Dauphins du Japon : L’Avant Et L’Après-The Cove

Home/La Dolphin Connection en action, The Cove,  Actualités/Dauphins du Japon : L’Avant Et L’Après-The Cove

Dauphins du Japon : L’Avant Et L’Après-The Cove

Le Film Qui Fait La Différence

Avec The Cove, le secret de la petite baie de Taiji a enfin été dévoilé. Que s’est-il passé exactement depuis la sortie du film à l’été dernier ?

Agir pour faire cesser le massacre des dauphins des Japon

The Cove est sorti le 30 juillet 2009 aux Etats-Unis. Très rapidement, il a entraîné des actions bénéfiques à la cause des dauphins du Japon. Le premier en date est venu de Broome, en Australie, qui est la ville jumelle de Taiji. Suite à une pluie de courriels, de courriers, de fax, d’articles et de coups de téléphone, une réunion exceptionnelle du Conseil Municipal s’est tenue le 22 août. Au cours de cette dernière, la suspension des liens de jumelage avec Taiji a été adoptée, “tant que les massacres de dauphins n’auraient pas cessé”.

Cette première victoire a commencé à faire parler de Taiji au Japon ! Rapidement, nous avons même commencé à espérer que la bataille avait été remportée. En effet, le 1er septembre – date d’ouverture de la chasse aux dauphins – la petite baie de Taiji était déserte : ni pêcheurs, ni dauphins. Les massacres avaient-ils pris fin ?

Une mauvaise nouvelle nous est néanmoins parvenue de Taiji quelques jours plus tard : les pêcheurs avaient encerclés un groupe de petits cétacés dans la baie. Le lendemain, ils en avaient revendus une partie aux delphinariums… en avait relâché une autre… et massacré une dernière. les dauphins relâchés étaient des Tursiops truncatus – comme Flipper. Ceux qui étaient partie en direction de l’abattoir étaient des globicéphales – les mêmes que ceux qui meurent chaque année aux îles Féroé.

Voici donc que les pêcheurs jouaient sur les mots de la déclaration de Broome : pas de massacres pour les “dauphins” du type Flipper, mais aucune pitié pour les autres. Or, c’est évident : les globicéphales sont eux aussi des dauphins !

ReportageAlJazeerasurTaiji_thumb

Le Temps Que Les Choses Se Tassent…

Autre mauvaise nouvelle : en octobre, Broome est revenue sur sa décision : suite à des actes racistes envers la population d’origine japonaise (1), la ville a décidé de renouer ses liens de jumelage avec Taiji… et a expliqué que sa décision avait été mal comprise ! Cette décision était de très mauvaise augure. Certes, aucun Tursiops n’avait été massacré depuis plus d’un mois. Mais combien de temps allait-il s’écouler avant que la boucherie ne reprennent pour tous les cétacés capturés à Taiji ?

A partir du mois de novembre, des reporters et célébrités impliquées dans la cause des dauphins du Japon ont pu témoigner de la reprise des massacres… Bien sûr, les pêcheurs de Taiji appliquaient toujours la loi du secret, s’isolant dans la petite baie pour que rien, ou presque, ne filtre de leurs activités. Le constat était pourtant là : après une accalmie due à la pression internationale, les tueurs de dauphins avaient repris du service. Que faire aujourd’hui pour mettre un terme définitif à ces pratiques abjectes ?

(1 : Les propos racistes envers les Japonais, en plus d’être stupides et réducteurs, desservent clairement la cause des dauphins. L’exemple de ce qui s’est passé à Broome en est bien la preuve, et c’est pourquoi, je ne les tolérerai jamais sur ce site.)

Menaces Et Intimidations

J’en suis persuadé, de même que toutes les personnes qui prennent part à la défense des dauphins du Japon : The Cove reste la meilleure arme de combat pour stopper les massacres. D’autant plus que le film a reçu, le 8 mars 2010 (soit pile une semaine après la fin de la saison de chasse de dauphins), la distinction suprême de l’industrie cinématographique : l’Oscar du Meilleur Documentaire.

Ric O'Barry a la cérémonie des Oscars 2010

Grâce à cette récompense, The Cove a enfin pu trouver un distributeur au Japon : alors que personne ne s’était déclarait intéressé jusque là, la boîte de distribution Unplugged a acquis les droits de diffusion au Japon ! On pouvait penser que l’essentiel était fait… Le film devait être projeté dans l’archipel à partir du 26 juin. Mais c’était sans compter sur la hargne de ceux qui veulent à tout prix empêcher que le film soit connu des Japonais !

Des groupuscules nationalistes se sont ainsi mis à harceler, directement et très violemment, le distributeur japonais, ainsi que les propriétaire des salles de cinéma voulant projeter le film. Manifestations, coup de fils haineux, menaces et intimidations ont fini par avoir raison d’une, puis deux, puis trois salles de cinéma… Rapidement, on a appris que l’ouverture du film n’aurait finalement pas lieu : plus aucune salle sur la vingtaine prévue ne voulait prendre le risque de diffuser The Cove !

Il fallait réagir au plus vite. Première chose : Ric O’Barry et l’équipe du film ont décidé de diffuser gratuitement The Cove sur leur site Internet. Deuxième chose : ils ont continué leur action, sur place, pour tenter de convaincre les salles de cinéma de diffuser le documentaire malgré les menaces. Et ce travail a porté ses fruits : Save Japan’s Dolphins et le distributeur Unplugged ont réussi à convaincre plusieurs cinémas de prendre le risque de subir la vengeance des ennemis des dauphins. Résultats : le film devrait être projeté dans au moins 6 salles à partir du 3 juillet prochain.

Mais les nationalistes sont loin d’avoir dit leur dernier mot, loin de là. Tout récemment, après avoir harcelé le propriétaire d’une salle de cinéma de Yokohama, ils s’en sont pris à la mère de ce dernier. Une dame âgée qui n’a absolument rien à voir avec la distribution du film ! Dans cette vidéo, vous pouvez la voir se faire harceler, jusque dans son domicile :


Ric O’Barry et l’équipe de Save Japan’s Dolphins ont bien sûr proposé aux nationalistes de les rencontrer, pour discuter calmement. Mais ces derniers ont systématiquement refusé, préférant jouer les brutes pour empêcher que le film soit diffusé. Voici ce que déclare Ric :

Personnellement, je pense qu’ils sont payés pour ce qu’ils font et qu’ils n’ont pas vraiment d’opinion sur le sujet. Leur seul but est d’empêcher les gens de connaître la vérité, quoi qu’il en coûte.

Pour atteindre ce but, il est clair qu’ils – et ceux qui les financent – ne vont pas s’arrêter, et notre distributeur au Japon est petit et n’a qu’un budget très limité. L’association Earth Island nous aide en assurant une partie de la promotion et de la sécurité, mais nous aurons besoin de beaucoup plus si nous voulons étendre la projection du film au delà des 6 salles de cinémas prévues. Il y a 17 cinémas qui attendent en ce moment même de savoir ce que l’on peut faire.

Opération “dauphins Du Japon”

Pour soutenir Ric O’Barry, Save Japan’s Dolphins et tous ceux qui luttent, jour après jour, pour assurer la diffusion de The Cove au Japon, je vous invite à participer à partager ce billet, à le commenter, à le publier sur vos propres sites et blogs si vous en avez (en indiquant la source pour que ceux qui veulent agir sachent où aller), et le télécharger au format PDF.

Enfin, et surtout, dans le prochain billet, qui sera le dernier de cette série, je vous expliquerai précisément comment va se dérouler l’Opération dauphins du Japon. Pour ceux qui décideront d’y prendre part, nous vous réservons plusieurs petites surprises en remerciement, donc ne le ratez surtout pas !

Si ce n’est déjà fait, vous pouvez rejoindre la newsletter Action pour les dauphins grâce au formulaire ci-dessous pour être tenu au courant des prochains événements au plus tôt. Quoi qu’il en soit, merci pour tout ce que vous faites pour faire la différence à Taiji !

Cet article fait partie d’une série. Cliquez sur les liens ci-dessous pour avoir accès aux articles précédents :

1. dauphins du Japon : Que Se Passe-t-il Exactement Dans La Baie De Taiji ?
2. dauphins du Japon : Les Personnes Qui Agissent Sur Le Terrain, A Taiji et Au Japon
3. dauphins du Japon : L’Avant Et L’Après-The Cove
4. dauphins du Japon : Ensemble, Faisons La Différence !

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

25 Comments

  1. Guy Verdier 1 juillet 2010 at 16 h 26 min - Reply

    Merci Pierre !

    J’ai relayé sur Euro Citoyens…là : http://tous-citoyens.forumchti.com/les-animaux-et-nous-f39/dauphins-du-japon-lavant-et-lapres-the-cove-t5896.htm#18050

    C’est scandaleux et nous devons le dénoncer…

    Amitiés

    • Pierre & La Dolphin Connection 1 juillet 2010 at 17 h 03 min - Reply

      @Guy : Merci ! 😀

      @Joel : Le boycott en tant que tel n’est pas la stratégie défendue par Ric O’Barry et Save Japan’s Dolphins. En effet, les pêcheurs et groupuscules à leur solde ne sont qu’une minorité de la population japonaise. Ensuite, d’un point de vue individuel, rien ne nous oblige à acheter japonais… 😉

  2. revdherbear 1 juillet 2010 at 16 h 31 min - Reply

    C’est formidable que Ric O’Barry et sa persévérance continuent de maintenir la pression car il est évident que les lobbies de la mort chercheront toujours à s’organiser pour contre-carrer les initiatives et les contre-attaquer.
    C’est un de ces hommes extraordinaires qui font avancer le monde.
    Bravo et merci, ça fait du bien.

  3. Joel 1 juillet 2010 at 16 h 53 min - Reply

    Tout simplement effarant,tout comme pour la chasse a la baleine. A croire que seul l´argument economique porte, pourquoi ne tout simplement pas lancer un appel au boycott des produits Japonais? Le Japon, faut´il le rapeller, est l´un des premier exportateur d´automobiles…

  4. Christine colin 1 juillet 2010 at 18 h 13 min - Reply

    J’éspère que vous allée gagnée la bataille pour sauver tous ses dauphins au japon. Il faudra continué le combat. Bisous a tous

    Christine

  5. Joel 1 juillet 2010 at 18 h 33 min - Reply

    En reponse au precedent post sur le boycott, il me semble personellement que nous n´ayons malheureusement aucun autre moyen de pression. Les films et documentaires ont un effet educatif, et ont donc besoin d´une generation au moins pour porter leurs fruits. Serat´il trop tard? Surprenant que la voie du boycott ne soit pas suivie, l´argument de la minorité de pecheurs (tres discutable en ce qui concerne la peche a la balaine et sa consommation rependue dans la population) me parait bien leger. De plus, il me semble que de ne pas acheter Japonais sans en fournir la raison n´aura strictement aucun impact sur la protection de ces especes menacées, car sera evidement interprété au Japon comme une baisse conjoncturelle de la demande.

    En tout cas, felicitation pour vos actions.

  6. Nadia 1 juillet 2010 at 18 h 35 min - Reply

    Comment se fait-il que la police ne soit pas intervenue pour punir les harceleurs de cette pauvre femme ? les témoins ont-ils eu peur de la prévenir ?

  7. jean-loup 1 juillet 2010 at 18 h 51 min - Reply

    Je ne comprends décidément pas, pourquoi ,le Japon ,a besoin de tant de ressources, provenant des mers et océans du globe.( baleines,dauphins,thons rouges,tortues marines,etc…)
    Vu du ciel,le japon est tellement petit,comparativement à certain pays,ou continents, ou la FAIM règne en maîtresse absolue. Le Japon a pourtant les moyens, et le savoir nécessaire, pour pratiquer l’élevage de poissons!! ( solution qu’ils devront adopter,de toute façon,lorsque toutes les ressources marines seront épuisées!!!!!!!!!!!!!!!!! )

  8. christie 1 juillet 2010 at 22 h 51 min - Reply

    on ne comprend rien à la vidéo dommage qu’elle ne soit pas sous titrée…
    Ce sont les nationalistes que l’on voit avec des banderolles devant la maison de la pauvre dame ?

  9. christie 1 juillet 2010 at 22 h 51 min - Reply

    on ne comprend rien à la vidéo dommage qu’elle ne soit pas sous titrée…
    Ce sont les nationalistes que l’on voit avec des banderolles devant la maison de la pauvre dame ?

  10. Line 2 juillet 2010 at 11 h 22 min - Reply

    Il faut en paler sur internet partout dans tous les sites les plus visités…on arrivera à gagner la bataille.
    Les dauphins sont adorables et très intelligents, les criminels qui les exploitent seront punis car j’espère beaucoup plus dans la justice divine que dans la justice humaine !
    Honte aux Japonais ! je boycoterai leurs restaurants , tous leurs produits , tant que durera cette cruauté au Japon !

  11. Pierre & La Dolphin Connection 2 juillet 2010 at 12 h 06 min - Reply

    @Joel: J’avoue que votre point de vue est très sensé. En même temps, qui pourrait organiser une telle action ? Et comment serait-elle perçue par la grande majorité des Japonais qui ne mangent ni dauphin ni baleine (reste le thon rouge, c’est vrai) ? Ce sont des questions épineuses, auxquelles je n’ai pas de réponse ! Comment vous voyez la chose ?

    @Nadia: Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de témoins, ils semblent se trouver dans un quartier résidentiel.

    @Christie: C’est dommage en effet, j’aurais moi aussi bien aimé comprendre ce qu’ils racontent ! Mais ce sont bien les nationalistes appartenant aux groupuscules en question que l’on voit sur la vidéo. La source de cette vidéo est sûre : je l’ai eu de Ric O’Barry.

  12. Manu-est-la 2 juillet 2010 at 13 h 43 min - Reply

    Je suis également très touchée et très en colère contre ses actes barbares depuis que j’ai vu The Cove au cinéma. D’autant plus que depuis petite j’ai toujours été très atiré par le Japon.
    Il faut faire la part des choses. La plus part des japonais ne savent absolument pas la vérité. Ca na sert à rien de lancer un boycott contre leurs produits, car l’explication donné au japonais serait tout autre et donc n’aura aucun impact.
    Après je n’ai pas de solution miracle.

    Bon courage à tous !

  13. fleur 2 juillet 2010 at 14 h 50 min - Reply

    Bravo à ceux qui luttent sur place! Tous mes encouragements pour faire connaître la vérité aux populations…
    J’ai tout de même une question : les « tueurs de dauphins », sont-ils des gens pauvres qui n’ont que ce revenu et pour qui cette pratique est une survie, ou sont-ils des gens bien aisés qui en veulent toujours plus?
    Merci

  14. Joel 2 juillet 2010 at 17 h 07 min - Reply

    @Pierre: La majorité fera pression sur leur minorité. Comment je vois la chose: un bon debut serait de mettre en ligne sur le site un formulaire a renvoyer par exemple aux concessionaires de voitures Japonaises, spontanément ou bien en retour a leur publicités, stipulant par exemple: En signe de protestation envers les atteintes a la diversité biologique (DAuphins, Thons, baleines), je sousigné X n´achetera pas de voiture X tant que ces pratiques ne seront pas legalement interdites au Japon.

    Une autre formulation eventuellement plus detaillée serait evidement possible, en esperant un effet boule-de-neige sur internet, qui sait…

  15. Pierre & La Dolphin Connection 2 juillet 2010 at 17 h 46 min - Reply

    @Manu-est-la: C’est un point de vue très juste. Je pense aussi que le boycott est un choix personnel et qu’il ne saurait faire l’objet d’un mouvement organisé par une association, sous peine de donner à cette dernière les allures d’un mouvement anti-japonais. Or, ce n’est pas le but ici.

    @Fleur: Je ne pense pas que les pêcheurs eux-mêmes soient richissimes. Ceci n’empêche pas qu’ils pourraient remplacer cette activité par une autre. Il y a au moins un exemple, à Futo, d’un pêcheur qui a complètement changé d’orientation après avoir participé à de nombreux massacres de dauphins. Tu peux lire l’article qui en parle ici : Des nouvelles du voyage de Ric O’Barry au Japon

    @Joel: C’est une solution envisagée par certains, en effet. Le problème, c’est qu’on punit le groupe entier pour atteindre quelques individus… ce qui n’est pas très juste. Comme je l’ai expliqué, je ne veux pas mettre en ligne un tel formulaire sur mon site car je ne prône pas le boycott (c’est le principe que j’ai, personnellement, décidé d’adopter, en accord avec les recommandations de Ric O’Barry et Save Japan’s Dolphins). Néanmoins, il existe peut-être d’autres sites qui ont de tels documents. Sinon, quelqu’un de motivé peut toujours créer un site sur le sujet…

  16. Ella 3 juillet 2010 at 15 h 59 min - Reply

    Pour ma part, j’ai envoyé plusieurs messages sur plusieurs blogs concernant les mammifères marins en particulier touché par la capture (dauphins, orques, etc.), il y’en a tellement ! Le plupart passent au moins une journée dans l’année dans un delphinarium, je pense que les premiers à avertir de ces massacres, ce sont ces amoureux. S’ils visionnent The Cove, ils comprendront plus facilement la raison du pourquoi il faut impérativement arrêter de financer pour aller voir les spectacles.
    J’ai évidemment demandé à faire passer le message à tous les blogs du même genre pour faciliter la tâche, parce que l’on se perd vite.

  17. indrani 3 juillet 2010 at 20 h 09 min - Reply

    félicitations à tous, pour votre courage, j’apporte tout mon soutien à Ric O’BARRY et son équipe pour leur combat

    Bonne chance

    Restons tous unis!!

  18. dalioune 3 juillet 2010 at 20 h 26 min - Reply

    bonjour,j’ai 14 ans et plus tard j’aimerais travailler avec les dauphins dans leur milieu naturel.J’aimerais participer a leur sauvegarde et mieux les connaitres.Connaissez vous quelles études ou quel parcours je doit faire pour faire se métier?Nésitez pas a me repondre ou me laissez des informations si vous en avez.Merci

  19. Pierre & La Dolphin Connection 4 juillet 2010 at 12 h 28 min - Reply

    @Ella: Merci ! 😉

    @dalioune: L’éthologie et la biologie marine peuvent t’amener à observer des dauphins sauvages.

  20. dalioune 5 juillet 2010 at 13 h 20 min - Reply

    d’accord merci beaucoup

  21. Maeli 10 août 2010 at 3 h 50 min - Reply

    LA VISION DES JAPONAIS
    Je vis actuellement au Japon donc, je souhaitais apporter quelques informations, sur la vision japonaise de « the cove ». Je soutiens moi même la cause des dauphins est essaye de discuter avec des japonais à propos de ça.
    Le film « the cove » est diffusés dans des petites salles en tout cas à Kyoto. Les japonais connaissent tous très bien ce film mais la plupart ne l’ont pas vu. La plupart des japonais disent que le film est faux du moins en partie et que c’est une manipulation contre le japon. Visiblement c’est le message que veux faire passer les medias, donc je pense également que la menace envers « les japonais » ne fait que renforcer leur grand esprit nationaliste et collectiviste et que personne n’arrivera à rien avec la menace et l’agressivité.
    Différentes critiques sont apportées au film par les japonais je vous fait par de quelques unes qui m’ont directement étaient donnés par des japonais donc je ne sais pas d’où viennent ces infos:
    – caméras caché donc pas légal
    – les images ont étaient coupés et recollés véhiculant de faux messages (ex: la fille qui pleure face au massacre c faux, les « gens du film » ont insulté les villageois afin de pouvoir les montrer enragé et repoussant les cameras, etc.)
    – les techniques de pêches sont différentes maintenant les images sont vieille et cela est fait exprès pour donner une mauvaise image des japonais
    – a cause du film maintenant des gens vont là bas et lance des pierre et insulte les villageois même ceux qui n’ont pas de lien avec la pêche.

    Voilà quelques informations supplémentaires

    • Pierre Devreyer 10 août 2010 at 16 h 24 min - Reply

      @Maeli : Merci pour ces informations complémentaires. Il est toujours intéressant d’avoir un complément d’infos sur la façon dont le film est reçu sur place.

  22. sophie 28 juillet 2013 at 2 h 12 min - Reply

    Bonjour,
    Je trouve que si tous le monde agissent ensemble et se mobilisent pour arrêter ce massacre qu’ on fait au dauphins a Tajei au Japon on pourrait y arriver à mettre un terme à cette horreur qu’ont leur fait subir. Il ont droit de vivre comme toutes êtres vivants et méritent d’être respecter et non d’être tuées de cette façon si immorales dans une telle souffrance et que les personnes qui y participent à cette horreur devrait être jugées à la COUR CRIMINELLE POUR ATROCITÉS AUX CRÉTACÉS ET QUE LES PAYS QUI ONT DONNÉ LEUR VOTE DEVRAIENT EUX AUSSI D’ÊTRE POURSUIVIS POUR CE MASSACRE car c’est une horreur et une honte du Japon de tuer ces dauphins (cétacés) SANS DÉFENSE et qu’ils ne méritent pas qu’on les tuées ainsi. Ils n’ont pas demandées d’être tuées ainsi et non d’être mis en captivités dans les parc aquatiques. J’espère qu’on pourra y mettre un terme à ce massacre bientôt. Car il faudrait que les personnes prennent conscience du mal qu’ils fait à cette espèce qui ne mérite pas ça. Ils faudrait une pétition dans le monde pour arrêter ce massacre.

    Bonne chance à tous

  23. Guillaume 23 septembre 2014 at 19 h 05 min - Reply

    BonJour à tous,

    Tout d’abord je souhaiterais préciser que je soutiens parfaitement la cause de the Cove et des dauphins. Je suis de tout cœur avec les commentaires précédents.

    Toutefois je me permets de poser une questions qui me taraude. En quoi la pêche du dauphin est elle plus choquante que celle des autres espèces en mer ? Thon, espadon, requin, etc.

    Certes ils sont mignons et gentils, mais est ce que cela veut dire qu’ils ont plus le droit de vivre ? Quand chacun de vous commandez du poisson dans un resto, combien sont issu de l’élevage ? Très peu… Et j’irais meme plus loin. Est fé que parce que vous êtes issu de l’élevage, vous méritee moins de vivre ?

    Bref je suis solidaire mais je m’étonne de votre révolte très limitée aux dauphins…

Leave A Comment