Dauphins du Japon : Les Personnes Qui Agissent Sur Le Terrain, A Taiji et Au Japon

Home/La Dolphin Connection en action, The Cove,  Actualités/Dauphins du Japon : Les Personnes Qui Agissent Sur Le Terrain, A Taiji et Au Japon

Dauphins du Japon : Les Personnes Qui Agissent Sur Le Terrain, A Taiji et Au Japon

Cet article est le deuxième d’une série. Cliquez sur les liens suivants pour accéder aux autres :

1. dauphins du Japon : Que Se Passe-t-il Exactement Dans La Baie De Taiji ?
2. dauphins du Japon : Les Personnes Qui Agissent Sur Le Terrain, A Taiji et Au Japon
3. dauphins du Japon : L’Avant Et L’Après-The Cove
4. dauphins du Japon : Ensemble, Faisons La Différence !

Ric O'Barry, le fondateur de Save Japan's Dolphins

Qui Est Ric O’Barry ?

Son nom ne vous dit peut-être rien… Mais vous connaissez sans doute l’émission TV qui l’a rendu célèbre. Ric O’Barry était le dresseur de la série Flipper le dauphin, diffusée entre 1964 et 1968 aux Etats-Unis et à partir de 1966 en France. Durant 4 années, il a entraîné et vécu avec les 5 dauphines – hé oui, Flipper n’était pas un garçon ! – qui se partageaient le rôle principal de la série. C’est ainsi qu’il a appris à connaître et comprendre ces créatures hors du commun :

« Tous les vendredi soirs, à 19H30, je prenais la télé, avec une rallonge, et l’amenais jusqu’au bout du dock, pour que Flipper puisse regarder Flipper à la télévision. C’est là que j’ai compris que les dauphins étaient conscients d’eux-mêmes. Je pouvais dire lorsqu’ils se reconnaissaient. Par exemple, Cathy reconnaissait les plans dans lesquels elle jouait. Suzy reconnaissait les siens, etc. »

Au contact permanent des dauphins, Ric en vint à penser qu’ils n’avaient pas vraiment leur place en captivité. Mais il ne fit rien… Il poursuivit la série et contribua à l’essor de l’industrie aujourd’hui multimilliardaire des delphinariums. Avant Flipper, il existait très peu de parcs où l’on pouvait observer des dauphins en captivité. Ces derniers ne connaissaient pas l’adoration dont ils font aujourd’hui l’objet. Ils n’étaient pas devenu ces phénomènes de foire que l’on va voir en famille dans les parcs d’attraction, sans se douter des souffrances qu’ils endurent.

Ric O’Barry aurait pu poursuivre indéfiniment ses activités de dresseur, monter son propre parc, surfer sur la mode initiée par Flipper et exploiter les dauphins pour le profit… s’il ne s’était produit un événement qui changea définitivement le cours de sa vie.

Cathy, la dauphine de Flipper s'est suicidée dans les bras de Ric O'Barry

La Mort De Cathy

Nous sommes en 1970, et Flipper fait désormais partie du passé. Le dernier épisode a été tourné depuis longtemps et les dauphines qui jouaient dans la série ont été retournées au Seaquarium de Miami. Et Cathy, la dauphine principale, montre des signes de dépression. Elle se laisse dépérir. Un soir d’avril – le 21 exactement, nous sommes à la veille du tout premier Jour de la Terre – les responsables du Seaquarium appellent Ric en catastrophe : le comportement de la dauphine devient vraiment inquiétant. Son ancien dresseur arrive sur place et se glisse dans le bassin pour voir ce qui ne va pas avec Cathy. C’est alors que la dauphine commet un acte qui va profondément le marquer.

les dauphins, à la différence des humains, ne respirent pas automatiquement. Chaque inspiration est pour eux un effort conscient… Alors qu’il la tient dans ses bras, la dauphine le regarde dans les yeux, prend une inspiration, la retient… et se laisse couler au fond de l’eau. Elle ne refera jamais surface pour reprendre une bouffée d’air : « Cathy est morte dans mes bras. Elle s’est suicidée. » C’est à partir de cet événement tragique que Ric O’Barry décide de consacrer sa vie à lutter contre l’industrie des delphinariums. Dès le lendemain, il est arrêté et emprisonné à Bimini pour avoir essayé de libérer, pour la première fois, un dauphin captif.

Aujourd’hui, il est le plus fervent et le plus actif des militants anti-captivité. Il a participé à des dizaines de libération de dauphins, aux quatre coins de la planète. Il ne cesse d’agir, d’informer et de combattre. C’est lui qu’on appelle lorsqu’un dauphin est en danger quelque part dans le monde. Et s’il y a un endroit où les dauphins sont en danger, c’est bien à Taiji et sur les côtes du Japon…

Le logo de Save Japan's Dolphins

Le Combat de Ric Pour les dauphins du Japon

Si vous avez le premier billet sur Taiji, vous savez ce qui se passe chaque année dans la « petite baie ». Mais vous ne savez peut-être pas que c’est grâce à Ric et à son action que le secret de cette petite ville est désormais connu. Cela fait bientôt 10 ans qu’il se bat pour faire connaître ces massacres. Chaque année, il est présent à l’ouverture de la chasse. Tous les pêcheurs le connaissent – et on ne peut pas dire qu’ils l’apprécient, bien au contraire !

C’est grâce à lui que le documentaire The Cove a vu le jour. C’est lui qui va sur place, qui emmène les journalistes et les responsables associatifs pour qu’ils prennent connaissance des massacres. C’est lui qui, le premier, a joué les empêcheurs de tourner en rond pour les tueurs de dauphins. Enfin, c’est lui qui a créé l’association Save Japan’s Dolphins, dont le seul et unique but est de sauver les dauphins du Japon !

The Cove – La Baie de la Honte

The Cove raconte l’histoire et la lutte de Ric O’Barry. Mais le film, qui a remporté l’Oscar du Meilleur Documentaire 2010, fait bien plus que cela. C’est une arme de combat : l’instrument qui a permis au monde de prendre conscience de la situation à Taiji et du lien qui existe entre la petite baie et l’industrie des delphinariums.

Enfin, c’est le film qui montre que les Japonais sont eux aussi les victimes d’une minorité de pêcheurs – qui les empoisonnent, littéralement, avec de la viande de dauphin contaminée au mercure – et qu’ils ont, les premiers, le droit de savoir ce qui se déroule sur leurs côtes !

Découvrez le film ci-dessous, si ce n’est déjà fait :

The Cove

Que Faire Dès Maintenant ?

Vous pouvez partagez cet article. Faites un lien, utilisez Facebook, Twitter, vos contacts emails… Vous pouvez même le reprendre tel quel sur votre blog ou votre site, en indiquant la source pour que ceux qui veulent agir sachent où se rendre. C’est en réunissant un maximum de monde que nous pourrons faire la différence pour les dauphins du Japon ! Et comme pour le précédent article consacrés aux dauphins du Japon, vous pouvez télécharger ce billet au format PDF.

N’hésitez pas à partager vos impressions ou questions sur l’histoire de Ric et sur le film dans les commentaires ci-dessous. Enfin, je vous invite, si ce n’est déjà fait, à vous inscrire à la newsletter Action pour les dauphins grâce au formulaire ci-dessous. Ainsi, vous serez tenus au courant des prochains événements de l’Opération pour des dauphins du Japon.

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

12 Comments

  1. Roux 26 juin 2010 at 8 h 00 min - Reply

    L ‘ exploitation de l ‘ animal aussi cruelle que l ‘ homme le fait est totalement éthiquement inacceptable , c est une honte .
    Nous devons bien sur boycotter tout « spectacle  » aquatique ou les organisateurs s ‘ enrichissent sur le dos de la souffrance et de la torture.

  2. Guy Verdier 26 juin 2010 at 11 h 21 min - Reply

    Bonjour,

    Soutenons le Combat de Ric Pour Les Dauphins du Japon !!!

    Cordialement

    Guy

  3. Christine colin 26 juin 2010 at 12 h 16 min - Reply

    Moi je trouve sa horrible que l’on massacre les dauphins. Ce m’ai pas juste, car ses animaux son très intéligant. Et 23 milles dauphin tué chaque année sa fais beaucoup. Les japonais m’on pas idée de se qu’ils font car ils donnent du mercure a mangé à leurs familles.

  4. Christine colin 26 juin 2010 at 12 h 20 min - Reply

    Oui, il faut soutenir le combat que Ric O’Barry Pour que le massacre des dauphins s’arrête enfin au japon.

    Bisous christine

  5. Charlotte 26 juin 2010 at 13 h 26 min - Reply

    ça suffit!!! Il faut arréter tous ça! Moi je suis encore une enfant, je ne peut pas faire grand chose de ma maison et ça m’énerve de ne pas pouvoir agir et savoir que tous ces êtres si beaux et intelligents sont en-train de mourir! Quand j’aurais les moyens je ferais tous mon possible pour que ça s’arrête. Pour l’instant je continue à vous encourager et à faire suivre le message…Vive les dauphin! Et honte aux Japonais!!

  6. Clémence 28 juin 2010 at 16 h 25 min - Reply

    si je le pouvait je vous aiderait des que jai vue the cove jme suis dit que jaimerait telement vous aidéé j’ai telement de chose a vous moi aussi je ves mon enquete pa raport au japon et s’il vous plait continuer

  7. Aurore GIRONELLA 29 juin 2010 at 11 h 09 min - Reply

    Le manque d’intelligence et de sensibilité qui conduit à une telle barbarie est insupportable.
    Que faire ?
    Une pétition à faire circuler sur le web et à envoyer à l’Ambassadeur du Japon en France ?
    Quoi d’autre depuis Paris ?

    • Pierre & La Dolphin Connection 29 juin 2010 at 14 h 01 min - Reply

      @Aurore : Les pétitions peuvent manifester une opposition mais le mieux c’est quand même d’agir en allant sur place ! Nous pouvons supporter les associations qui se mobilisent depuis où nous sommes. C’est justement le but de cette opération 😉 !

  8. florence clermont laurens 1 juillet 2010 at 16 h 35 min - Reply

    Bonjour,
    Merci pour ce que vous faite j ai une véritable passion pour les animaux et les dauphins en particulier génération Flipper…
    Je suis incapable de regarder The cove et tout ce qui concerne la cruauté envers les animaux, j habite un village dans la haute Garonne ou certains ne sachant pas quoi faire de leurs temps on depuis plus de 10 ans on remis les corridas ces dernières n étaient plus depuis pres de 30 ans à Toulouse ces gens la on même l aval de la justice et gagne chaque fois raison tradition taurine ininterrompue je rappelle que les corridas n existaient plus a Toulouse depuis près de 30 ans??????
    Pourquoi ne revenir au temps des cirques avec les lions et les hommes avec droit de vie et de mort????
    Pour finir une citation de Mr Jean De La Fontaine:
     » »Je mes sers des animaux pour instruire les hommes » »

    Pour moi c est la seule façon pour laquelle on se doit de se servir des animaux.
    merci

  9. Daniella 9 octobre 2010 at 15 h 10 min - Reply

    Je pleure chaque fois que la souffrance d’un animal vient des tortures que l’on lui afflige, c’est insupportable encore au 21ème siècle!
    Ces êtres humains qui prennent, parfois et souvent, des risques pour combattre l’ignorance, la barbarie innommable et la cupidité de l’homme fait prendre conscience qu’il faut faire quelque chose, il faut dénoncer cette cruauté indigne!
    Les animaux sont dotés d’une grande intelligence, d’un sixième sens bien plus aïgu que le nôtre.
    J’ai tellement d’admiration pour eux que j’en viens à presque mépriser l’homme…

  10. Daniella 9 octobre 2010 at 15 h 13 min - Reply

    Charlotte,
    Il n’y a pas que Taji, hélas!
    Les danois pratiquent leur « tradition » et massacrent des dauphins dans les îles Féroés, c’est horrible, écoeurant!

  11. Saokore91 26 avril 2011 at 1 h 14 min - Reply

    Il faut faire tout notre possible pour arrêter ces massacres ! Que faire d’autre que signer des pétitions ? Ils nous faut des actes plus concret, plus mouvementé ! Je pleure devant la mort d’un animal. Surtout si cette mort est causé par un être Humain. Mais là, un massacre de dauphin ? Un animal aussi intelligent que des personnes tuent gratuitement !? Non c’est trop pour moi ! Nous devons agir et maintenant ! Je méprise les Hommes… Pour vu que tout ce cauchemar pour la Nature s’arrête en 2012… Pour vu que tout ces massacres s’arrêtent… Laissez ces animaux s’amuser dans leur environnement…

Leave A Comment