sont jamais remis en mer et ne contribuent donc pas à renforcer les populations sauvages. Les cétacés sont dotés de cultures et de vie sociales complexes qui leur permettent d’affronter les dangers de l’océan avec beaucoup d’efficacité. La captivité détruit ces capacités et transforment ces animaux prodigieux en bêtes de cirque soumises.

      – La popularité dont les delphinariums et le feuilleton Flipper ont doté le grand dauphin se paie très cher. Elle ne permet nullement de les protéger en milieu naturel ni d’aider d’autres espèces mais suscite au contraire des captures sans cesse plus nombreuses au Japon, en Russie aux Iles Salomon ou ailleurs pour alimenter les nouveaux delphinariums qui s’ouvrent partout dans le monde.
      Aucune association de protection de la faune sauvage sérieuse n’est financée par les delphinariums. Les dauphins que SeaWorld sauve de l’échouage sont le plus souvent gardés pour les spectacles. Diverses études menées par le Dr Lori Marino ont démontré que la sensibilisation du public aux grands enjeux de la conservation était nulle au sortir d’un show où les orques et les dauphins sont contraints d’exéctuer des tours sur fond de rock and roll qui n’ont rien à voir avec leur comportement naturel.

      – Enfin, les dresseurs sont des salariés qui font ce que leur employeur leur demande. Ils n’ont pas le choix, sinon c’est la porte. Les dangers qu’ils courent en descendant dans l’eau font malheureusement partie du spectacle, comme c’est le cas pour un toréador qui descend dans l’arène ou un pilote de course sur un circuit.
      Il n’y a pas de « jeunes mâles joueurs » en bassin, mais seulement des animaux mentalement brisés qui parfois, « pètent les plombs », blessent ou tuent. Les agressions de dauphins fous et d’orques psychotiques sont innombrables depuis le début de l’histoire de la captivité mais soigneusement dissimulées aux yeux du grand public. Il a fallu le film « Blackfish » pourqu’enfin, le couvercle se soulève sur cette vie de confinement et de désespoir que rien, jamais, ne justifiera aux yeux de l’éthique, ni les recherches pseudo-scientifques, ni la soi-disante protection de l’espèce.

      En vous lisant, cher Raknair, on se rend compte que la propagande de l’Industrie est réellement très efficace, puisqu’elle pénètre les meilleurs esprits.

      YG (DC Belgique)

  27. ndompey 2 mai 2014 at 15 h 33 min - Reply

    Tres mal , cas fait . je pense que l’egoiste occidental victime du capitalisme fou et de l’amusement effreiner comprendra le jour ou une race extratereste aux technologies avancees mais a un humanisme primitif nous prendra d’assaut et mettra s les humains en esclavage , nous exibera dans leur zoo comme agent de divertissement . Le mal de l’homme moderne ce qui veut se faire passer pour un dieu sur terre en creant ses lois et en rejettant toutes les lois naturelles. La lois de l’amour , la lois de l’unicite. nous sommes tous un .

  28. Johanne 2 mai 2014 at 17 h 59 min - Reply

    Je trouve ça horrible ce que je viens de lire..Je suis une personne qui aiment les animaux et ses pour ça je ne vais pas dans des parc qui ont des animaux comme des dauphin et d’autre..J’ai toujours pensé qu’un animal qui vivre en liberté sont là pas pour rien..Il a des limites allé cherche des animaux pour leur montré des choses comme sauté jouer avec un ballon ou allé embrasser un humain..Ils ont pas fait pour ça..Je penses que les humain ne penses juste a dire que ça va fonctionné et ça va payer..C’est sur que ça payer leur vie et leur santé..Si un entraîneur prenait juste un peut leur temps et rester dans une espace plus petite qui sont habituer d’habiter je suis sur qui vont tout faire pour partir de là..Ses animaux là il ne comprenne pas pourquoi ils ont là du jour au lendemain..Il faut arrêter se genre de choses des utiliser les animaux..

  29. rachelli jacques 3 mai 2014 at 3 h 43 min - Reply

    Vite !!!!!!!!!! Sauver willy

  30. francis 3 mai 2014 at 12 h 51 min - Reply

    il n y a pas de mot pour decrire la saloperie qu est l homme l homme n a aucun scrupule il ne sait que repandre le mal au profit de l argent mais il va payer.. tres chere l homme est la honte de l univers ya pas pire.. son dieu est SATAN…

  31. Yvon 3 mai 2014 at 16 h 01 min - Reply

    Le jour ou l’homme changera en bien ses comportements si négatifs envers la faune, la flore et surtout envers ses semblables… Il sera déjà trop tard… Le manque de connaissances et l’asservissement que l’on subit et cautionne quotidiennement font de nous, et ce malgré nous, les principaux acteurs du déclin de notre espèce qui pourrait pourtant vivre en harmonie avec cet univers qui l’entoure…
    Mais chacun, à son échelle, choisit la destruction, la pollution…
    La seule et unique question que je me pose c’est : Pourquoi ?

  32. eric 3 mai 2014 at 22 h 34 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Pour ceux qui ne sont pas encore convaincu, j’aimerai vous y voir dans un bocal à faire toutes sortes de pitreries demandées par des êtres plus intelligent que vous dans le but de se faire de l’argent sur votre dos.

    Seriez-vous d’accord ?

    Est-ce qu’à un moment donné ne vous rebelleriez-vous pas ?

    Je crois que oui et plus d’une fois, alors imaginez des animaux avec une certaine intelligence, certes plus faible que la notre mais bien présente.

    Le fait de les retenir contre leur grès est une frustration sans aucun doute, tout ça pour du fric et de l’animation, elle est belle la société !

    On dit ne pas savoir si l’homme descend du singe ou pas mais je crois que certaines personnes ne se rendent pas compte qu’elles sont plus proche du singe que de l’humain.

    Mettons leurs enfants à la place des animaux en cage….
    Ceci juste pour voir leur réaction, peut-être qu’à ce moment un déclic se fera dans leur tête ?

    Vive l’éternel et vivement qu’il fasse le ménage sur notre bonne terre !

    A tous ceux qui ne sont pas d’accord : A.V.F.F.

    L’éternel saura reconnaître le juste…..

  33. Laurent 4 mai 2014 at 11 h 48 min - Reply

    Le contenu de l’article est bien plus intéressant que son titre, digne des théories du complot, ne le laissait suggérer. Cette façon d’attirer le chaland est devenue la norme et je trouve ça dommage.

  34. Frite 6 mai 2014 at 13 h 57 min - Reply

    Avant de gueuler contre ceux qui sont en captivité et de vouloir « leur rendre leur liberté », réfléchissez que ces animaux ont imprégné un fonctionnement humain. Vous répétez tous la même chose (pauvre dauphin, leur rendre leur « liberté » nia nia nia) et c’est ridicule. Que vont-ils devenir une fois dans l’océan ne sachant pas chasser? L’homme a toujours eu besoin de spectacle et si ces dauphins sont malheureux, il s’agit d’améliorer leur condition ou d’inventer de nouvelles manières de faire pour leur apprendre leur tour. Voire accepter que l’on en utilise une partie pour nos spectacles. Songez quand même que c’est grâce à ces établissements, qui vous ont montré leur force et leur intelligence, que vous vous êtes intéressé aux dauphins, sans quoi vous en boufferiez peut-être sans la moindre culpabilité. Donc avant de protester contre ces dauphins en captivité, qui sont tristes certes mais c’est ainsi et ce n’est qu’une faible part de la population des dauphins, pensez plutôt à protéger ceux qui sont réellement en liberté (dauphin et autre). Ces animaux sont humanisés, c’est comme ça et c’est trop tard. Par contre un dauphin qui s’étouffe avec vos déchets, ça c’est pas normal. Protégez ce qui vaut la peine d’être protéger.
    A bon entendeur!!

    • Frite 6 mai 2014 at 14 h 01 min - Reply

      Et arrêtez de projeter votre mauvaise image de vous mêmes sur l’ensemble de l’espèce humaine. Regardez comment les dauphins chassent en pleine mer, vous verrez que ce sont de sacré enfoiré qui profitent également de leur supériorité sur les autres poissons. Il y a du bien et du mal partout, l’homme n’est pas un salaud à part entière.

  35. Nicole 28 mai 2014 at 11 h 24 min - Reply

    Un jour viendra où les animaux inverseront le processus d’amusement et nous éduqueront selon leurs règles !!!!!!

  36. Christine 29 mai 2014 at 8 h 41 min - Reply

    je ne suporte pas de voir les animaux dans les zoos, parc aquatique et encore pire les corrida. je ne comprend pas pourquoi l humain veux prendre l animal pour un jouet. le soucis c est que tant qu ils reusiront a attirer des enfants on ne pourra pas arreter cette marthirisation enver l animal.

  37. julien 9 juin 2014 at 22 h 36 min - Reply

    Oui c’est une honte !
    Honte a nous humains et a notre sens etroit de la compassion animaliere…
    …je l’avoue je me suis rendu 1 fois a Antibes voir ces magnifiques creatures qui nous fond rêver.
    Et vous saver quoi… pendant le spectacle des dauphins… j’été pris de degout et je l’ai même dis a mon epouse de l’epoque. J’avais qu’une hate… que cette chose s’arrete.
    Laissons les traquillent bon sang !
    Nous ne connaissons presque rien de leurs vies… la vrai… dans les océans.
    Ce sont les créatures les plus inteligentes après nous sur cette planète. Au 21 siecles nous n’avons toujours pas réussi a dialoguer et decripter leur languages…. incroyable… surtout quand on c’est que sur l’echelle de complexité des languages de 1 a 12 l’anglais par exemple et au niveau 6 et celle des baleines a bosse de 11.
    Alors respectons et apprenon d’eux.
    (Et dire que on veux contacter des extra terreste…c’est mal barrer je vous le dis)

    Je soutien et m’insurje contre cette esclavagisme révoltant.

    A nos camarades les cétacés.
    Julien.

  38. Dominique 12 juin 2014 at 10 h 29 min - Reply

    Je travaille avec une asociation qui eduque les enfants dans les ecoles sur les cetaces dans leur environnement. L’assoc Mon Ecole Ma Baleine a son siege en Guadeloupe et plusieurs antennes dans d’autres iles et des liens avec beaucoup d’autres assoc de protection et d’observation des mammiferes marins en liberte. Ce quej’ai remarque au cours de nos interventions en milieu scolaire (de la maternelle a la termainale), c’est la comprehension qu’ont les enfants de la forme d’esclavagisme qu’est le travail force des cetaces dans les parcs aquatiques. Il n’y a qu’a leur presenter la vie des mammiferes marins dans leur environnement propres pour que les enfants eux memes posent les bonnes questions , du genre: « alors comment peuvent-ils survivre, etre heureux en captivite ? ». Sans exception, a la fin d’une intervention de deux heures (diaporamas et films sur l’anatomie et le mode de vie des cetaces), les enfants disent qu’ils n’iront plus ou pas voir des dauphins et orques en captivite, qu’ils eduqueront les adultes, qu’ils feront attention a moins polluer. Le message doit atteindre les enfants d’abord.

  39. Sonam tenzin 18 juin 2014 at 22 h 17 min - Reply

    Magnifique. Quel cœur, quelle intelligence du cœur! Merci pour eux, et propageons ce témoignage généreux et avisé. Bien amicalement avec mon admiration.
    S. T.

  40. Maurice 30 juin 2014 at 7 h 59 min - Reply

    Bonjour à tous,
    Sur une chaine allemande diffusée dimanche 29 juin 2014,il y passait une reportage sur les orques qui sont sensés amuser les touristes et de leurs attaques sur les dresseurs.J’ai été scandalisé par ce que j’ai vu et entendu.Comment peut on faire de telles chos sur ces merveilleux animaux.Pourquoi les pouvoirs publics ne réagissent-t’il pas ?
    Il faut boycotter les zoos et parcs animaliers.
    L’esclavage est aboli pour l’humain ? Alors pourquoi en fait-t’il de même avec les animaux? Les humains sont tellements Cons parfois et égoistes.
    Merci de m’avoir lu

  41. roudaut 9 juillet 2014 at 22 h 37 min - Reply

    Pour moi, quand sea world se défend c’est comme quand Coca et Mac do disent que leur produits ne sont pas dangereux pour la santé.
    Ou comme quand Nestlé nous dis qu’ils permettent au pays sous développé d’avoir de l’eau potable (Nestlé et le business de l’eau en bouteille). Nous sommes naïfs et cons. J’entends toujours dire « à force de regarder des reportages tu ne mangeras plus rien » bien sure que si ! C’est juste que je ne donnerai plus d’argent à certain qui ne mérite pas leur pouvoir.

    Ouvrons un peu les yeux, ce sont des entreprises qui font des millions de dollars. .il y a trop d’intérêts en jeux pour qu’ils disent la vérité. .

    Nous avons tellement la prétention d’être l’espèce la plus importante, pourtant si demain nous venions à disparaître, le monde continuerai de tourner.
    Je suis humaine et pourtant je hais les hommes. .j’aimerais tellement qu’on réalise les choses et qu’on se lève et qu’on cri notre dégoût !

    Continuons à parler de ses sujets, partageons ! Pour que les gens apprennent à s’informer !

    Sauvons les animaux en captivité !

  42. sabrina 13 juillet 2014 at 11 h 33 min - Reply

    Les dauphins on toujours etait ma passion et c’est pour cela que j’ai toujours refusé d’aller assister a un spectacle dans un delphinarium. S’est animaux sont sencés être sauvages et non des esclaves pour le plaisirs de nos yeux.

  43. Fanny 10 septembre 2014 at 10 h 04 min - Reply

    Pourquoi ne pas lancer une pétition avec ton témoignage, qui ferait le tour du monde, pour la fermeture de ces centres barbares?
    avaaz.org
    change.org
    allout.org
    Il y en a sûrement d’autres encore…
    Je suis sûre que ça marcherait
    Je te soutiendrai avec plaisir

  44. fab 30 octobre 2014 at 18 h 22 min - Reply

    Tres bel article merci pour eux

  45. Jessica 31 octobre 2014 at 2 h 41 min - Reply

    Bonjour, pour moi les cétacés sont des créature parmis celle que je préfère. C’est Grace a ces témoignage la que je réalise a quel point ces animaux sont triste. Je réalise que a tout les jours que ce sont des animaux intelligent. J’ai récemment lue que les orques étaient capable d’apprendre et de reproduire les clic des dophins ce qui prouve une très grande intelligence. C’est bien comme témoignage et il faut continuer dans se sens. Il faut continuer a montrer que c’est mal de les garder en liberté. Ce sont encore une fois des animaux intelligent doté d’une grande compassion.

  46. Patchoulia 9 novembre 2014 at 14 h 23 min - Reply

    Je constate avec « plaisir » que cet article fait réagir. Je suis bien évidemment contre la maltraitance animale qu’elle soit physique ou morale, et depuis toute petite j’espère consacrer ma vie à leur protection En revanche je suis assez surprise des amalgames qui peuvent être fait. J’ai moi même fait des études concernant les animaux et la protection de l’environnement et tous les parcs animaliers sont loin d’être des lieux d’horreurs ou les animaux sont maltraités. Il faut savoir que la plupart de ces animaux sont nées en captivité et n’ont donc aucunes chances de se réadapter à la vie sauvage. Certains parc se consacrent à récupérer des animaux issues de trafique, ou détenues illégalement qui ne peuvent dés lors plus vivre sans l’intervention de l’homme. De plus ces animaux sont un réservoir de patrimoine génétique pour les espèces en voie de disparition que se retrouve confronté aux problèmes de consanguinités. Attention je suis loin de dire que tout les établissement présentant des animaux sont irréprochables, mais il faut savoir faire la part des choses. Dire simplement ces animaux seraient mieux dans la nature, est un peu simpliste et naïf. Même si dans le fond je suis d’accord, il faut se replacer dans le contexte actuel. Et puis si les espèces sont menacés c’est principalement à cause de la disparition ou de la dégradation de leurs habitats. Alors, à l’heure actuelle parfois les relâcher dans la nature c’est ne leur laisser qu’une infime chance de survie. Enfin une autre chose m’intrigue, beaucoup de gens se révoltent car ces grands cétacés intelligents, sont populaires. Pourtant beaucoup d’animaux bien plus proche de nous sont élevés dans des conditions exécrables. Les cochons par exemple, qui sont, contrairement à la croyance, très intelligents sont placé dans des loges ou ils ne peuvent pas se retournés. Mais faut-il tenir compte uniquement de l’intelligence de l’animal, les poules en batterie ne seraient donc pas impactées par leur situation ? J’en doute… Bref je suis loin de comprendre tous les enjeux, mais c’est loin d’être simple. J’espère que toutes les personnes révoltées feront un geste, à leur échelle, n’oublions pas que nous ne sommes pas impuissants, c’est en changeant nos habitudes que les choses vont évoluées.

  47. lilou 10 novembre 2014 at 14 h 50 min - Reply

    Je n’ai qu’une seul question à vous poser :
    Avez vous des animaux de compagnie? si c’est le cas ne sont ils pas aussi esclave? vous souhaitez protéger des dauphins en captivité, et vos poissons en aquarium? et vos oiseaux dans les cages? eux, du fait qu’ils soient moins « prestigieux » que le majestueux dauphin vous les oubliez.

  48. Hervé 3 février 2015 at 1 h 04 min - Reply

    Une équipe internationale a découvert que, contrairement aux autres populations de baleines à bosse qui, au sein d’un même bassin océanique, ont généralement des chants très similaires, les cétacés de la partie ouest et de la partie est de l’Océan indien émettent des vocalises très distinctes. Des biologistes de la Wildlife Conservation Society (WCS) et d’universités américaines et australiennes ont enregistré en 2006, à l’aide d’hydrophones, plus de 20 heures de chants émis par 19 baleines à bosse, réparties en deux endroits opposés de l’Océan indien : les côtes de Madagascar, d’une part, et trois sites de la côte ouest-australienne, d’autre part. L’analyse audio et visuelle de ces enregistrements révèle aujourd’hui que, sur les 11 ‘thèmes’ vocaux répertoriés pour ces deux groupes reproducteurs distincts, un seul était partagé. Soit un phénomène contraire à ce qui est habituellement observé. Suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Ne plus afficher « Dans l’hémisphère Nord, dans un même bassin océanique, les baleines ont des chants composés des mêmes thèmes. Mais les baleines du sud de l’Océan Indien ont des chants presque complètement différents. La raison de cette anomalie reste un mystère. Ce pourrait être l’influence de baleines chanteuses issues d’autres bassins océaniques, comme le Pacifique sud ou l’Atlantique sud, ce qui indique un échange d’individus entre océans qui est unique à l’hémisphère sud », explique Anita Murray, de l’Université du Queensland (Australie) qui a participé à l’étude publiée dans la revue Marine Mammal Science. « Ces comparaisons de chants complètent nos découvertes basées sur d’autres méthodes, comme les analyses génétiques, pour comprendre comment les différentes populations de baleines interagissent l’une avec l’autre », a déclaré le Dr Howard Rosenbaum, de WCS cité par Science Daily. « Nous avons ici un aperçu des différences de répertoire entre populations de l’Océan indien sur une seule saison. Une surveillance continue de ces chants pourrait nous donner de précieux renseignements sur ces échanges de chants », conclut son collègue Salvatore Cerchio.
    Un groupe de cinq dauphins élevés en captivité dans le parc animalier Planète Sauvage, à Nantes, a été surpris en train d’imiter le chant des baleines en plein milieu de la nuit… Les dauphins savent aussi chanter comme des baleines ! Une nouvelle étude menée sur cinq spécimens du parc animalier Planète Sauvage, à Nantes, révèle en effet chez ces cétacés une étonnante capacité à imiter ces sons en plein milieu de la nuit. Le personnel du parc affirme en outre que les dauphins n’ont jamais eu l’occasion d’entendre les bruits émis par les baleines à part dans un court passage de la bande sonore défilant pendant leur spectacle la journée. Suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Ne plus afficher Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont enregistré tous les sons émis par les dauphins pendant neuf jours et huit nuits, entre novembre 2008 et mai 2009. Les résultats, parus récemment dans la revue Frontiers in Comparative Psychology révèlent un panel de 25 séquences jamais entendues auparavant dont 1% ressemblent de manière frappante à des appels de baleine. Ces bruits étranges surviennent seulement pendant la nuit, entre minuit et 3 heures du matin lorsque les animaux sont au repos. Selon les experts, ce phénomène serait le résultat d’un langage parlé par les dauphins en dormant. Il est possible que les cinq cétacés se remémorent dans leur sommeil le spectacle quotidien imitant alors les quelques minutes du chant des baleines survenant dans la musique de leur représentation. Quoiqu’il en soit, cette nouvelle découverte ouvre de grandes perspectives pour les futures études sur les processus d’apprentissages et les représentations mentales chez les dauphins.

  49. corel 10 août 2015 at 20 h 13 min - Reply

    Comment peut on faire pour arrêter tout ça ??????
    Merci beaucoup pour votre témoignage

  50. esposito 25 août 2015 at 1 h 13 min - Reply

    J aime les animaux libre dans leur milieu naturel. Je suis contre les parcs et delphinarium ou les pauvres animaux :ourques,dauphins et autres sont traités comme une vulgaire marchandise comme des esclaves, à des fins pécuniaires et commerciaux. Je dis stop à l esclavagisme animalje dis qu il faut respyla vie animale et laissez les animaux vivre leur vie dans leur milieu naturel! ! Stop à la souffrance animale pourquoi affamer des animaux? ??C est ignobleeeeee

  51. Lydia Martinez 9 octobre 2015 at 13 h 21 min - Reply

    Mille bravo et un immense merci pour votre courage pour avoir écrit cet article !!!

  52. Didier 10 octobre 2015 at 7 h 39 min - Reply

    Bonjour à tous,
    Se dresser contre ses employeurs est très courageux, surtout lorsque cela remet tout le système de captivité des dauphins et orcs en cause…
    Le truc, c’est la taille de l’aquarium qui est trop petit qui pose problème… Eduquer des animaux même s’ils ont un peu faim n’est pas trop méchant à mon avis… On a rien sans mal et c’est valable aussi pour nous… Je m’occupe aussi d’animaux mais ils sont domestiques et peuvent être adopter; là, si on ne les garde pas dans des centres spécialisés, c’est la fin du contact des dauphins avec le grand public; donc je ne suis pas persuadé qu’il faille arrêter le dressage.
    Merci, en tout cas, pour cet exposé vraiment très intéressant!!…

  53. Joëlle Couturier 10 octobre 2015 at 14 h 44 min - Reply

    Amis animaliers,
    Je haïs les zoos, je déteste les humains qui vivent, s enrichissent de l exploitation des mes amis les Animaux !!! Un innocent animal en cage est égal à une personne en prison !!! Pire encore !! L homme sait pourquoi il est emprisonné bien souvent c est qu’ il s est mal conduit !!! Mais un Animal !! Lui il est enfermé sans n avoir rien fait de mal ! Même s il est très intelligent je pense qu’ il ne comprendra jamais pourquoi il est si injustement captivé !!! C est une honte !! Je n ai pas de mot !!! L humain a un cerveau ? Mais n est pas intelligent pour pour deux sous ! Et ne l utilise pas à bon escient !! Je rappelle quand même que l esclave est abolie !!! Les Animaux enfermés, exploités ! C est de l esclavage !! Quelle honte pour l humain de faire ce qu’ il est capable de faire !! Pauvres Animaux, moi je vous aime, je vous respecte, si je pouvais changer cette mentalité je le ferais

  54. Véronique 10 octobre 2015 at 19 h 50 min - Reply

    Le problème c’est que l’on peut faire la même réflexion au sujet de tous les animaux captifs et même au sujet de l’humain. L’Humain aime enfermer les choses pour les avoirs sous les yeux et il s’enferme lui même !

  55. farge 28 novembre 2015 at 14 h 32 min - Reply

    Merci pour cette article, j’espère qu’il fera le tour du monde pour informer le plus de gens possible sur ces parcs et le non respect des animaux. C’est honteux qu’à notre époque on en soit toujours la.

  56. Guedj Sandrine 28 novembre 2015 at 19 h 38 min - Reply

    Mieux vaut tard que jamais ! Effectivement il n est jamais trop tard pour corriger ses erreurs ! Merci de votre honnetete d aujourd hui et maintenant aider ceux se battent pour fermer ces prisons a fric et remettre tous ces magnifiques etres dans leur milieu naturel, en liberte !

  57. Dauriac 28 novembre 2015 at 21 h 26 min - Reply

    Je trouve génial que vous ayez eu le cran de diffuser ces informations sur votre vécu au SeaWorld et sur les autres delphinariums. Merci.
    Pour info : j’ai 25 ans. Et je n’ai jamais été voir de spectacle de dauphins ou orques ou otaries… même plus jeune.
    Pourquoi ? : j’étais déjà consciente de cette réalité de souffrance pour ces animaux, même si cette réalité avait des formes de « dessus d’iceberg » par rapport à celle qu’elle a ce soir. Grace à votre blog j’ai pu comprendre la partie immergée de celui ci. Merci.

  58. tana 29 août 2016 at 11 h 25 min - Reply

    bonjour
    je crois ce que dit ce dresseur, il suffit simplement de se demander  » POURQUOI A T-ON BESOIN D’ENFERMER LES ANIMAUX ? LA REPONSE C’EST pour FAIRE DE L’ARGENT SUR LE DOS DES ANIMAUX POUR L’ATTRACTION DES HUMAINS, C’EST UNE ACTIVITE HUMAINE QUI CONSISTE A PAYER POUR REGARDER DES ANIMAUX FAIRE DES LOOPINGS ET AUTRES, DE L’ESCLAVAGE D’ANIMAUX.
    ET SI NOUS METTIONS DES HUMAINS A LA PLACE POUR QUE LES ANIMAUX NOUS REGARDENT DANS NOS CAGES ET AUTRES POUR LEUR PLAISIR!!! les humains utilisent le prétexte de sauver des animaux en voix de disparition
    HORS LA NATURE EST TRES BIEN FAITE, ILS N4ONT PAS BESOIN DE NOUS MAIS NOUS LES HUMAINS NOUS PRETENDONS DETENIR LA VERITE ULTIME SUR TOUT CE QUI NOUS ENTOURE ET NOUS DENATURONS TOUT SOIT DISANT POUR LE BIEN, MAIS LE BIEN DE QUI???? l’homme se prend pour dieu, pour le plus intelligent du règne animal, AH BON,,,CES ANIMAUX ET D’AUTRES N’ONT PAS BESOIN DE NOUS PAR CONTRE C’EST NOUS QUI AVONS BESOIN D’EUX, NOUS HUMAINS FERIONS MIEUX DE NOUS OCCUPER DE NOTRE SOCIETE SORTIR NOUS MÊME DE NOTRE ESCLAVAGE SOCIETALE, COMMENT POUVEZ VOUS PRETENDRE QU’UN ANIMAL A BESOIN D’ETRE ENFERME EN CAPTIVITE POUR ETRE SAUVE????? L’HOMME SE PREND POUR PLUS INTELLIGENT ALORS QU’IL EST LUI MÊME ESCLAVE DE SA CONDITION DANS CETTE SOCIETTE MATERIALISTE, ANARCHISTE, EGOISTE.
    LA TECHNOLOGIE EVOLUE, MAIS L’HOMME REGRESSE, AU BAS DE L’ECHELLE DE L’EVOLUTION.
    L’ÊTRE HUMAIN SE DESHUMANISE POUR FAIRE PLACE A UN ESCLAVE BIEN DOCILE, QUI LUI MÊME ASSERVIRA LES ANIMAUX OU MÊME SON PROCHAIN…
    EST CE QUE LES ANIMAUX VOUS ONT DEMANDES DE LES ENFERME?
    CHACUN SON MILLIEU, NOUS FERIONS MIEUX DE NOUS OCCUPER DE NOS GENERATIONS FUTUR ( LES ENFANTS)
    je suis toujours en colère de voir des animaux en captivité!!!!

  59. Martineau 12 décembre 2016 at 19 h 32 min - Reply

    J’aime les cétacés:je voudrais en faire mon métiers.Je trouve sa dommage d’enfermer et de emprisonner des animaux aussi magnifiques.Je voudrais les défendre mais je ne peux rien faire pour l’instant.

Leave A Comment