Regards sur nos océans : un projet pour la découverte et la protection des mammifères marins

Home/ Actualités/Regards sur nos océans : un projet pour la découverte et la protection des mammifères marins

Regards sur nos océans : un projet pour la découverte et la protection des mammifères marins

De nos jours, les cétacés (et bien d’autres espèces marines) sont menacés. Ceci pour de nombreuses raisons dont les plus connues sont la pollution et les prises accidentelles dans les engins de pêche. Il en existe cependant beaucoup d’autres, plus ou moins connues du grand public.

Parce que nous pensons que la sensibilisation est primordiale pour faire prendre conscience de la fragilité de ces espèces et pour donner l’envie d’agir ou de s’impliquer aux gens, nous avons lancé le projet « Regards sur nos océans ».

Qui sommes-nous ?

Adélie, Lucie et Jérémy. Trois jeunes passionnés par les océans et ses occupants. C’est notre passion qui nous a amenés à travailler sur un tel projet. Nous voulions agir et toucher un maximum de personnes par le biais de la découverte. Car nous pensons que c’est en s’émerveillant et en découvrant que nait l’envie de protéger.

En quoi consiste ce projet ?

Nous souhaitons aborder diverses problématiques concernant les mammifères marins. Pour cela, armés de caméras et appareils photo, nous voulons aller à la rencontre des chercheurs ou des bénévoles travaillant pour la protection de ces animaux dans le monde et les interviewer sur leurs travaux, leurs actions, leur quotidien et les espèces qu’ils étudient.

Ces reportages vidéo et photo seront diffusés et exposés au public (et en particulier aux jeunes dans les établissements scolaires). Ainsi, nous souhaitons à la fois promouvoir les actions menées à travers le monde en faveur de la protection des mammifères marins et sensibiliser les jeunes et les moins jeunes aux différentes menaces qui mettent en péril ces créatures emblématiques.

Les sujets dont nous voulons parler sont les suivants :

  • la pollution sonore et les risques de collision en Méditerranée française,
  • le réchauffement climatique et ses effets sur les cétacés et pinnipèdes en Norvège,
  • le taux de cancer élevé chez les bélugas du Saint-Laurent,
  • la pollution chimique et ses effets sur deux populations d’orques « résidents » en Colombie-Britannique,
  • les prises accidentelles et les solutions envisageables pour leur diminution en Californie,
  • le dérangement des baleines franches par les goélands dans une zone de mise bas en Argentine,
  • la protection d’une petite population de dauphins endémiques en Nouvelle-Zélande,
  • la place de la conservation des cétacés dans un pays pratiquant la chasse au Japon,
  • l’observation des cétacés et ses conséquences en Afrique du Sud,
  • et enfin la coopération pour la sauvegarde des cétacés à La Réunion.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter notre dossier de présentation en cliquant ici.

Vous souhaitez nous aider ?

A ce jour, notre projet a reçu le soutien du Conseil Général de l’Hérault qui en finance un partie. D’ici peu, nous allons démarrer le projet en Méditerranée grâce au matériel à notre disposition.

Cependant, il nous manque encore des fonds pour la suite. Nous avons donc décidé de faire appel au financement participatif pour pouvoir mener à bien ce projet. Nous avons jusqu’au 5 octobre pour récolter 5000€ via le site Kiss Kiss Bank Bank. C’est ambitieux mais nous comptons sur le bouche à oreille pour y arriver. Chacun peut contribuer et bénéficier d’une des nombreuses contreparties que nous proposons. Pour les découvrir, c’est ici.

Dans un premier temps, nous commencerons par la France et la Norvège. En France car les coûts sont moins importants et parce que nous souhaitons parler de notre patrimoine naturel local et en Norvège car la période propice pour l’observation des cétacés et notamment des orques se situe en hiver. La collecte de fond nous permettra de nous équiper du matériel nécessaire et de financer les déplacements jusqu’au nord de la Norvège et sur l’archipel des Svalbard.

Suite à ça, nos actions de sensibilisation débuterons grâce aux interviews et aux images obtenues. Nous organiserons des conférences, des expositions photos et diffusions de documentaires gratuitement dans des écoles, collèges, lycées, maisons d’étudiants, médiathèques, collectivités territoriales, etc. Le reste du projet verra le jour en 2013 si les retours sont positifs et si bien sûr nous trouvons les fonds nécessaire pour sa réalisation.

Si ce projet vous plaît, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à partager l’information sur vos réseaux sociaux nous vous en serions vraiment reconnaissants ! On compte sur vous !

Pour nous aider, c’est ici : http://www.kisskissbankbank.com/regards-sur-nos-oceans

About the Author:

Créateur du blog Les Dauphins, co-fondateur de La Dolphin Connection, et créateur du site et des formations en ligne e-Action.

7 Comments

  1. kéo 9 septembre 2012 at 14 h 18 min - Reply

    bonjour,
    Très beau projet habité par un réel amour des océans et de la vie…
    Merci !! et BRAVO !!

    Je vous propose juste quelques pistes pour peut être réduire l’impact environnemental de votre projet : vous parlez des effets du réchauffement climatique sur les baleines, tout en vous déplaçant en avion !! C’est un paradoxe, et bien que nous ayons tous des contradictions, je suis certaine que vous pouvez le réduire.
    Pour ce qui est de la Norvège, j’y suis allée en train depuis la france, cela prend certes quelques jours de plus mais le paysage vaut le coup et le budjet s’allège réellement. Si vous avez moins de 25 ans il existe un pass Interrail à tarif très avantageux !! seulement 175€ pour 5 jours de train sur toute l’europe valables pendant 10 jours!!!!
    Il est bien sur nécéssaire de prendre l’avion pour se rendre au canada ou en nouvelle zélande mais dans le cadre de l’europe d’autres solutions existent.
    Je suis sure que l’impact environnemental de votre projet (et par la même occasion sa crédibilité) vous tient à coeur et qu’il y a encore beaucoup de choses à examiner pour le réduire et trouver des solutions originales, simples et concrètes. D’autres organisations peuvent peut être vous aider.
    Merci encore pour cette belle initiative et bonne chance !!!
    Kéo

    (ps : juste une idée comme ça : le reportage peut peut être interresser l’émission Thalassa, si filmé avec une qualité et un professionalisme suffisant !!! 🙂 )

  2. indrani 10 septembre 2012 at 16 h 49 min - Reply

    sachez que si je ne fais pas de dons, je vous soutiens de tout mon coeur, étant une grande admiratrice de la mer et des cétacés….BON COURAGE

  3. indrani 10 septembre 2012 at 16 h 58 min - Reply

    comme le dit kéo, ce serait intéressant de faire un document qui passerait à la télé et de faire des expos de photos…. un peu partout en France, ce serai un plaisir de voir votre travail et j’espére vivement en avoir l’occasion…..

  4. Jérémy 11 septembre 2012 at 23 h 35 min - Reply

    Merci pour vos commentaires très encourageants! Ça fait vraiment plaisir de voir que ce projet plait!

    Merci Kéo pour les conseils concernant le train pour la Norvège. Cela peut être une piste très intéressante sur laquelle on va se pencher.
    Effectivement, nous nous soucions de notre impact environnemental. Nous pensons à plusieurs solutions possibles pour limiter au mieux nos émissions. Nous aimerions les évaluer et faire en sorte de les diminuer et/ou de les compenser.

    On est preneurs de toute idée! 🙂

    Concernant le reportage, ce serait génial de pouvoir le diffuser à la télé. On espère pouvoir le faire!

  5. Angel D 13 septembre 2012 at 16 h 00 min - Reply

    je trouve se progés réaliste , et je suis d’accord donc je reste en pensées pour que se progé soit fait très rapidement , pour tous les mamiféres Marins de notre planéte.
    Bien à vous.

  6. michelle 22 septembre 2012 at 18 h 43 min - Reply

    JAIME

  7. Pierre 28 novembre 2012 at 3 h 02 min - Reply

    Voila un excellent projet. Je vous souhaite bonne chance 🙂

Leave A Comment