Sea Shepherd lance l’Opération Dolphin ByCatch

Home/Général, Massacres de dauphins,  Actualités/Sea Shepherd lance l’Opération Dolphin ByCatch
  • Vidéo de Sea Shepherd - dauphins pris dans un chalut

Sea Shepherd lance l’Opération Dolphin ByCatch

Sea Shepherd lance l’Opération Dolphin ByCatch afin de faire cesser les prises « accessoires » des chaluts ayant pour victimes les dauphins le long des côtes françaises.

D’après une estimation moyenne, il y aurait au moins 6000 dauphins tués par les chalutiers présents en Vendée et en Charente Maritime, tout particulièrement de janvier à mars. A titre de comparaison, cela représente un taux de mortalité supérieur au massacre des îles Féroé et de Taiji réunis !

Le navire Bob Barker de Sea Shepherd a d’ailleurs filmé un chalutier remontant dans son filet des dauphins : l’un semblait mort une fois arrivé sur le pont du navire, le second était toujours vivant et évidemment en état de détresse. Ces deux cétacés, pourtant protégés par les lois, n’ont pas été remis à la mer.

Ces chalutiers pêchent le bar, un poisson ayant une grande valeur commerciale et menacé par l’activité de surpêche.

Sea Shepherd lance un cri d’alarme face à cette situation intolérable qui a lieu dans les eaux territoriales françaises. Notons aussi que l’Observatoire Pelagis sonne l’alarme depuis plusieurs années sans résultat.

Et l’Etat Français dans tout ça ? Aucune réponse de leur part et pendant ce temps-là les dauphins continuent à être tués dans l’indifférence générale d’autant plus que le grand public ignore trop souvent ce qui se passe. A ce rythme-là, c’est leur population qui disparaitra (à moyen terme selon une étude scientifique provenant du CNRS).

Logo de l'Opération Dolphin ByCatch de Sea Shepherd

Logo de l’Opération Dolphin ByCatch de Sea Shepherd

Comme si la pollution ne suffisait pas, les dauphins sont également victimes de la pêche au chalut, dans des circonstances où aucune volonté gouvernementale n’est présente pour prendre une initiative en accord avec les lois de conservation.

En effet, lors du chalutage, des dauphins sont pris dans les filets (on appelle cela des « prises accessoires » car les cétacés ne sont pas les espèces ciblées). La loi oblige les pêcheurs professionnels à tenir un registre notifiant la nature et le nombre des prises mais dans la réalité il n’y a pas de contrôle officiel à la source et au final les données récoltées ne sont pas exploitées afin d’éviter les excès.

Sea Shepherd a lancé l’Opération Dolphin ByCatch afin de mettre un terme à cette situation intolérable. L’ONG propose plusieurs solutions :

  • Au niveau de l’Etat : interdire la pêche au chalut sur les zones frayères du bar, mettre en place une meilleure surveillance des pêcheries, désigner un organisme de contrôle des registres des prises.
  • Au niveau du public (c’est-à-dire nous tous) : manger moins de poisson, boycotter les poissons de petite taille et ceux issus de la pêche au chalut

Sources :

Communiqué de presse de Sea Shepherd France :

http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/52-news-26022018

Vidéo de Sea Shepherd montrant la prise des deux dauphins par le chalutier :

https://www.facebook.com/SeaShepherdFrance/videos/1578140152241460/

 

About the Author:

Co-fondateur de l'association La Dolphin Connection, militant pour les delphinidés et la vie dans les océans depuis des années.

Leave A Comment