Le langage des dauphins un jour décrypté ?

Home/Ethologie,  Actualités/Le langage des dauphins un jour décrypté ?

Le langage des dauphins un jour décrypté ?

Le Cymascope et la question du langage des dauphins

Comprendre le langage des dauphins est-il un rêve proche de devenir réalité ? Photo de  Willy Volk

Le Cymascope est un instrument d’enregistrement audio totalement nouveau dont l’utilisation pourrait permettre de décrypter le langage des dauphins. C’est du moins ce que croient les deux scientifiques qui l’utilisent actuellement pour établir une base de données du vocabulaire des dauphins…

Pour la biologiste marine Kathleen Dudzinski, les dauphins possèdent un véritable langage. Pour distinguer une syntaxe, il faut cependant écouter leurs vocalisations au ralenti, car les messages qu’ils s’échangent sont “dix fois plus rapidement émis et décryptés” que les nôtres. S’ajoute à cela le fait que le delphinais utilise un répertoire très riche de sons (sifflements, clicks, etc.) dont la fréquence est souvent inaudible pour l’oreille humaine. Ecoutez un extrait en cliquant sur le bouton lecture du lecteur ci-dessous :

Deux théories se sont opposées quant à l’essence de ce langage. Premièrement, celle du soviétique Vladimir Markov, qui faisait des vocalisations des sons abstraits. Deuxièmement, celle dite “des Américains”, qui défend l’idée que le langage des dauphins se base sur les images produites par l’écholocation.

Aujourd’hui, un instrument révolutionnaire va peut-être prouver que cette seconde théorie est effectivement la bonne… et, qui sait?, nous permettre d’entrer en communication avec les dauphins.

Le langage des dauphins

Grâce à leur sonar, les dauphins peuvent “voir avec les sons” : ils forment ainsi des images sonores des objets qui les environnent. Les scientifiques pensent que ce sont ces images qui constituent l’équivalent delphinais de nos mots.

Le système de communication sonore chez les dauphins

Ces images sonores sont bien différentes de celles qu’on trouve sur un écran de radar. Elles s’inscrivent dans des séquences sonores en trois dimensions et, jusqu’ici, les scientifiques ne disposaient d’aucun instrument capable de les enregistrer.

Le Cymascope pour décrypter le langage des dauphins

Le Cymascope change la donne. Inventé par l’ingénieur acoustique anglais John Stuart Reid, cet appareil produit des empreintes audio-visuelles haute fidélité et représente un instrument potentiellement révolutionnaire dans le déchiffrage du langage des dauphins : une “Pierre de Rosette” selon les dires de ses créateurs.

La communication chez les dauphins et le principe du cymascope. Copyright: Jack Kassewitz/John Stuart Reid

“Maintenant que les pépiements, les clicks et les sifflements des dauphins peuvent être convertis en cymaglyphes, nous possédons un outil important pour décrypter leurs significations." John Stuart Reid et Jack Kassewitz espèrent ainsi établir une base de données du vocabulaire des dauphins.

Etablir une base lexicale du langage des dauphins

Pour cela, ils choisissent un objet courant de l’environnement des dauphins, par exemple une éponge. En captant l’écho produit par l’écholocation, ils peuvent conclure que le cymaglyphe recueilli est (en théorie) celui qui signifie “éponge”.

Comment établir une base du vocabulaire des dauphins ?

L’objectif ultime visé par cette recherche est de constituer une base de données assez conséquente pour tenter d’établir un véritable langage interspécifique avec les dauphins.

Parlerons-nous un jour aux dauphins ?

Depuis les années 1960, un grand nombre de projets ont été mis en œuvre, soit dans le but d’apprendre à parler aux dauphins, soit dans celui de déchiffrer leur propre langage. Mais force est de constater qu’à l’heure actuelle aucun d’entre eux n’a abouti. Un de leur principaux travers a été de se baser sur le langage des signes… alors que les dauphins n’ont pas de mains ! Ceci aboutit à une communication unilatérale (lire l’interview de Ken LeVasseur).

Cymaglyphes des vocalisations d'un dauphin adulte (à gauche) et d'un jeune dauphin (à droite). Copyright: Jack Kassewitz/John Stuart Reid

De plus, les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur le fait que les dauphins ont un langage similaire au nôtre. Par exemple, l’éthologue George Bateson ne croit pas que “les dauphins possèdent ce qu’en linguistique humaine on pourrait appeler un “langage”. Je ne pense pas qu’aucun animal dépourvu de mains serait assez stupide pour en arriver à un mode de communication aussi inadapté : pourquoi utiliserait-il une syntaxe et un système de catégorie ne visant que les choses qu’on peut manipuler ?

Les débats sont loin d’être clos. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle technologie apporte des espoirs qui laissent rêveur… et produit de belles images des vocalisations des dauphins.

Vidéo de démonstration (musicale) du Cymascope :

Partager:

Share This Story, Choose Your Platform!

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

Leave A Comment